"On est à bout": les personnels du service gériatrie en grève à l'hôpital de Besançon

Force ouvrière et l'Unsa appelaient les personnels du service gériatrie à cesser le travail ce mardi après-midi. Les grévistes demandent des embauches, de meilleures conditions de travail et le renouvellement du matériel.

Les personnels du service gériatrie en grève à l'hôpital de Besançon le 4 décembre 2019
Les personnels du service gériatrie en grève à l'hôpital de Besançon le 4 décembre 2019 © Bruno Gabetta / France 3 Franche-Comté
"Manque de personnel = bordel".
Le message des grévistes est clair.

Devant l'entrée du CHRU de Besançon, les personnels sont venus clamer leur colère: "la gériatrie est en fin de vie", peut-on lire par exemple sur une des banderoles.

Laetitia Hauty, infirmière de nuit dans le service gériatrie depuis 13 ans, témoigne: "On est à bout, on manque de personnel, les départs ne sont pas remplacés, les temps partiels pas complétés (...) On travaille, on travaille et personne ne vient nous aider."

Leurs revendications? une infirmière supplémentaire en journée, sept jours sur sept, et une aide-soignante du lundi au vendredi. "La direction a chiffré les besoins à 3 équivalent-temps-plein" explique Aurélien Trioulaire, secrétaire FO du CHRU.

Les grévistes demandent également le remplacement d'un matériel "vieillisant et abîmé", et davantage de lits, notamment pour les malades d'Alzheimer.

L'un des deux services touchés par la grève avait déjà fait grève il y a deux ans. "La direction avait promis une nouvelle organisation, il ne s'est rien passé", se lamente le délégué syndical.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé mouvement social économie social grève