• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Sécheresse : les forêts du Morvan fragilisées

Certains arbres meurent à cause du manque d'eau. / © Claude Heudes / France 3 Bourgogne
Certains arbres meurent à cause du manque d'eau. / © Claude Heudes / France 3 Bourgogne

En France, les conséquences de la sécheresse sont nombreuses et se font encore ressentir cet été notamment dans les forêts. Avec les fortes chaleurs et le manque d'eau, les insectes ravageurs prolifèrent et le risque de mortalité est particulièrement élevé. Illustration dans le Morvan.

Par M. F.

Les arbres du Morvan ont soif. La forêt souffre et certaines essences d'arbre se meurent. Par manque d'eau, des charmes perdent déjà leurs feuilles comme à l'automne. Un réflexe naturel afin de réduire leur consommation d'eau. 

"Parallèlement à ça, ils ont fait beaucoup de fruits parce qu'ils étaient déjà en situation de stress l'an dernier, détaille François Kocher, responsable de l'unité territoriale Avallonnais Morvan à l'Office national des forêts. Ils sont encore en stress. C'est une réaction assez courante chez les arbres qui sentent qu'ils ne vont pas bien du tout de générer beaucoup de semences pour assurer leur descendance au cas où ils viendraient éventuellement à mourir."
 

Prolifération d'insectes ravageurs

Autre conséquence du stress hydrique généré par la sécheresse, les épicéas sont affaiblis. Des proies idéales pour l'ips typographe. Avec les fortes chaleurs, cet insecte ravageur prolifère et peut décimer des forêts entières de résineux. Face à cette épidémie, la seule solution est d'abattre au plus vite les arbres malades. 

Avec la sécheresse qui perdure, le risque d'incendie est très élevé. Les gardes de l'ONF demandent donc aux promeneurs de faire preuve d'une extrême prudence.
 
Sécheresse : les forêts du Morvan fragilisées
En France, les conséquences de la sécheresse sont nombreuses et se font encore ressentir cet été notamment dans les forêts. Avec les fortes chaleurs et le manque d'eau, les insectes ravageurs prolifèrent et le risque de mortalité est particulièrement élevé. Illustration dans le Morvan. - France 3 Bourgogne - Yoann Etienne, Claude Heudes, Amel Touati

Sur le même sujet

Dole : du foot mixte au lycée

Les + Lus