"Ça va être une saison difficile" : la douche froide pour les supporters de l'AJA après la défaite contre Lille

Lourde défaite pour l'AJA face à Lille, dimanche 7 juillet. Pour son premier match en Ligue 1 depuis plus de 10 ans, le club auxerrois s'est en effet incliné quatre buts à un. De quoi refroidir un peu l'enthousiasme des supporters.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Douche froide pour l'AJA. Dimanche 7 juillet, les Auxerrois affrontaient Lille pour leur premier match de la saison en Ligue 1... et le résultat n'a pas été brillant. Dominé dès les premières secondes de la rencontre, le club icaunais s'est finalement incliné quatre buts à un. Un résultat qui n'a pas manqué de provoquer quelques quolibets.

"C'est une grosse défaite"

Le Graal a été atteint le 29 mai dernier, lorsque l'AJA a battu l'AS Saint-Étienne lors des barrages pour la montée en Ligue 1. Des perspectives sportives et économiques inédites depuis 10 ans s'ouvraient alors pour Auxerre. "Toute la ville d'Auxerre est autour d’eux, ça va donner un baume au cœur à tout le commerce du centre-ville", déclarait à l'époque Sylvie, gérante d'un hôtel, au micro de France 3.

Mais au lendemain de la défaite, les commentaires sont plus modérés. "Je savais que ça allait être difficile à l'extérieur. Je pensais que ça allait être 1-0, ou match nul à la rigueur. Mais avec une équipe comme ça...", confie un supporter auxerrois. "C'est une grosse défaite", admet Victorien, lui aussi fervent soutien du club. "Le démarrage a été compliqué, le retour en Ligue 1 va forcément l'être."

"Qu'on arrête de les critiquer !", s'écrie de son côté Odile, qui suit le club depuis des années. "Au contraire, il faut aller les applaudir. On attend un petit peu et puis ça va aller. Le troisième ou le quatrième match, je pense que ça ira mieux." Un enthousiasme que semble partager Jean-Marc Furlan, malgré la défaite. "Quand vous êtes à ma place, vous êtes là pour monter un projet sur un an", justifie l'entraîneur de l'AJA.

Qui serons-nous au mois de janvier, au mois de février, au mois de mars ? Si ça se trouve, nous serons deux fois, trois fois ou quatre fois plus forts.

Jean-Marc Furlan, entraîneur de l'AJA

En attendant, le club peut déjà espérer se relever face à Angers, pour son deuxième match de championnat. La rencontre aura lieu à domicile dimanche 14 août à 15 heures.