MÉTÉO. Déluge de grêle, des milliers d'impacts de foudre dans l'Yonne... les orages supercellulaires en question

Dans la nuit du 1er au 2 mai, dans l'Yonne, des épisodes de grêles ont ravagé le Chablisien et le Tonnerrois suite à la formation d'orages supercellulaires. C'est le dernier phénomène météorologique qui frappe ces habitants, fortement impactés depuis le début du printemps.

Pour les habitants de Chablis, dans l'Yonne, cela ressemble à une malédiction. Dans la nuit du 1er au 2 mai, des épisodes de grêle et de tonnerre ont frappé le département, causant de nombreux dégâts au niveau du Chablisien et du Tonnerois.

Un conflit entre une masse d'air chaude et une autre froide et humide a permis aux orages de se former dans toute la Bourgogne. L'Yonne est le département bourguignon qui a subi le plus de dégâts, car elle a été frappée par un phénomène météorologique particulier : les orages supercellulaires.

Ce sont des orages violents ressemblant à un tourbillon noir spectaculaire. Pour qu'ils se forment dans l'atmosphère, les conditions doivent être instables et les vents formant l'orage doivent avoir des forces et des directions différentes. Suite à cela, des grêlons et des éclairs peuvent donc se former.

C'est ce qu'il s'est passé dans le Chablisien et au niveau de Tonnerre peu avant 20 heures. "Deux, voire trois orages supercellulaires particulièrement violents se sont succédé. On les a nommés des orages grêligènes car les éléments marquants sont la grêle et la forte pluie," explique Clément Meirone, fondateur du site Météo 89.

Mercredi soir, l'Yonne a également été le deuxième département le plus foudroyé de France avec près de 3 400 impacts recensés. Cet épisode est considéré comme "marquant." En revanche, au premier abord, il ne pense pas que "des records aient été dépassés la nuit dernière."

Un printemps catastrophique dans l'Yonne

Cet épisode météorologique est le dernier de la grande liste qui a touché l'Yonne depuis le début du printemps. Fin avril, un coup de froid s'était abattu sur toute la Bourgogne, et le gel avait engendré des dégâts importants dans les vignes de Côte-d'Or et de l'Yonne.

Lors du week-end de Pâques, des inondations monstres ont touché toute la Bourgogne qui a engendré de nombreux dégâts matériels. Un autre épisode de grêle a également été recensé. Pour autant, selon le météorologiste, ces phénomènes ne sont pas liés.

Il ajoute : "on peut considérer que c'est une période malchanceuse pour ces habitants, mais en météo, ce sont des phénomènes qui arrivent. En revanche, ils s'enchaînent sur les mêmes localités et ça, c'est inhabituel."

Pour les jours à venir, les Bourguignons ne retrouveront pas le soleil. Météo France a placé la Saône-et-Loire en vigilance jaune crues le 2 et 3 mai. Plus globalement, les conditions continueront "à être perturbées" jusqu'au début de la semaine prochaine. Une amélioration est attendue aux alentours du 8 mai.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité