VIDÉO. Un loup observé dans le val d'Usiers, non loin de Pontarlier

L'office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) s'est procuré des images attestant la présence de l'animal à Bians-les-Usiers, dans le Doubs.
Voilà une nouvelle propre à raviver fantasmes et polémiques : un canidé présentant tous les attributs du loup a été filmé et photographié fin mars à Bians-les-Usiers, à quelques kilomètres de Pontarlier.
 
Trois semaines plus tard, plus de place au doute : il s'agit bien d'un loup, les analyses ont parlé.
 

Observation continue


C'est un correspondant de l'office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), une émanation ministérielle chargée entre autres d'observer la progression du loup sur le territoire français, qui a pu photographier l'animal. 

Qu'en conclure alors ? Faut-il y voir une preuve supplémentaire de la présence du loup, qui serait établi chez nous de manière continue ? Ou bien l'animal est-il simplement de passage en Franche-Comté ?

Découvrez notre reportage : 
Un loup observé dans le val d'Usiers, non loin de Pontarlier

Selon l'ONCFS, « une zone de présence permanente de l’espèce dénommée zone du Marchairuz, a été identifiée au sud-ouest du département, secteur de Mouthe à Chapelle des Bois - zone partagée avec le département du Jura et le canton de Vaud en Suisse. »
 

Les antécédents


Un loup mâle et un loup femelle ont été localisés de manière formelle dans cette zone (on sait d'ailleurs qu'ils passent le plus clair de leur temps en Suisse).
 

Sur les traces du loup : pour la première fois un suivi hivernal du prédateur aura lieu dans le Jura

Le loup est dans le massif jurassien. Dès que la neige sera de retour, les agents de l'Office National de la Chasse et la Faune Sauvage vont tenter d'en savoir plus sur la présence du prédateur dans le secteur de la frontière suisse.


On se souvient par ailleurs du cadavre d'un loup mâle adulte retrouvé à Chaffois, toujours dans le Haut-Doubs, en mars 2018.
 

Doubs : L'animal découvert à Chaffois était bien un loup

La dépouille du loup a parlé. Des oreilles arrondies, des pattes noires, un liseret noir sur les pattes avant, une queue courte, la dentition d'un grand canidé... la fiche morphologique rendue aux services de l'Etat confirme qu'un loup a bien été percuté mortellement dans le Doubs par un automobiliste.


A l'époque, cette nouvelle avait réveillé la colère des uns (principalement les éleveurs, qui doivent parfois faire face à des troupeaux décimés par le loup) et l'espoir des autres (protecteurs des animaux, ravis pour l'espèce).

On en débattait dans Dimanche en politique
 
Précisons enfin, pour compléter le tableau en Bourgogne-Franche-Comté, que le loup a aussi été observé dans l'Yonne.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux sorties et loisirs nature environnement société