• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

CHRONOLOGIE. Affaire Alexia Daval : un an plus tard, retour sur une affaire judiciaire hors norme

Le mari d'Alexia entouré de ses beaux-parents lors de la marche blanche le 8 novembre à Gray / © SEBASTIEN BOZON - AFP
Le mari d'Alexia entouré de ses beaux-parents lors de la marche blanche le 8 novembre à Gray / © SEBASTIEN BOZON - AFP

Le 28 octobre 2017, Jonathann Daval signale la disparition de sa femme Alexia. Depuis un an, les rebondissements ne cessent de s'enchaîner au rythme des déclarations des différents protagonistes. Découvrez la chronologie des faits.

 

Par France 3 Franche-Comté

Qui a tué Alexia Daval ? 


Samedi 28 octobre 2017
La disparition d'Alexia Daval est signalée vers 12h30 par son mari Jonathann. La jeune femme est partie à 9h30 de son domicile à Gray-la-Ville pour courir sur les rives de la Saône sur un parcours dont elle a l'habitude. Elle devait rentrer assez vite. Elle n'est jamais revenue.


Dimanche 29 octobre 2017
A Gray, les recherches s'organisent. Le procureur de la République de Vesoul mobilise d'importants moyens de gendarmerie. Plusieurs centaines de personnes participent aux recherches sur le terrain. 


Lundi 30 octobre 2017
Le corps d'Alexia Daval est retrouvé peu après 15 heures dans la forêt de Velet-Esmoulins à quelques kilomètres de Gray. Le corps est caché sous des branchages. Il est calciné. C'est un élève gendarme ratissant le secteur qui fait la macabre découverte. 
 

© Bruno Grandjean - maxppp
© Bruno Grandjean - maxppp


Mardi 31 octobre
Une centaine de gendarmes sont mobilisés dans le bois de Velet-Esmoulin. La scène de crime est "gelée". Les enquêteurs procèdent au ratissage de la zone pour retrouver d'éventuels indices.Trois drones de la section de recherches participent aux investigations.

Mercredi 1 novembre 2017
Les analyses ADN confirment que le corps retrouvé brûlé est bien celui d'Alexia Daval. Des centaines de personnes se rassemblent lors de la messe de Toussaint. 
 

© Sébastien Bozon - AFP
© Sébastien Bozon - AFP


Jeudi 2 novembre 2017
Le corps d'Alexia est autopsié à l'institut médico-légal de Besançon sans que la justice en dévoile les résultats. Une cellule de prise en charge psychologique est mise en place à Gray pour les habitants qui le souhaitent. 

Les parents d'Alexia s'expriment pour la première fois en mairie de Gray. Digne et meurtrie, la maman d'Alexia Isabelle Fouillot appelle à une marche blanche pour rendre hommage à sa fille. 

Vendredi 3 novembre 2017
L'autopsie du corps d'Alexia Daval a été "concluante" car elle a permis de connaître "les raisons de sa mort", indique la procureure de Besançon, Edwige Roux-Morizot. L'enquête s'oriente vers un homicide volontaire

Samedi 4 novembre 2017
Un peu partout en France, des joggings en hommage à Alexia sont organisés. Un millier de personnes se rassemblent à Besançon. Joggings aussi à Paris. Et à Gray où le mari d'Alexia est présent. 
 

© Sébastien Bozon - AFP
© Sébastien Bozon - AFP


Dimanche 5 novembre 2017
Une interminable marche blanche dans les rues de Gray. 8.000 à 10.000 personnes soutiennent ce jour là la famille. La manifestation est digne et silencieuse. Le parterre du commerce des parents d'Alexia se couvre de milliers de roses blanches. 
L'Agence France Presse annonce qu'Alexia a été étranglée, mais elle n'aurait pas été violée. 

Lundi 6 novembre 2017
Le procureur de Besançon Edwige Roux-Morizot annonce que la cause de la mort d'Alexia Daval ne peut être établie avec certitude. La jeune femme est probablement morte d'asphyxie explique-t-elle. Des analyses complémentaires sont encore en cours afin d'accréditer ou non le viol de la jeune femme.  

Mardi 7 novembre 2017
L'avocat des parents et de la soeur et beau-frère d'Alexia Daval s'exprime sur France 3. Me Jean-Marc Florand se dit confiant au vu des moyens engagés pour élucider cette affaire. Alors qu'il n'a pas encore eu accès au dossier, l'avocat estime que le juge d'instruction aura beaucoup d'éléments pour résoudre le meurtre. 

Mercredi 8 novembre 2017
Les obsèques d'Alexia ont lieu en la basilique de Gray. Près de 800 personnes assistent à la cérémonie à l'intérieur et sur le parvis. Une cérémonie que la famille a souhaité intime. L'archevêque de Besançon Monsieur Bouilleret préside l'ultime hommage à la jeune femme. On apprend ce jour là que Jonathann Daval le mari d'Alexia sera représenté par Me Randall Schwerdorffer avocat bien connu du barreau bisontin. 
 

© France 3 Franche-Comté : Sophie Courageot
© France 3 Franche-Comté : Sophie Courageot


Lundi 29 janvier
Jonathann Daval est placé en garde à vue. Après de longues heures d'audition à la gendarmerie de Besançon, il avoue avoir tué la jeune femme lors d'une dispute conjugale. Il a été confondu par le traçage de son véhicule professionel qui est sorti la nuit pour se diriger vers le bois d'Esmoulins où a été retrouvé le corps de la jeune femme, un corps en partie calciné. 

Mercredi 27 juin
Jonathann Daval est de nouveau entendu par le juge d'instruction. De son audition, peu d'informations filtrent. Son avocat explique que Jonathann Daval nie avoir brûlé le corps de son épouse.

Mercredi 4 juillet
On apprend que Jonathann Daval, a contesté les faits lors de son audition par un juge d'instruction à sa demande mercredi dernier, a-t-on appris mercredi de source proche de l'enquête.
Selon cette même source, il a reconnu avoir été présent sur les lieux, mais n'avoir pas assisté directement au meurtre de son épouse, âgée de 29 ans. Il a accusé son beau-frère, Grégory Gay, d'avoir étranglé la victime au domicile de ses parents dans la nuit du 27 au 28 octobre. Ce dernier "dément formellement toutes les accusations de Jonathann".
 


Jeudi 5 juillet
Une première expertise du mari d'Alexia Daval pointe des "traits pervers" chez ce suspect capable de "manipulation", selon une source proche du dossier. Me Randall Scherdorffer, l'avocat du présumé meurtrier fait état de fuites dans la presse, et réagi vivement en dénonçant une "violation du secret de l'instruction" destinée à "décrédibiliser la parole de Jonathann Daval".

Jeudi 23 août
Me Gilles-Jean Portejoie, ténor du barreau de Clermont-Ferrand, devient le nouvel avocat de Grégory Gay et son épouse Stéphanie, le beau-frère et la soeur d'Alexia Daval. Jusqu'à présent, les parents d'Alexia Daval, sa soeur et son beau-frère avaient le même avocat : Me Florand. Désormais, "afin que la partie civile soit plus solide" et pour se défendre des déclarations de Jonathan Daval qui l'accuse de la mort d'Alexia depuis juillet 2018, Grégory Gay choisi de s'offrir les services du bâtonnier Gilles-Jean Portejoie (lire notre article).

Jeudi 30 août
Jonathann Daval a quitté le service médico-psychologique régional (SMPR) de la maison d’arrêt de Dijon depuis le 20 août, apprend-t-on le 30 août 2018, par l'avocat du jeune homme. L'amélioration de son état psychologique "coïncide quasiment avec la période à laquelle il a été reçu par le juge d'instruction, pour ses nouvelles déclarations" nous précise Me Randall Schwerdorffer.

Lundi 1er octobre
Un énième rebondissement dans l'affaire Alexia survient. Jonathann Daval par l'intermédiaire de son avocat dépose une demande de remise en liberté. Cette demande s'appuie sur la nouvelle version livrée début juillet par le mari d'Alexia "par rapport aux éléments objectifs du dossier", explique son avocat bisontin. 
 

Randall Schwerdorffer


Jeudi 4 octobre
Grégory Gay, le beau-frère d'Alexia Daval que Jonathann Daval accuse désormais d'avoir tué la jeune femme passe à la contre attaque. Avec son avocat, il dépose une demande de confrontation avec le meurtrier présumé. "Cette demande de confrontation n'effraye pas Jonathann Daval. Le juge d'instruction y donnera suite favorable ou pas" nous a expliqué Me Ornella Spatafora, avocate de Jonathann Daval.

Vendredi 5 octobre
Franceinfo a pu consulter les expertises psychologiques de Jonathann Daval. L'homme y est décrit par les experts comme colérique et manipulateur, ce que conteste son avocat (en savoir plus).

Mercredi 10 octobre
Invités de RTL, Stéphanie et Grégory Gay, la sœur et le beau-frère d'Alexia Daval, annoncent que le juge d'instruction a accepté de les confronter à Jonathann Daval. Le mari est revenu sur ses aveux et dénonce désormais "un pacte secret" familial.​​​​​​​ "Il nous a déjà tellement menti que je ne vais pas me faire des illusions, on ne va pas encore avoir la vérité tout de suite, mais il était important qu'on lui mette la pression aussi, explique alors Grégory Gay lors de l'émission de radio.

Lundi 15 octobre
La demande de mise en liberté de Jonathann Daval, emprisonné depuis la fin janvier, est rejetée, annonce le parquet de Besançon. "Le premier motif de rejet est la nécessité de conserver les preuves ou indices matériels", indique à l'AFP le procureur de la République, Etienne Manteaux, relevant que "l'on en est à la quatrième version fournie par Monsieur Daval sur les faits".

Jeudi 18 octobre
Pour la première fois, Martine Henry, la mère de Jonathann Daval, s'exprime dans une interview donnée à l'Est Républicain. "Je crois en sa version, toute sa famille y croit. Ça ne peut pas être Jonathann, il n’est pas comme ça. Il est calme, tranquille. J’ai entièrement confiance en lui", déclare-t-elle.

Lundi 22 octobre
Une expertise révèle qu'une bombe aérosol entamée et sans bouchon a été découverte lors d'une perquisition au domicile de Jonathann Daval tandis qu' un capuchon correspondant a été découvert près du corps d'Alexia.

Le juge d'instruction en charge de l'enquête, cité par Le Parisien, juge "possible" l'utilisation "d'une bombe de polyuréthane pour tenter de faire brûler le corps". Ces deux éléments pourraient donc contredire la version de Jonathann Daval, qui a toujours nié avoir incendié le corps de son épouse, retrouvé carbonisé dans une forêt. Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval, n'a pas souhaité faire de déclaration "dans l'immédiat".






► Lire tous nos articles sur l'affaire Alexia Daval
 

​​​​​​​

A lire aussi

Sur le même sujet

Charny-Orée-de-Puisaye : bilan trois ans après sa création

Les + Lus