​​​​​​​Vins : la vigne bat des records de précocité en Bourgogne et en Franche-Comté !

L’année 2020 s’annonce comme une année record ! Un peu partout en Bourgogne-Franche-Comté, les vignes sont très en avance, avec parfois jusqu’à trois semaines par rapport au calendrier habituel. 

La floraison de la vigne est de plus en plus précoce
La floraison de la vigne est de plus en plus précoce © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Comment expliquer cette précocité ? 

Après un hiver doux et un début de printemps plutôt chaud, la vigne affiche entre deux et trois semaines d’avance.

"De façon globale, on a une avance qui est assez extraordinaire : on a trois semaines d’avance par rapport à 2019. Cela veut dire que c’est le millésime le plus précoce de tous les millésimes précoces. Et si on regarde par rapport à la moyenne des 30 dernières années, on est à une quinzaine de jours d’avance ce qui est considérable", indique Jean-Philippe Gervais, directeur du pôle technique et qualité du BIVB (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne).

 
Quand la vigne est en fleurs
Quand la vigne est en fleurs © Thierry Gachon / MAXPPP


Jusqu’à présent, les viticulteurs croisent les doigts. Tous les indicateurs sont au vert : une alternance de pluie et de belles journées ensoleillées.
"On a eu deux mois d’ensoleillement extraordinaires pendant le confinement, ce qui explique ce démarrage de la végétation extrêmement rapide. En ce moment, il pleut et ça fait du bien car on avait besoin d’un peu d’eau dans les sols. Donc, ça va accélerer le développement de la vigne. Ce sont des conditions quasiment parfaites."
 
Résultat : la floraison est attendue d’ici la mi-mai.
Il faut savoir que depuis 25 ans, la mi-floraison se produit autour du 9 juin. Donc, cette année, cela fera entre 15 jours et trois semaines d’avance selon les secteurs, car la fleur ne se fait pas partout en même temps, même si les dates tendent à se rapprocher avec le changement climatique. 

En Saône-et-Loire, dans le Mâconnais, la pleine fleur (c’est-à-dire quand environ 50 % des vignes sont en fleur) ne va pas tarder : ce devrait être entre le 20 et le 25 mai. Ce sera une semaine en avance par rapport à l’année dernière, qui était elle-même déjà en avance. 

 
Voir cette publication sur Instagram

Toutes premières #fleurs de #vigne aperçues ce matin par @jeremyretornaz dans une parcelle d’#AloxeCorton #PremierCru #LesChaillots du #Domaine #LouisLatour en #Bourgogne #lavignecontinue #flowerpower

Une publication partagée par Maison Louis Latour (@louislatour1797) le


 

Pourquoi les vignerons continuent à croiser les doigts ? 

L’état sanitaire est actuellement très satisfaisant dans l’ensemble des vignobles de Bourgogne (Côte-d’Or, Nièvre, Saône-et-Loire, Yonne) et "les sorties de grappe" sont belles.

Cela dit, il faut rester prudent, car il peut y avoir des accidents de floraison. C’est seulement quand les grappes seront formées qu’on en saura davantage sur le potentiel de cette année au niveau des volumes notamment.

Pour les fleurs, il ne faudrait pas que le temps froid et humide apporté par les Saints de glace perdure : il faudrait qu’on ait du soleil, mais pas trop de chaleur non plus. Attention en effet aux maladies qui pourraient survenir, à commencer par l’oïdium (quand il fait chaud et humide) ou le mildiou (quand il fait froid et humide).

Et puis, les professionnels de la vigne croisent aussi les doigts pour que leurs vignobles échappent à d’éventuels orages de grêle.

Pour le moment en tous cas, les prévisions de Météo-France sont optimistes. "On est plutôt dans une bonne configuration cette année."

 
Un bourgeon de vigne
Un bourgeon de vigne © DERRICK CEYRAC / AFP

 

Cette précocité est aussi visible en Franche-Comté

La vigne affiche trois semaines d’avance dans le Revermont jurassien. La pluie a rechargé les sols et la vigne est belle.

"La récolte de crémant est envisagée autour du 17 août", indique Agreste, le service statistique du ministère de l'Agriculture. 

 

Quand on regarde les indicateurs, on se dit que c’est complètement fou - Jean-Philippe Gervais, directeur du pôle technique et qualité du BIVB

 

Va-t-on vendanger à la mi-août ? 

Conséquence : les vendanges seront très précoces elles aussi.
"Quand on a une telle avance sur le cycle, ça peut ralentir s’il fait par exemple très froid tout à coup. Mais on ne va jamais perdre cette avance. On pourrait imaginer qu’on vendangera au 15 août.  

C’est pourquoi tout le monde est en train de s’organiser, car cela nécessite de revoir toute l’organisation du travail avec les gestes barrières à respecter.
Il va falloir avancer tous les chantiers de mise en bouteille pour libérer les cuves, par exemple. Il y a aussi moins de saisonniers.

 Même nous, quand on regarde les indicateurs, on se dit que c’est complètement fou", dit le directeur du pôle technique et qualité du BIVB. "En tous cas, cela implique de réagir très vite."

 
Les vendanges devraient commencer plus tôt dans les 5 500 hectares de vignes du Chablisien
Les vendanges devraient commencer plus tôt dans les 5 500 hectares de vignes du Chablisien © Yoann Etienne


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vins culture gastronomie vendanges agriculture économie viticulture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter