Vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges : record pour la pièce de charité sur fond de baisse des ventes

Le château du Clos de Vougeot a accueilli à nouveau la vente des Hospices de Nuits-Saint-Georges. Pour cette 63ème édition, le millésime 2023 a été mis à l'honneur et était attendu par les spécialistes.

Une 63ème vente qui prenait déjà la tournure d'une vente exceptionnelle, de par la qualité du millésime 2023 qui a été proposé. Le régisseur du Domaine des Hospices de Nuits l'a qualifié d'être "une année exceptionnelle par son identité, incomparable avec ses prédécesseurs, qui comblera les amateurs pressés comme ceux, plus patients, qui attendront leur apogée dans dix ou vingt ans."

Record pour la pièce de charité

La pièce de charité a été adjugée à 66980 euros, ce qui est un record pour les ventes des Hospices de Nuits. C'est la fondation Clément-Drevon qui a bénéficié de cette vente, soutenue par son parrain, le comédien et scénariste Eric Laugérias. Ce dernier a déclaré qu'il "ne s'attendait à faire un record, c'est un heureux hasard ! Il y a toute une équipe qui a travaillé pour cette vente de charité, et cela récompense tout le monde. Presque 67000 euros et les dons ne sont pas finis, tout le monde peut continuer à faire des dons sur le site de la fondation. C'était un très beau moment et je trouve ça très touchant d'être ici et de participer à une bonne action."

Le volume total des ventes représente un montant de 2 281 500 euros, soit 36% de moins que le volume des ventes 2023 (3 603 000 euros, une année record)

Un autre record a été également battu, celui d'un fût de Saint-Georges Vieilles Vignes cuvée Perdrizet, pour un montant de 60 000 euros, remporté par la maison Albert-Bichot.

Des enchères timides

Cette année, les enchères étaient moins disputées que l'année dernière. Cela se justifie par le nombre de lots légèrement inférieur (10 lots de moins que l'année dernière) et aussi par des vendanges généreuses pour la récolte 2023.

Le commissaire-priseur en charge de la vente, Maître Hugues Cortot, confirme le recul du volume total des ventes "il y a eu une récolte abondante et on ressent un certain attentisme dû au contexte international assez tendu malheureusement."

Le commisseur-priseur effectue également des ventes à son hôtel des ventes, et ne peut que constater un ralentissement des ventes de Bourgognes dernièrement : "Le tassement des prix était prévisible et cela a été observé lors de la vente des vins de Beaune."

150 pièces mises en vente

Ce sont 19 cuvées différentes issues du domaine viticole des Hospices de Nuits-Saint-Georges qui étaient mises à la vente aux enchères. 

Le millésime est qualifié de "généreux" et "d'un équilibre absolument remarquable, 2023 révèle des vins d'une très grande typicité bourguignonne, dans un contexte climatique étonnant."