Besançon : A Planoise, un jeune homme grièvement blessé par balles rue de Fribourg

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot .

Dans le quartier de Planoise à Besançon (Doubs), le son des armes à feu a retenti une nouvelle fois. Jeudi 1er décembre dans la soirée un jeune homme a été grièvement blessé.

Les secours sont intervenus vers 20h40 au niveau du 24 rue de Fribourg.

Un jeune homme de 22 ans était blessé grièvement à la cuisse par le tir d'une arme à feu. Il a été transporté non médicalisé au centre Hospitalier de Besançon Jean Minjoz. Le site a été sécurisé par les services de police.

Le secteur de la rue de Fribourg est connu pour être un point de trafic des stupéfiants. Ce n’est pas la première fois que des tirs y retentissent. Le 29 août 2022, un adolescent de 15 ans AbdelMalek est mort au pied des immeubles touchés par des tirs.

Un renfort de 12 policiers composant une brigade spécialisée dans ce quartier

Pour tenter de juguler le trafic des stupéfiants, et rassurer les habitants, une brigade spécialisée de 12 policiers a été mise en place dans ce quartier. L'annonce a été détaillée lors d'une conférence de presse du Préfet du Doubs ce lundi 28 novembre après-midi.

Cette brigade spécialisée de terrain (BST) est composée de douze agents de police (onze hommes et une femme). Une brigade mobile, qui sera active tous les jours de la semaine et présente uniquement dans le quartier de Planoise, où se trouve jusqu'à présent un poste déployé dans le cadre de la police de sécurité du quotidien. Ces policiers ont pour mission de récolter la parole des habitants, lutter contre le trafic de stupéfiants et les infractions telles que les rodéos urbains, mais aussi déceler les signes éventuels de radicalisation. 

Cette nouvelle brigade était testée à titre expérimental depuis le 1er octobre. Le dispositif a été dévoilé officiellement lundi 28 novembre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité