Un ancien gendarme du Doubs et du Jura suspecté d'avoir tué sa compagne dans la Somme

Dans la nuit du mardi 28 au mercredi 29 juillet à Hallencourt, dans la Somme, une femme de 20 ans a été tuée et retrouvée à l'arrière d'un véhicule. Son compagnon, un ancien gendarme du Doubs et du Jura, est suspecté du meurtre. Il a été placé en garde à vue et devrait être déféré vendredi.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © A. Journois - MaxPPP
Un ancien gendarme du Doubs et du Jura est suspecté de meurtre dans la Somme. Une jeune femme âgée de 20 ans a été retrouvée morte mercredi 29 juillet, à l'arrière d'une voiture, à Hallencourt, dans l'ouest du département picard.

L'ancien gendarme de la brigade de Foncine-le-Haut, qui réside depuis dans la Somme, s'est présenté mercredi matin à la gendarmerie d'Hallencourt, expliquant "qu'une femme décédée se trouve sur la banquette arrière de sa voiture", raconte Le Courrier Picard. Cette femme était sa petite amieIl a été immédiatement placé en garde à vue.

Plaies par arme blanche

La victime, qui "était encore en vie mardi soir", selon des témoins, présentait "des plaies par arme blanche", a indiqué la procureure adjointe de la république d'Amiens, Anne-Laure Sandretto.

Le Courrier Picard avance que le suspect serait allé chercher sa compagne en début de soirée mardi. Après une disspute à propos de leur séparation, il aurait saisi un couteau et aurait porté plusieurs coups. Dans la nuit, il aurait échangé par message avec des proches de la victime, en utilisant le téléphone de la défunte.

56e féminicide ?

Une enquête pour homicide a été ouverte par le parquet d'Amiens. L'homme âgé de 26 ans devrait être mis en examen et le parquer va demander son placement en détention provisoire. Il devrait être déféré ce vendredi.

Si les faits sont avérés, il s'agirait du 56e féminicide recensé depuis le début de l'année par le collectif féministe Nous toutes. 
   

Une carrière comme gendarme dans le Doubs et le Jura

Le suspect, qui a démarré sa carrière de gendarme dans le Doubs en février 2016, a officié dans le Jura pendant près d'un an, de juin 2016 à courant 2017. En décembre 2017, il a été condamné à 10 mois de prison dont 8 ferme, après avoir incendié la voiture de la mère et du beau-père de son ex-compagne, à Amiens, le 24 décembre. Il avait depuis été exclu de la gendarmerie nationale.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers féminicide société femmes violence sécurité faits divers société femmes violence sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter