“Singes“ et “nègres” : en dédicace à Chalon, Nicolas Sarkozy n'a pas ”l'intention de commenter une polémique indigne”

L'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, est en visite à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) ce lundi 14 septembre. Une visite chez son "ami" Gilles Platret. Pendant sa séance de dédicace, Nicolas Sarkozy a refusé de commenter la polémique suite à ses propos sur le plateau de "Quotidien".

En dédicace à Chalon-sur-Saône, l'ancien président de la République a été interrogé sur la polémique déclenchée après son passage dans l'émission "Quotidien".
En dédicace à Chalon-sur-Saône, l'ancien président de la République a été interrogé sur la polémique déclenchée après son passage dans l'émission "Quotidien". © L-P. Platet / France Televisions
Cette visite de Nicolas Sarkozy à Chalon-sur-Saône intervient quelques jours après la désignation officielle de Gilles Platret, son "ami", maire de la ville, comme tête de liste Les Républicains pour les élections régionales en Bourgogne Franche-Comté prévues dans 6 mois.

Nicolas Sarkozy parle d'une polémique "indigne"

Pas de meeting prévu à l'agenda mais une rencontre dans une librairie. L'ancien chef de l'Etat y a rencontré ses fans pour une séance de dédicace de son dernier livre "Le temps des tempêtes" sorti cet été. A cette occasion, il a été interrogé par les journalistes sur la polémique déclenchée par sa venue dans l'émission "Quotidien" il y a quelques jours, en établissant un parallèle entre le mot "singe" et la réédition du livre d'Agatha Christie "Dix petits nègres".
 
"Singes" ou "nègres" : Nicolas Sarkozy refuse de commenter la polémique qu'il qualifie d'"indigne"

Nicolas Sarkozy qualifie cette polémique d'"indigne" et refuse de la commenter, pour ne pas lui "donner du crédit". "Il n'y a jamais de crédit à l'indignité. Notre rôle à tous, c'est d'élever le débat" a conclu l'ancien président de la République. Sur place, il a d'ailleurs repris un journaliste qui l'a appelé "Monsieur Sarkozy" avant de lui poser sa question.

Une visite à l'hôpital

La première étape de la visite de l'ancien chef de l'Etat en Bourgogne ce lundi 14 septembre, a été un déplacement au centre hospitalier William Morey de Chalon-sur-Saône. Et plus précisément au sein du service pédiatrie. Nicolas Sarkozy est le parrain de la campagne "Guérir le cancer de l'enfant au 21e siècle". Elle a été lancée par l'institut Gustave Roussy de Villejuif et Frédéric Lemos, papa de Noé, décédé d'un cander pédiatrique à l'âge de 7ans, et vise à collecter des fonds pour la recherche. 
 

La dernière visite officielle de Nicolas Sarkozy en Bourgogne Franche-Comté remonte à juin 2019 à Belfort. Il s'était déplacé pour l'inauguration d'une rue Simone Veil, dans une ville marquée par les difficultés d'Alstom durant son passage à l'Elysée. 

Le reportage de Valentin Chatelier et Léo-Pol Platet :
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nicolas sarkozy politique santé société