Violation du secret professionnel : Me Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval obtient le renvoi de son procès

En raison de la grève des avocats, Randall Schwerdorffer avait demandé le renvoi de son procès qui devait avoir lieu ce jeudi 23 janvier à Strasbourg. Il est poursuivi pour violation du secret de l’instruction.

Me Randall Schwerdorffer est l'avocat de Jonathann Daval, meurtrier présumé de sa femme Alexia Daval
Me Randall Schwerdorffer est l'avocat de Jonathann Daval, meurtrier présumé de sa femme Alexia Daval © Guillaume Georges - maxPPP
Le procès de l'avocat de Jonathann Daval a été renvoyé au 28 avril en raison de la grève des avocats. L'audience se tiendra ce jour-là à 08h30 devant le tribunal correctionnel de Strasbourg, où il a été délocalisé à la demande de ses avocats.


Un tête-à-tête d’une poignée de minutes entre Randall Schwerdorffer et la mère de Jonathann Daval a provoqué la colère du procureur de la République. Me Schwerdorffer est poursuivi pour violation du secret de l’instruction. Son procès devait avoir lieu ce jeudi à Strasbourg. Ce dernier demande le renvoi de ce procès, car ses avocats sont en grève, ont annoncé mardi ces derniers à l'AFP.

Me Schwerdorffer est poursuivi pour avoir divulgué des informations en marge d'une audition de Jonathann Daval, poursuivi pour avoir tué sa femme Alexia en 2017. Le procès de Me Schwerdorffer est normalement audiencé jeudi à 09H00 devant le tribunal correctionnel de Strasbourg, où il a été délocalisé à la demande ses avocats, Jean-Baptiste Euvrard, Antoine Fittante et Marylène Correia.

"Marylène Correia nous représentera tous trois et aura un pouvoir de représentation de Randall Schwerdorffer pour le représenter également, et pour solliciter le renvoi de l'audience", a expliqué à l'AFP Me Euvrard. Les barreaux de Montbéliard (Doubs), Metz et Strasbourg, dont dépendent les trois avocats, "ont décidé de la grève illimitée", a-t-il ajouté.
 
En grève depuis trois semaines contre la réforme des retraites, les avocats multiplient en France les actions pour manifester leur colère. 

Début 2019, le procureur de la République à Besançon, Etienne Manteaux, avait annoncé poursuivre Me Schwerdorffer pour avoir révélé une information alors qu'il assistait à la confrontation de son client avec Isabelle Fouillot, la mère d'Alexia Daval, le 7 décembre 2018.

Quittant brièvement le cabinet du magistrat instructeur, l'avocat s'était entretenu dans la cour du tribunal de Besançon avec la mère de Jonathann Daval, Martine Henry, lui disant notamment : "Une photo lui a été montrée. Il (Jonathann Daval) a craqué sans changer de version". A ce moment-là, Jonathann accusait encore son beau-frère d'être l'auteur du meurtre.
 

Un procès courant 2020


Quelques heures plus tard, à l'issue de la confrontation, M. Manteaux annonçait que Jonathann Daval était passé aux aveux. Entre-temps, l'échange entre l'avocat et la mère de l'accusé avait été relayé dans la presse locale.

Le corps d'Alexia Daval, une employée de banque de 29 ans, avait été découvert le 30 octobre 2017, en partie brûlé, dans un bois près de Gray (Haute-Saône), à quelques kilomètres de la maison du couple. Après avoir avoué une première fois le meurtre de son épouse, Jonathann Daval était revenu sur ses aveux en juin 2018 avant de reconnaître de nouveau, le 7 décembre 2018, l'avoir tuée et avoir partiellement brulé le corps.

Il sera jugé "courant 2020" devant la cour d'assises de Haute-Saône pour "meurtre sur conjoint" et encourt la réclusion criminelle à perpétuité.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers