Votations en Suisse : un modèle démocratique à suivre ?

Votation en Suisse : une urne / © Radio Télévision Suisse
Votation en Suisse : une urne / © Radio Télévision Suisse

Le RIC, le Référendum d'Initiative Citoyenne, est l'une des revendications des "gilets jaunes". En Suisse, existent, depuis 1848, le référendum ou initiative ou votation : on demande 4 fois par an l'avis du peuple... Dingue, non ?

Par Catherine Eme-Ziri

Quelques thèmes abordés peuvent susciter l'amusement : par exemple, pour ou contre les subventions pour les vaches à cornes ? Et d'autres sont très techniques comme... la fiscalité des entreprises ! Pas certain que chaque citoyen soit suffisamment informé pour décider... Mais les débats sont là pour ça : éclairer les citoyens. D'ailleurs, c'est l'un des avantages de ce système : le débat ! Dans les communes, les cantons, le pays...

La Suisse est un pays décentralisé, c'est même une confédération de cantons, où la proportionnelle est appliquée de telle façon que tous les partis soient représentés et où l'objectif, c'est le consensus politique. Une notion bien loin de notre tradition française : nous aimons les rapports de force, le fameux droite/gauche inhérent à la Vème République et qu'Emmanuel Macron tente de briser !

Les avantages de ce système : le peuple est consulté. L'inconvénient du système : le peuple est trop consulté.

Depuis 1848, les Suisses ont pu voter à 600 votations ! Sans compter les élections "normales" pour désigner des représentants locaux ou cantonaux ou fédéraux (pour des mandats de 4 ou 5 ans). Résultat : la participation qui ne dépasse pas les 50 %. (En comparaison : notre présidentielle réunit plus de 75 % des votants.)

Autre désavantage : le populisme. Certains thèmes font recette : l'immigration, la construction des minarets (il en existe 3 sur l'ensemble du territoire fédéral) ou encore le port de la burqa dont il va être question prochainement. L'UDC, l'Union Démocratique du Centre, l'équivalent du RN français, a réussi à "percer" en mettant en avant des votations sur ces thèmes de prédilection.

Les points positifs : le débat, tout le temps, sur tous les sujets... Et une "éducation populaire permanente"... Un peuple totalement associé aux prises de décisions. Mêmes internationales. Les Suisses ont décidé si leur pays devait entrer à l'ONU (oui), dans l'Espace Economique Européen (non)...

Ce modèle est-il transposable chez nous, la France, un pays centralisateur, où le combat politique rude est de mise, sans proportionnelle ou presque ?

Reportage sur les avantages et les inconvénients de ces consultations populaires 

 
Votations en Suisse : un modèle démocratique à suivre ?
Les "gilets jaunes" veulent le RIC, Referendum d'Initiative Citoyenne, pour consulter la population. En Suisse, avec les votations, c'est une habitude depuis 1848... Reportage : C. Eme-Ziri, JL Saintain, J. Paulin et M. Blanc avec des images de la RTS Avec en interview : Bernard Voutat, professeur de Sciences Politiques, Ada Marra, conseillère nationale et vice-présidente du Parti Socialiste Suisse, Olivier Français, conseiller aux Etats, du Parti Libéral Radical et Vincent Bourquin, rédacteur en chef adjoint de la RTS


Quand Richard Ferrand s'en mêle... la petite polémique : 

Incident diplomatique entre la Suisse et la France : Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale, a critiqué le système de consultation populaire suisse. L'article du journal suisse "Le Matin" raconte l'histoire.
Et ce responsable politique français n'en sort pas forcément grandi !
D'ailleurs, un élu suisse lui a envoyé ce courrier... Quand le Suisse se fâche...
"Monsieur le Député
C’est comme élu du peuple Suisse, tant communal que cantonal (qui à vous écouter est une notion qui vous est inconnue) et comme ancien Ministre que je m’adresse à vous, je ne peux vous laisser propager des propos sur les referendum et initiative que nous avons à tous les niveaux de notre organisation territoriale.
Votre méprise du sujet ne m’étonne guère, vos propos ressortent de la diffamation et de la calomnie. Le résultat étant commis en Suisse, il n’est pas exclu que les personnes qui utilisent ce système des plus démocratique déposent une plainte pénale par mon intermédiaire, à votre endroit en suisse où vous ne bénéficiez pas de l’immunité.

Tout ne peut pas être dit pour masquer la déliquescence et l’immobilisme, notamment.
Je vous remercie de me préciser ainsi vos propos qui portés dans l’hémicycle par un député en mal de reconnaissance alors que son pays est la risée du monde me semble peu adapté. Je vous rappelle toutefois que ce sont les referendum et l’initiative qui ont permis à mon pays de prohiber les minarets ou de régler les écarts de salaires entre collaborateurs d’une même entreprise, ou en matière d’écologie, qui ont permis de protéger nos montagnes, signe évident de votre piètre maitrise des outils de comparaison que vous utilisez et de la réalité, puisque in fine ce sont majoritairement les idées auxquelles vous adhérez qui ont été portées par ces éléments de démocratie.

Sans réponse de votre part, je procéderai sans autre avis.

Avec mes plus cordiales salutations,
Frédéric Hainard, ​​​​​"


Quelques précisions

Initiative populaire :

Des citoyens proposent une modification totale ou partielle de la Constitution fédérale et la soumettent à la votation populaire. Ils disposent de 18 mois pour récolter l'approbation de 100 000 citoyens. 
Ils peuvent ainsi modifier une loi ou en proposer une nouvelle.

Referendum :

8 cantons ou 50 000 citoyens suisses demandent une votation et ils ont 100 jours pour réunir les signatures.


En bonus, les interviews en longueur :

Si vous voulez en savoir davantage et vous faire votre opinion
Votations en Suisse, l'interview de Vincent Bourquin, journaliste de la RTS
Les "gilets jaunes" veulent le RIC, Referendum d'Initiative Citoyenne, pour consulter la population. En Suisse, avec les votations, c'est une habitude depuis 1848... Reportage : C. Eme-Ziri, JL Saintain, et J. Paulin Avec l'interview de Vincent Bourquin, rédacteur en chef adjoint de la RTS
Votations en suisse, l'interview d'Olivier Français, du PLR
Les "gilets jaunes" veulent le RIC, Referendum d'Initiative Citoyenne, pour consulter la population. En Suisse, avec les votations, c'est une habitude depuis 1848... Reportage : C. Eme-Ziri, JL Saintain, et J. Paulin Avec l'interview d'Olivier Français, conseiller aux Etats du Parti Libéral Radical
Votations en Suisse, l'interview d'Ada Marra, du Parti Socialiste Suisse
Les "gilets jaunes" veulent le RIC, Referendum d'Initiative Citoyenne, pour consulter la population. En Suisse, avec les votations, c'est une habitude depuis 1848... Reportage : C. Eme-Ziri, JL Saintain, et J. Paulin Avec l'interview d'Ada Marra, conseillère nationale et vice-présidente du Parti Socialiste Suisse
Votations en Suisse, l'interview de Bernard Voutat, professeur en Sciences Politiques
Les "gilets jaunes" veulent le RIC, Referendum d'Initiative Citoyenne, pour consulter la population. En Suisse, avec les votations, c'est une habitude depuis 1848... Reportage : C. Eme-Ziri, JL Saintain, et J. Paulin Avec l'interview de Bernard Voutat, professeur en Sciences Politiques à l'université de Lausanne

Sur le même sujet

Les + Lus