Le Territoire de Belfort entre au capital du Football Club Sochaux-Montbéliard

C'est officiel : afin de pérenniser les activités de la SCIC du FCSM, qui gère le centre de formation et le foot féminin, le département du Territoire de Belfort a annoncé lundi 25 mars investir 500 000 euros dans le club. L'objectif, pour le nouvel associé, est de ne plus jamais revivre la peur de voir le club de foot emblématique de la région disparaître.

Les jours sombres de l'été 2023, où la fin du FC Sochaux-Montbéliard planait sur les têtes des joueurs et des supporters, ne sont désormais plus qu'un lointain souvenir, à peine un mauvais rêve. Le club emblématique de la région Franche-Comté frôlait alors le dépôt de bilan, ce qui aurait signifié la fin du premier club professionnel de football de France, créé en 1928. 

Le club a été sauvé par la mobilisation exceptionnelle de supporters, d'associations, d'investisseurs et de collectivités territoriales. Mais ce n'est qu'un sursis : "sa viabilité économique sur trois ans" reste pour l'heure "subordonnée à la participation exceptionnelle des collectivités territoriales", note Florian Bouquet, président du département du Territoire de Belfort, dans un communiqué de presse. 

C'est ce constat qui a motivé le département à entrer à hauteur de 500 000 euros au capital de la société coopérative d'intérêt collectif (SCIC) du FCSM, qui gère le centre de formation ainsi que les sections féminines du club. Le secteur professionnel est, lui, dirigé par des investisseurs privés réunis en société anonyme (SA). 

À LIRE AUSSI >>> "Une SCIC globale aurait freiné le développement du FC Sochaux" : Sociochaux réagit à la nouvelle gouvernance du FCSM

Pérenniser le centre de formation et le foot féminin

Le département de Territoire de Belfort tient ainsi l'engagement qu'il avait formulé en juillet dernier, qui était alors conditionné à la création d'une SCIC. L'investissement a été officialisé le 25 mars 2024, à l’occasion d'une séance publique exceptionnelle du Conseil départemental à l’Hôtel du Département, où étaient notamment présents Jean-Claude Plessis et Pierre Wantiez, respectivement président et président délégué du FCSM.   

REVOIR >>> "Sochaux vivra" : notre magazine au coeur de la renaissance du FCSM

Pour le conseil départemental, il n'était pas question de "soutenir le club par des subventions de fonctionnement versées sans contrôle", explique Florian Bouquet au micro de Thierry Chauffour. "Entrer au capital de la SCIC est une [action] bien plus forte, car le conseil aura un représentant autour de la table. Ensemble, on pourra s'assurer que le foot féminin soit maintenu et le centre de formation pérennisé, afin de continuer à faire émerger les pépites."

"Le FCSM est un gros vecteur d'animation et de sport dans le Territoire de Belfort", assure Florian Bouquet, qui souligne que le club compte 1010 licenciés terrifortains. Il conclut : "Le foot professionnel fait briller les yeux de tous les supporters. Ce serait un très gros préjudice que le club disparaisse." 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité