Féminicide : une femme tuée par son ex-compagnon dans l'Yonne

Une femme a été tuée par balle vers 16 heures ce vendredi 11 juin dans le centre-ville de Monéteau (Yonne) sous le regard de son fils. L'auteur présumé des coups de feu, son ex-compagnon a été interpellé. Il a été placé en garde-à-vue.

Les forces de gendarmerie sont encore sur place.
Les forces de gendarmerie sont encore sur place. © Baziz Djaouti / France Télévisions

La scène s'est déroulée en pleine rue, peu avant 16 heures ce vendredi 11 juin à Monéteau, commune de l'Yonne à proximité d'Auxerre. Plusieurs témoins entendent des coups de feu. Ils alertent la police municipale qui se rend rapidement sur les lieux.

Sur place, une jeune femme est retrouvée sans vie. La victime, âgée de 32 ans, a été tuée par balle sur un parking. L'auteur des faits, son ex-compagnon est resté sur place. L'un des deux enfants du couple, désormais séparé, a assisté à la scène alors qui se trouvait dans la voiture.

L'homme est interpellé par les policiers municipaux avant d'être confié aux gendarmes pour être placé en garde-à-vue. 

Un individu connu des forces de l'ordre

Ce vendredi 11 juin en fin d'après-midi, un homme a été arrêté par les forces de l'ordre a confirmé Hugues de Phily, le procureur de La République d'Auxerre en début de soirée. Il est soupçonné d'avoir tiré plusieurs balles de revolver en direction de la victime, son ex-compagne. "Il a tenté de se suicider par la suite", indique le procureur. 

L'individu était connu des gendarmes a confirmé sur place le commandant Christophe Plourin, commandant du groupement de gendarmerie de l'Yonne. "On a eu à traiter plusieurs procédures sur le sujet" indique-t-il sans préciser la nature exacte des faits reprochés. "On regarde de quelle manière la situation a été prise en compte" a pour sa part ajouté le procureur de la République d'Auxerre. 

"J’ai entendu des hurlements. C’est dramatique. Quelqu'un a tiré sur une femme. La maman de ses enfants. Je suis choquée" confie la maire de la commune, Arminda Guiblain. Selon elle, la victime, comme l'auteur des coups de feu n'étaient pas particulièrement connus des services municipaux. "Très honnêtement, je ne connaissais pas ce couple. Je n’avais pas connaissance de quelque problème que ce soit" ajoute l'élue. 

Une cellule psychologique a été mise en place pour les agents qui sont intervenus ainsi que pour le voisinage qui a assisté à la scène en pleine rue. 

Les deux enfants du couple, le jeune garçon qui a assisté à la scène et sa soeur aînée de 5 ans, ont été pris en charge par les services compétents. 

 

 

Précédent féminicide en avril en Bourgogne

Le vendredi 9 avril dernier, un autre féminicide avait été commis à Beire-le-Chatel (Côte-d'Or). Une femme de 46 ans avait été tuée à l'arme blanche par son compagnon. Ce dernier lui avait administré 15 coups de couteau au thorax et au cou. Après son crime, l'homme

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société féminicide femmes