A Pontarlier, la Marmite Solidaire du Haut-Doubs met les petits plats dans les grands

C'est la belle histoire de ce début d'année à Pontarlier (Doubs). La Marmite Solidaire récupère les produits alimentaires invendus pour en faire des plats cuisinés de qualité à destination des personnes défavorisée. Le but : limiter le gaspillage et d'offrir une alimentation saine et équilibrée. 

© La Marmite Solidaire

Limiter le gaspillage alimentaire

Il aura fallu trois années pour mettre en place le projet. En 2020, en France, près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable ont été gaspillées soit l'équivalent de 150 kg par habitant. La France au travers du Pacte national et de la Loi Anti-Gaspillage Économie Circulaire s'est engagée à réduire de moitié ce gaspillage d'ici 2025.

Préval Haut-Doubs, société spécialisée dans le recyclage des déchets à eu l'idée de s'associer à la Banque alimentaire, la Croix-Rouge, la maison familiale Rurale pour valoriser les invendus, et en faire bénéficier les personnes ayant accès à l'aide alimentaire. 

Plutôt que d'offrir des légumes ou des plats industriels, pourquoi ne pas proposer des repas cuisinés frais et de grande qualité. Le concept de la Marmite Solidaire était né.

© La Marmite Solidaire

Faire découvrir une cuisine de qualité

Nelly Jacquot est une passionnée de cuisine. A la tête de l'association La Marmite Solidaire, elle a trouvé une structure unique pour valoriser son expérience. "J'ai longtemps travaillé dans le social, donc je retrouve cette notion d'entraide, et surtout je voulais apporter aux bénéficiaires des aides alimentaires des plats de qualité tant au niveau gustatif que de la santé" nous explique la cheffe de projet. 

© La Marmite Solidaire

Une organisation efficace

La Marmite Solidaire bénéficie en fin de journée de la cuisine de la formation professionnelle de l'association MFR de Pontarlier. Cela permet de limiter les coûts de production et d'avoir surtout du matériel de qualité.

Tout commence par l'approvisionnement via la banque alimentaire de produits bruts qui étaient destinés à être jétés par les supermarchés ou les producteurs.

© La Marmite Solidaire

Nelly et son équipe d'une dizaine de bénévoles vont alors transformer ces denrées pour en faire des produits de qualité et élaborer une cuisine "saine". Nous avons voulu avoir comme devise : le bon coeur, le bon goût, le bon sens. "Chaque plat doit apporter de la joie et du reconfort à ceux qui les dégustent" nous explique Nelly.

Ainsi, des aliments abimés et destinés à la poubelle deviennent des curry de légumes, des flans au potimaron ou de délicieuses soupes. Les plats sont ensuite distribués dans tout le Haut-Doubs aux bénéficiares de l'aide alimentaire par la Croix Rouge.

© La Marmite Solidaire

Le succès est au rendez-vous

La Marmite Solidaire propose des plats cuisinés depuis le 15 décembre 2020. 827 portions ont déjà été proposées aux bénéficaires, et 321 kg  de denrées n'ont pas fini à la poubelle en cinq semaines. Cela prouve bien l'efficacité du système mis en place par l'association.

Aujourd'hui, la Marmite Solidaire est à la recherche de bénévoles, ils sont une dizaine déjà présents. Cela permettrait de mettre en place des relais afin de développer la structure. 

"A moyen terme, l'association aimerait s'inspirer ce que qui a été mis en place au Pixel de Besançon en créeant un lieu de sociabilité où tout le monde pourrait se retrouver pour prendre un verre, déguster un repas en ayant la satisfaction de participer à une oeuvre collective afin de venir en aide aux plus démunis" nous explique Nelly Jacquot.

© La Marmite Solidaire

Pour en savoir plus 

La page Facebook de la Marmite Solidaire

Le compte Instagram de la Marmite Solidaire

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société cuisine culture gastronomie