Ligue 2 : "On va en tirer les leçons", début de mercato houleux pour le FC Sochaux-Montbéliard

Le FCSM, club de Ligue 2 plein d'ambition pour la saison prochaine, tarde à recruter des joueurs de qualité en ce mercato d'été 2021. De plus, Bryan Lasme, joueur cadre de l'effectif Jaune et Bleu, ne s'est pas présenté à la reprise de l'entraînement. Explications avec le directeur Samuel Laurent. 

Les Sochaliens lors de leur entraînement ce mardi 15 juin 2021.
Les Sochaliens lors de leur entraînement ce mardi 15 juin 2021. © Lionel VADAM/MaxPPP

Que se passe-t-il au FCSM ? Alors que le mercato d'été a débuté le 9 juin, seules deux recrues sont arrivées en terres sochaliennes, au sein d'une équipe censée viser la montée en Ligue 1 "dès la saison prochaine". Il s'agit d'Ismaël Aaneba et Valentin Henry.

Le premier, en fin de contrat au RC Strasbourg, s’est engagé pour deux saisons (plus une en option) avec le FC Sochaux-Montbéliard. Le défenseur de 22 ans a disputé deux matchs en Ligue 1 la saison dernière. De son côté, Valentin Henry, latéral droit, arrive de Rodez où il a pu prendre part à deux saisons pleines en Ligue 2.

Qui d'autre ? Pour l'instant, personne. Les recrutements sont maigres et de nombreux supporters en attendent plus et vite. C'est aussi le cas de l'entraîneur Omar Daf. Le coach des Jaune et Bleu n'a pas caché sa déception dans les colonnes de nos confrères de l'Est Républicain "On va s’adapter, ce n’est pas facile mais certains dossiers auraient dû être traités plus en amont. Je suis de nature optimiste, mais on n’est pas en avance. J’aurais aimé avoir plus de monde à l’entraînement aujourd’hui."

La fuite des talents 

L'enjeu est chaque année le même pour le FCSM, club spécialisé dans la formation de pépites du ballon rond. Après avoir fait mûrir les prodiges à l'ombre des grands arbres bordant les terrains du centre de formation de Seloncourt, après leur avoir permis de débuter chez les professionnels, le club du Pays de Montbéliard n'a d'autres issues que de les voir partir, parfois même sans en avoir réellement "profité".

L'exemple d'Alan Virginius, international U18, est symptomatique. A seulement 18 ans, et sans beaucoup de temps de jeu cette année en Ligue 2, le jeune homme a néanmoins marqué les esprits et intéresse des grands clubs. Selon le site internet le10sport, l'attaquant serait dans le viseur de deux clubs de Bundesliga : Wolfsburg et le Borussia M’Gladbach, et de deux clubs français : Nice et Rennes. Le prix à payer pour s'attribuer les qualités du garçon est de 4 millions d'euros. 

Le jeune Alan Virginius intéresse des grands clubs.
Le jeune Alan Virginius intéresse des grands clubs. © Lionel Vadam/MaxPPP

Le cas Bryan Lasme

Samuel Laurent, directeur du club, nous l'avait annoncé en mars dernier (relire notre article), il veut "garder les cadres", même s'il est bien conscient que certains joueurs sont impossibles à retenir. Quand on veut, on peut ? Pas sûr, à en voir l'effectif des Sochaliens lors de la reprise de l'entraînement ce mardi 15 juin.

Bryan Lasme, l'ailier auteur de 9 buts cette saison, ne s'est pas présenté sur la pelouse annexe. Le joueur de 22 ans veut quitter le FC Sochaux-Montbéliard, son club formateur, alors que son contrat court jusqu'en 2022.

Samuel Laurent nous explique être en négociation avec le joueur et son agent : "On envisage de le garder, de le convaincre. C'est un élément clé pour nous à la reprise. Il faut que tout le monde comprenne que le club a des intérêts et qu'il ne peut pas brader ses joueurs. Il partira, et c'est très hypothétique, le jour où le FCSM sera sûr de ne pas être perdant sportivement."

Samuel Laurent, directeur général du FCSM.
Samuel Laurent, directeur général du FCSM. © Lionel Vadam/MaxPPP

"Le recrutement n'a pas été effectué de façon cohérente"

Le directeur général répond aux inquiétudes d'Omar Daf. "Ce qu'il a dit dans la presse est totalement vrai. En effet, le recrutement n'a pas été effectué de façon cohérente et de manière suffisemment précoce pour qu'on puisse retrouver une équipe complète dès aujourd'hui. C'est l'erreur à retenir de ce mercato dont on ne va pas manquer de tirer les leçons. Ca n'arrivera plus" admet le directeur peu adepte de la langue de bois, tout en se voulant rassurant : "Je ne suis pas inquiet, on a des beaux dossiers sur le feu".

Le problème, c'est que j'ai hérité d'une organisation qui a été profondément dysfonctionnelle. Le club ne marchait plus. On a déjà beaucoup progressé et on va continuer.

Samuel Laurent, directeur général du FCSM

Le FCSM a tout intérêt à monter le plus rapidement possible en Ligue 1 pour enfin espérer garder ses jeunes pousses prometteuses. "Le modèle est évidemment très différent que vous soyez en Ligue 1 ou en Ligue 2. C'est comme si des joueurs voulaient passer le bac et nous on s'arrête au brevet des collèges... En Ligue 1, on aura les moyens de les garder car ils pourront affronter le PSG, Lyon et d'autres grands clubs. Pour l'instant, c'est évidemment compliqué" conclut Samuel Laurent, bien décidé à tout mettre en oeuvre pour changer cet état de fait, avec l'aide des joueurs, du staff et évidemment des supporters sochaliens. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc sochaux-montbeliard football sport ligue 2