EUROCKÉENNES. Indochine clôture la 33ᵉ édition du festival avec un concert rassemblant 25 000 personnes

Indochine a clôturé l'édition 2023 des Eurockéennes le dimanche 2 juillet. Accompagnés de Chef & the Gang et Coach Party, ils ont fait trembler la Grande Scène pour la dernière journée du festival.

Les premiers fans d'Indochine sont arrivés aux aurores le dimanche 2 juillet pour apprécier le show au plus près de Nicola Sirkis et du groupe. Au fil de la dernière journée de concerts des Eurockéennes, la file qui comptait déjà une cinquantaine de personnes à 10h du matin, s'étire et semble sans fin. Ce n'est pas près de s'arrêter, car le groupe va jouer à guichets fermés : 25 000 personnes sont attendues.

Les derniers festivaliers des Eurocks 2023

Après un léger report de l'ouverture des portes, les aficionados du groupe de pop rock arrivent sur le site à 17h30. À chacun sa technique : certains marchent au pas de courses, et d'autres choisissent de traverser la presqu'ile du Malsaucy en courant à toute vitesse. Indochine va jouer à guichets fermés, 

Le groupe de Philippe Etchebest, Chef & the Gang, prend possession de la Grande Scène à 18h et déroule ses reprises rock. C'est ensuite à Coach Party d'assumer la lourde tâche de passer avant Indochine à partir de 19h45, face à un public qui bouillonne d'impatience. C'est à 21h30 que le groupe formé par Nicola Sirkis et Dominique Nicolas arrive sous un tonnerre d'applaudissements. 

La scénographie est un peu différente en ce dernier jour de concert : un anneau a été mis en place. Une aubaine pour les spectateurs à l'intérieur, mais également pour les fans qui n'ont pas réussi à accéder aux premiers rangs. La scène avance dans la foule et permet de voir les artistes de plus près pour un plus grand nombre. Car quand on est 25 000, les chances de se retrouver face à ses idoles se trouvent nettement réduites. Les premières notes de Nos célébrations résonnent, c'est le début de deux heures de concert.

Indochine, un groupe apprécié pour ses morceaux engagés

Nicola Sirkis salue la foule d'un " Bonsoir à tous, c'est la première fois aux Eurockéennes, merci de votre accueil !". Une Marseillaise revisitée en version lyrique retentit, c'est l'heure d' Un été français. Une chanson qui, au-delà de sa mélodie accrocheuse, aborde une thématique de société, celle du populisme et de l'extrême droite en chantant " Quand je suis cerné, je rêve d'un été français. Un été parfait, où rien ne pourra m'arriver. Pardonne-moi si ici tout devient froid national, un pays infernal." Car c'est justement pour les textes engagés que leurs fans les apprécient. Le groupe affiche ses convictions au fil de ses albums, et ce, depuis les années 80. 

Les morceaux s'enchaînent et ravissent le public si l'on se fie au volume des décibels émanant de la foule. Une pluie de serpentins recouvre la fosse après 30 minutes de concert : ce n'est pas la fin, mais la marque d'une célébration continue, qui va durer. Le groupe alterne entre l'anneau et la scène principale et va à la rencontre des festivaliers.

Un diaporama du début de carrière d'Indochine défile derrière eux, rappelant des souvenirs aux fans les plus fidèles. La foule semble ne pas avoir de fin, tant les festivaliers sont nombreux. Telle une marée humaine, elle ondule au rythme des morceaux, mais devient nettement plus agitée sur les monuments du répertoire d'Indochine comme sur 3ᵉ sexe, Trois nuits par semaine ou encore College Boy. Les réactions sont dignes d'un stade et la clameur qui s'élève de la foule touche Indochine en plein cœur. Nicola Sirkis s'exclame : "S ans déconner putain de public, merci à tous ! C'est pas fini les Eurockéennes, vous êtes prêts ?"

Un final en apothéose pour les fans

On devine alors les premières notes de l'Aventurier. Contrairement au concert de Lomepal de la veille, c'est une pluie de confettis multicolore qui s'abat sur la foule. Les synthés s'affolent, et un feu d'artifice explose au-dessus de la scène. En langage Eurockéennes, c'est le signe qui marque la fin du festival.

Mais en ce dimanche soir, la lune se prépare à un phénomène de super lune, appelée "pleine lune du cerf", qui sera visible dans la nuit du lundi 3 au mardi 4 juillet. En termes de taille, elle semble s'être rapprochée de la terre pour écouter Indochine de plus près. Impossible de résister pour le groupe qui s'exclame " Ce morceau était pas prévu ce soir mais on a la lune en face !". Indochine clôture sa première participation aux Eurockéennes avec J'ai demandé à la lune et remercie son public d'un " Merci beaucoup, putain de soirée, putain de public, putain de festival !" et quitte la scène sous un tonnerre d'applaudissement. En dernier clin d'œil, le drapeau de la Franche-Comté estampillé d'un "merci" illumine encore la scène pour accompagner les festivaliers sur le chemin du retour.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité