Manger un burger aux insectes, c'est possible en Suisse mais pas en France !

Nos voisins suisses peuvent déguster des burgers à base d'insectes dépuis le 1er mai dernier. Et dès le 21 aôut, les burgers et boulettes commercialisées par la Coop ont été dévalisés par les amateurs d'insectes ou les curieux. Mais chez nous, ce n'est pas encore possible. voici pourquoi.

Par Isabelle Brunnarius

C'est simple ! Il suffit de regarder tout d'abord ce reportage : 

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire la question posée par un sénateur au gouvernement en mai 2016. La conclusion du secrétaire d'Etat est :

Au regard des textes en vigueur au sein de l'UE, aucune commercialisation d'insectes destinés à la consommation humaine n'est possible sans autorisation préalable de la CE sur le territoire de l'UE.


En fait, d'autres pays européens comme la Belgique, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont choisi une formule plus souple, officialisant une forme de "tolérance" vis à vis de la commercialisation de produits à base d'insectes. La société Jimini's où nous sommes allés tourner pour notre reportage commercialise ses barres de protéines à base d'insectes dans ces pays mais pas en France ! 

A partir de janvier prochain, cette tolérance pourait prendre fin puisque la loi européenne entrera en vigueur. Les industriels de ce secteur émergent devront obtenir alors une autorisation de mise sur le marché pour commercialiser leurs produits à base d'insectes. Un dossier épais, complexe et onéreux.. Mais nécessaire pour protéger les consommateurs. Les insectes importés d'Asie peuvent être porteurs de molécules indésirables comme les métaux lourds ou autres traces de pollution. 

Côté suisse, vous pouvez consulter le site de l'association GRIMIAM, piloté par Jürgen Vogel rencontré à Genève lors de notre tournage. Nos voisins ont une loi mais une industrie naissante. En Europe, nous avons des entreprises qui ont pris déjà leur essor mais une loi qui n'est pas encore en application !

Sur le même sujet

Personnels hospitaliers en maisons de retraite : la réalité du métier à l'EHPAD de Beaucourt

Près de chez vous

Les + Lus