Objectif maintien en Ligue 1, l'AJ Auxerre retrouve l'entraînement après sa saison historique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gaël Simon avec Baziz Djaouti

Devant près de 50 supporters, les joueurs de l'AJ Auxerre ont repris le chemin de l'entraînement ce jeudi 23 juin. Au programme, 6 semaines et demie de préparation pour être fins prêts pour le début de saison en Ligue 1. Les hommes de Jean-Marc Furlan ont un objectif en tête : le maintien.

On les avait quittés il y a trois semaines et demie sur l'euphorie de la montée en Ligue 1 après avoir battu l'AS Saint-Étienne en barrages, on les retrouve ce jeudi 23 juin, avec un effectif et un organigramme presque inchangés. L'AJ Auxerre est de retour à l'entraînement ce matin. Le début d'une préparation de six semaines et demie avec un objectif : être prêt pour la première rencontre de championnat à Lille le 7 août prochain.

Dès 10 heures, les joueurs de l'AJA ont donc participé à une séance organisée au stade de l'Abbé-Deschamps, sous les regards attentifs de leur président James Zhou et d'un certain Guy Roux. Ils s'entraîneront également ce jeudi à 16h30, avant une séance demain et deux autres ce samedi. Dimanche, ils participeront en Haute-Loire à un stage d'une semaine. 

Les supporters sur un nuage, Jean-Marc Furlan pragmatique

"C'est une reprise qui est vraiment enthousiasmante et très joyeuse. C'est vrai que quand tu réussis à accéder à la Ligue 1, dans les conditions que l'on a connues en plus, c'est assez fantastique. Pour les joueurs, c'est héroïque ce qu'ils ont fait", commente Jean-Marc Furlan.

L'ambition première c'est de faire grandir le club. Et le faire grandir, c'est de le maintenir en Ligue 1. La première ambition, c'est de se maintenir. 

Jean-Marc Furlan, coach AJ Auxerre

Si la question de son départ s'est posée après les barrages, le coach sera bel et bien sur le banc du club icaunais cette saison. Concentré, le technicien spécialiste des montées en Ligue 1, veut se montrer lucide alors que beaucoup restent sur leur petit nuage du côté d'Auxerre. 

"Ce sont des émotions très fortes. Mais quand tu es coach, tu es dans les pensées futures pour savoir comment exister dans ce championnat de Ligue 1. Comment on va arriver à être performant et se maintenir ? Quand tu es entraîneur, tu as cette responsabilité par rapport au groupe et aux supporters".

Il faut dire que durant sa carrière, Jean-Marc Furlan a également connus les déceptions d'une descente en Ligue 2 notamment avec Troyes en 2007 et 2013 ainsi qu'avec Strasbourg en 2008. Le maintien en Ligue 1 sera aussi un challenge personnel pour lui.

Pour lui, une seule solution : recruter. Jean-Marc Furlan attend ainsi 6 à 7 recrues d'ici la fin du mercato. Pour l'instant, l'AJA s'est montré assez calme sur le marché des transferts. Seul le meneur de jeu Youssouf M'Changama est arrivé, en provenance de Guingamp. Alors que 5 joueurs ont quitté le navire durant le mois de juin, dont l'infatigable arrière droit haïtien Carlens Arcus. 

L'idéal c'est d'avoir 5 joueurs de très haut niveau. On est 21 à l'entraînement, dont 8 jeunes; Il faut être honnête, il faut qu'on se renforce petit à petit. 

Jean-Marc Furlan, coach de l'AJA

"Le marché est très fermé. Les agents me disent que ça risque de se débloquer juste avant le championnat. Ca va être un travail très important. Il nous faut nous renforcer pour laisser 4 à 5 équipes derrière". Pour rappel, cette année, 4 équipes descendront en Ligue 2 à la fin de la saison.

Un groupe encore tendre, mais une ferveur populaire bien présente

Dans sa quête le maintien, Jean-Marc Furlan pourra s'appuyer sur sa sentinelle et capitaine Birama Touré. Le milieu défensif de 30 ans est l'un des rares joueurs de l'AJ Auxerre à avoir connu la Ligue 1. C'était avec le FC Nantes en 2013-2014 et 2015-2016. "Nos vacances ont été très courtes, mais tout le monde est content et excité de reprendre. On a hâte. Il faut se remettre au travail. A nous de bien bosser pour bien entamer ce championnat", souffle-t-il.

Peut-être les joueurs de l'AJA seront-ils poussés tout au long de la saison par leurs supporters. En tout cas, ce matin, ils étaient déjà plus de 50 dans les gradins de l'Abbé-Deschamps pour suivre leur première séance. "Moi qui suis là depuis 5 ans, les entraînements n'ont pas toujours été comme ça ! Les supporters sont derrière nous et vont nous donner beaucoup de force. Il va en falloir car ce sera dur !", commente Birama Touré.

"On est obligé de venir ! Quand ils sont montés en Ligue 1, j'ai pleuré. Cette saison, j'espère le maintien, ça va être une année difficile. Mais c'est possible !", augure un fan, casquette de l'AJA vissée sur la tête.

"Ça nous fait plaisir cette reprise, on l'attendait beaucoup. Ça sent la Ligue 1, ça sent que c'est sérieux là. Les gens sont beaucoup plus présents derrière l'équipe et les joueurs plus motivés", ajoute un autre supporter. "J'espère qu'on va jouer comme en Ligue 2 l'année dernière, qu'on ne se laissera pas marcher dessus et qu'on finira le plus haut possible".

L'AJ Auxerre, qui s'est montrée brillante dans le jeu la saison passée avec des transitions rapides et un jeu tout en intensité, conservera-t-elle ses principes en Ligue 1 ? Premier élément le samedi 2 juillet prochain, avec le premier match amical de l'intersaison face à Grenoble.