Pour fêter les 75 ans de l'ONU, la Suisse offre une oeuvre géante de l'artiste belfortain Saype

Ephémère et écologique, l’œuvre de 6000 m² peinte par Saype devant le palais des Nations Unies à Genève a été dévoilée le 26 juin.

Vue aérienne de l'oeuvre "World in progress" de Saype qui a été inaugurée à Genève le 26 juin 2020.
Vue aérienne de l'oeuvre "World in progress" de Saype qui a été inaugurée à Genève le 26 juin 2020. © Valentin Flauraud pour Saype
Il était l'artiste parfait pour symboliser un idéal de paix et de préservation de l'environnement. L'artiste belfortain Saype, auteur de fresques géantes biodégradables, a eu le privilège d'être désigné par la Suisse pour réaliser une oeuvre à l'occasion des 75 ans des Nations Unies. La création de 6000 m2 est dessinée sur le gazon et met en scène deux enfants autour d'un arbre planté sur la Terre.

Saype a réalisé cette fresque écologique intitulée "World in progress", qui évoque la construction collective de notre futur, au cœur du parc du palais des Nations à Genève. L’œuvre a été inaugurée le 26 juin. 
 
Zoom sur la fresque réalisée par Saype pour les 75 ans de l'ONU.
Zoom sur la fresque réalisée par Saype pour les 75 ans de l'ONU. © Valentin Flauraud for Saype
 

Saype, un artiste écolo et reconnu

Guillaume Legros, alias Saype, est né en 1989 à Belfort. Véritable touche à tout, l'adolescent qu'il est alors se passionne pour une multitude de techniques. À 16 ans, il expose ses premières peintures dans une galerie. Quelques années plus tard, après avoir dompté son talent et soucieux de participer au renouvellement du mouvement street art, le Belfortain a l'incroyable idée de peindre des fresques "hors formats" de plusieurs centaines de mètres sur l'herbe, à même le sol, dans des champs ou sur des pans de montagne. "J'ai réalisé ma première fresque en 2013. J'avais envie de faire un truc nouveau, original. Je lisais beaucoup de revues sur l'écologie durant cette période. C'était aussi l'époque de l'avènement des drones. J'ai voulu apporter un visage nouveau et faire quelque chose entre le street art et le land art" expliquait t-il à France 3 Franche-Comté en 2017

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture art environnement suisse
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter