Rugby. Pourquoi l'USON Nevers est-elle dans une saison galère ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gaël Simon .

Alors qu'elle avait terminé en haut du classement de Pro D2 l'an passé, l'USON Nevers pointe à la 15ème place du championnat cette saison, après notamment une série noire de quatre défaites consécutives. Une situation compliqué pour le club qui se veut tout de même rassurant.

L'été dernier, ils étaient aux portes du Top 14 après une quatrième place en championnat et une demi-finale des phases finales de Pro D2. Les voici désormais relégables après avoir perdu ce vendredi 25 novembre à Mont-de-Marsan, soit leur quatrième défaite consécutive. Les joueurs de l'USON Nevers vivent un exercice 2022-2023 compliqué et sont cette fois aspirés par le National.

15ème après 12 matches de championnat, le club nivernais à une nouvelle fois perdu (22-19) au cours d'un match serré. "Il n’y a rien à redire, les joueurs s’envoient, ils sont dans le plan de jeu [...] Mais on n’arrive pas à faire basculer ce match, encore une fois. On n’arrive pas à provoquer la chance ou la décision pour gagner la partie", regrettait après la rencontre le manager du club, Xavier Péméja, dans des propos rapportés par nos confrères du Journal du Centre.

Une équipe inconstante dans le jeu

Un match encore une fois symbole d'une équipe capable de produire du jeu, de respecter son plan tactique, mais qui peut parfois baisser de régime au cours d'une même partie. Hier encore, l'USON a été capable de marquer un essai sur une action de jeu travaillée à l'entraînement durant toute la semaine, relançant alors la partie après son trou d'air en début de seconde période.

À l'heure de jeu, l'USON était ainsi à égalité avec son adversaire (19-19), avant de payer ses efforts pour revenir au score. Emoussés en fin de rencontre, les hommes de Xavier Péméja concédaient une dernière pénalité et voyaient leurs adversaires l'emporter. Et le bonus défensif glané ne compense pas la frustration de la défaite.

Il va falloir que ça tourne, qu'on aille chercher la baraka à un moment

Xavier Péméja, manager de l'USON Nevers

S'il y a déjà une forme d'urgence, l'USON se veut rassurante et sereine. Après tout, le championnat est particulièrement serré. Nevers, avant-dernier avec 21 points, n'est qu'à 7 unités de la 7ème place. Pour rappel, seules les deux dernières places de Pro D2 sont synonymes de relégation. Pour l'heure, les Nivernais ne sont qu'à un point de Montauban et Béziers, les deux équipes qui les précédent au classement. 

Et les supporters, eux-aussi, se veulent confiants. "Il faut surtout éviter de regarder le classement et continuer à jouer comme hier soir, cela paiera à un moment", estime ainsi Martial. Un autre fan regrette "des petites erreurs qui nous coûtent des points". "Mais je suis fier de nos joueurs. Nous devons rester derrière eux. Le classement est dur. On le sent, ça va être dur cette année mais ne lâchons pas, surtout si on doit se battre pour le maintien".

En retard sur les objectifs

Plus que les résultats brut, c'est la dynamique qu'il faut inverser. "On mérite mieux que ce classement à mon sens. On est dans la zone rouge, avec un début d'incendie dans la cuisine, mais j'ai vraiment confiance dans ce groupe, parce que l'investissement est bon", confie le deuxième ligne Maxence Barjaud.

En début de saison, l'USON Nevers voulait à nouveau se battre pour les positions de tête et s'imaginait volontiers dans les six équipes leaders du classement à la trêve hivernale. Cette saison se voulait surtout le lancement d'un nouveau cycle. Cet été, de nombreux changements sont venus bouleverser l'effectif. 17 départs pour 16 arrivées et des individualités plus jeunes. Cette année, l'USON possède un groupe dont la moyenne d'âge est de 25 ans. 

Un groupe qui doit donc se parfaire et qui apprend dans le dur, mais qui doit surtout désormais revoir ses ambitions à la baisse et se mettre dans la position d'une équipe qui lutte pour sa survie. Avec, déjà, un premier tournant important ce vendredi 2 décembre face à un concurrent direct, Béziers et une mission : gagner à domicile, alors que l'USON a déjà perdu 6 points au Stade du Pré Fleuri.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité