Morvan : un premier feu de forêt ravive la crainte d'un été sec

Une parcelle de 5000 m² a brûlé ce mardi à Château-Chinon (Nièvre). De la végétation et des déchets de coupe sont partis en fumée, sans toucher une sapinière voisine. C'est le premier incendie de cette ampleur en 2020, mais l'été s'annonce sec et les inquiétudes sont vives.

5000 m² de végétation et de déchets de bois ont brûlé sur une parcelle au coeur du Morvan, à Château-Chinon (Nièvre).
5000 m² de végétation et de déchets de bois ont brûlé sur une parcelle au coeur du Morvan, à Château-Chinon (Nièvre). © Sdis 58
C'est le premier incendie de cette ampleur à toucher le Morvan en ce début d'année 2020. Mardi 26 mai, une parcelle de 5000 m² située sur la commune de Château-Chinon (Nièvre) est partie en fumée.

Le feu, d'origine inconnue, a consumé de la végétation et des déchets de bois, laissés sur place après la coupe. "L'incendie a heureusement pu être contrôlé avant de toucher une sapinière de 10 hectares voisine", se félicitent les pompiers de la Nièvre.
 
Les flammes ont consumé de la végétation et des déchets de bois.
Les flammes ont consumé de la végétation et des déchets de bois. © SDIS 58


Après l'alerte déclenchée en début d'après-midi, l'incendie a mobilisé une quarantaine de véhicules, de la Nièvre mais aussi des renforts venus de Saône-et-Loire. "La difficulté était liée au secteur géographique qui entraîne une difficulté d'accès, précise le Codis 58. Mais aussi au vent qui soufflait sur le massif."

Ce mercredi, le feu est circonscrit mais toujours sous surveillance en raison des fumerolles qui subsistent et des rafales toujours présentes. Des rondes seront maintenues tout au long de la journée pour éviter une reprise de l'incendie.
 
 

Tôt pour un premier incendie


Un tel événement fin mai dans le Morvan est jugé "un peu prématuré" par les pompiers. "Cela peut arriver en cas de fin d'hiver sans beaucoup de précipitations, comme cette année. La surface du sol est sèche, et il faut être vigilant dès qu'il y a du vent et un point d'ignition."

Une situation rappelée par Météo France dans un point le 20 mai : "Les conditions météorologiques du mois d'avril, avec un déficit pluviométrique de 30 %, des températures très douces et un ensoleillement généreux, ont favorisé un assèchement des sols superficiels sur un large quart nord-est du pays."
 
Les sols de Bourgogne - Franche-Comté restent plus secs que la normale en ce mois de mai.
Les sols de Bourgogne - Franche-Comté restent plus secs que la normale en ce mois de mai. © Météo France


"Depuis le début du mois de mai, les vagues pluvio-orageuses se sont accompagnées de cumuls abondants de précipitations", notamment sur la Bourgogne – Franche-Comté, tempère l'organisme météorologique. "Ces épisodes pluvieux ont permis un arrosage significatif sur les sols asséchés du Nord-Est au Massif central. Depuis le 1er mai, les sols se sont humidifiés sur le Grand Est, la Bourgogne – Franche-Comté jusqu'en Auvergne – Rhône-Alpes. Ainsi, au 18 mai 2020, la sécheresse des sols superficiels connaît un répit sur ces régions sans toutefois permettre un retour à la normale."
 

Tendances chaudes et sèches


Et l'état des sols inquiète pour l'été à venir, au vu des tendances de cette année 2020. Météo France précise que l'hiver a déjà été "le plus doux en France depuis le début des mesures". Idem pour le printemps météorologique (mars-avril-mai), qui, "avec une température de près de 1,8 °C au-dessus de la normale, se classera sur la 2nde place du podium, derrière le printemps 2011 (anomalie de 2,0 °C)".

Conséquence, le ministère de la Transition écologique anticipe des risques de sécheresse. 53 départements, principalement dans l'est et le centre du pays ont été classés "à risque", dont tous les départements de Bourgogne - Franche-Comté, à des degrés divers.
 

Des épisodes de canicule sont donc redoutés pour l'été. Des températures élevées associées à des sols et une végétation secs risqueraient de multiplier les possibilités de feux de forêt dans le Morvan.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers sécheresse météo forêt nature feux de forêt
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter