• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saône-et-Loire : les agriculteurs passent à l’attaque pour obtenir “un juste prix”

Les agriculteurs ont lancé une opération escargot sur la RCEA entre Paray-le Monial et Montchanin, en Saône-et-Loire, mercredi 21 février 2018 / © François Latour
Les agriculteurs ont lancé une opération escargot sur la RCEA entre Paray-le Monial et Montchanin, en Saône-et-Loire, mercredi 21 février 2018 / © François Latour

Après des actions coup de poing cette nuit en Saône-et-Loire, la FDSEA et les JA (Jeunes Agriculteurs) ont organisé une opération escargot sur la RCEA (RN 70) entre Paray et Montchanin mercredi 21 février 2018. 

Par B.L.

La circulation était difficile aujourd’hui sur certaines routes et notamment sur la RCEA (Route Centre Europe Atlantique). 
Deux convois de tracteurs partis vers 11h, l’un de Paray-le-Monial (vers le Mac Donald’s) et le second de Montchanin (rond-point Jeanne Rose) se sont retrouvés vers 12h30 à Montceau-les-Mines.


Saône-et-Loire : les agriculteurs passent à l’attaque pour obtenir “un juste prix”
Les agriculteurs ont manifesté partout en France pour dénoncer la ratification des accords commerciaux entre l'union européenne et l'Amérique du Sud. En Saône-et-Loire, une opération escargot a été menée sur la RCEA (Route Centre Europe Atlantique). Intervenants : -Michel Joly, Fédération nationale bovine FNSEA -Joffrey Beaudot, président des Jeunes Agriculteurs de Saône-et-Loire  - Le reportage de François Latour, Damien Rabeisen et Chantal Gavignet


Pourquoi les agriculteurs sont-ils en colère ?


Les agriculteurs protestent contre un éventuel accord de libre-échange avec quatre pays d'Amérique du Sud (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay). Si la France donne son feu vert à un accord de l'Union européenne avec ces quatre pays du Mercosur, cela pourrait entrainer l’importation de milliers de tonnes de viande bovine sur le marché français.

"Cet accord destructeur mettrait à mal de nombreuses filières françaises comme la viande bovine, le sucre, la volaille et l’éthanol… Il introduirait sur le marché de gigantesques volumes de produits ne répondant absolument pas aux attentes de nos concitoyens (qui ne veulent ni OGM ni hormones de croissance dans leurs assiettes)", déclarent FDSEA et les Jeunes Agriculteurs.

Des banderoles contre le Mercosur devant la sous-préfecture d'Autun en Saône-et-Loire / © FDSEA /JA 71
Des banderoles contre le Mercosur devant la sous-préfecture d'Autun en Saône-et-Loire / © FDSEA /JA 71


Des actions "coup de poing" contre les bâtiments qui représentent l’Etat


En Saône-et-Loire, des actions "coup de poing" ont donc été menées dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 février.

Les agriculteurs ont placardé leurs revendications sur toutes les permanences des parlementaires et sur les sous-préfectures du département. Sur les banderoles, on peut lire : "Non au Mercosur", "Pour un juste prix"...

En visant les bâtiments qui représentent l’Etat dans le  département, les agriculteurs se disent "en attente d’un message clair et d’une vision d’avenir pour l’agriculture française de la part de notre gouvernement et du président de la République".

La FDSEA et les JA ont placardé leurs revendications sur le portail de la sous-préfecture de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire / © FDSEA 71 / JA 71
La FDSEA et les JA ont placardé leurs revendications sur le portail de la sous-préfecture de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire / © FDSEA 71 / JA 71


Des blocages organisés un peu partout


Ces manifestations sont organisées à l'approche de l'ouverture du Salon International de l'Agriculture. Des actions sont prévues un peu partout en France.

En Bourgogne, les Jeunes Agriculteurs et la FDSEA ont également manifesté :

-dans l'Yonne : un regroupement a eu lieu à 15 heures, au carrefour de l'Europe, à Auxerre

-en Côte-d'Or : à Dijon la circulation a connu d'importantes perturbations notamment sur la rocade mais aussi en centre-ville. Un barrage filtrant avait été installé au rond-point Georges Pompidou près de la Toison d'Or. 
En ville, un cortège est parti de la place de la République à 11 heures 30 en direction de la préfecture.





A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus