Tempête Ciaran. Le Finistère et les Côtes-d'Armor en vigilance rouge. Des vents à 170 km/h à la pointe bretonne

La tempête Ciaran arrive ce mercredi 1ᵉʳ novembre au soir sur les côtes bretonnes. Le Finistère et les Côtes-d'Armor sont placés en vigilance rouge, le Morbihan et l'Ille-et-Vilaine en orange. Les autorités enjoignent les habitants et touristes à rester à l'abri. Les sentiers littoraux, les parcs et jardins sont fermés, les campings évacués et les ports sécurisés

Ce direct s'est terminé jeudi 2 novembre à minuit. Retrouvez ICI le direct consacré à l'évolution de la situation ce jeudi 2 novembre.

La tempête Ciaran est arrivée sur les côtes bretonnes ce mercredi 1ᵉʳ novembre en début de soirée. Les départements du Finistère et des Côtes-d'Armor ont été placés par Météo France en vigilance rouge à partir de minuit pour "vents violents" et orange pour "vagues submersion" et "pluie inondation", le Morbihan et l'Ille-et-Vilaine sont en orange, pour les risques de vent, de "vagues submersion" (et de "pluie inondation" pour le Morbihan). Le plus fort de la tempête est annoncé entre minuit et 9h ce jeudi matin.

Minuit : quelque 200 interventions dans le Morbihan

Dans le Morbihan, à minuit, les pompiers comptent 146 interventions, 43 pour la gendarmerie et 3 pour la police nationale, avec des vents relevés à 139 km/h à Groix et 106 km/h à Lorient. 105 arbres sont tombés sur la voie publique (interventions de la Diro, du CD 56, des communes et du SDIS). La toiture d'un restaurant s'est effondrée à Arzon, la route de Gâvres est très difficile d'accès note la Préfecture et le secteur de Landévant est privé d'electricité. 

23h45 : 170 km/h à la Pointe du Raz 

Selon Steven Tual de Météo Bretagne, "une rafale vient d'être mesurée à 170 km/h à la pointe du Raz. C'est le début d'un renforcement sensible du vent sur les caps d'Iroise. Ces vents violents vont pénétrer dans l'intérieur du Finistère pour ces prochaines heures," précise encore le prévisionniste. Quelques minutes avant, les vitesses de vent relevées affichaient 151 km/h à Saint-Malo, 148 km/h à la pointe Saint-Mathieu et 141 km/h à la pointe du Raz.

23h30 : des routes coupées dans le Finistère

Dans le Finistère, en raison de chutes d'arbres sur une ligne à haute tension, la circulation est coupée sur la D887 au niveau de Dinéault. La route départementale 49 reliant Quimperlé à Clohars-Carnoët est quant à elle fermée, en raison là encore de chute d'arbre, indique la préfecture, qui ajoute que les services des routes du département sont intervenus une trentaine de fois ce mercredi soir.

Les pompiers ont par ailleurs mené 30 opérations en lien avec les intempéries depuis 18h dans ce département et les gendarmes 21 interventions. Un blessé léger a été pris en charge suite à un accident routier provoqué par une chute d’arbre sur la commune de Plouédern. Des interventions pour le moment concentrées sur la zone côtière. Le Préfet a d'ailleurs pris une mesure complémentaire d'interdiction d’accès et de circulation dans l’ensemble des massifs forestiers du département.

Un département où plus de 1 000 sapeurs-pompiers et 450 gendarmes sont mobilisés pour répondre aux besoins d’interventions.

23h : les forêts interdites dans les Côtes-d'Armor et le Morbihan

Les Préfectures des Côtes d'Armor et du Morbihan viennent de prendre, elles aussi, un arrêté afin d'interdire au public, l'accès aux forêts domaniales, "en raison du risque majeur de chute d'arbres". Chute provoquée par la violence des vents et l'humidité des sols. Interdiction valable jusqu'à nouvel ordre, est-il mentionné, pour les routes forestières, les sentiers de randonnée, ainsi que pour l'intérieur de l'ensemble des parcelles forestières.

22h : 105 interventions pour les pompiers du Morbihan

Si aucune victime n'est à déplorer dans le Morbihan, les pompiers à 22h sont déjà intervenus 105 fois et 40 arbres sont tombés sur la voie publique indique la Préfecture. Des arbres sont notamment tombés sur les voies de la RN 165 à Brandérion, engendrant des difficultés de circulation. À Sarzeau par ailleurs, la devanture de la poissonnerie s'est effondrée. Le Codis a reçu 171 appels.

À 22h, la vitesse du vent affichait 118 km/h à Pontivy et 135 km/h à Groix

21h30 : des vents à 148 km/h sur la pointe du Finistère

148 km/h à la pointe Saint-Mathieu dans le Finistère (Plougonvelin), 134 km/h à Belle-Ile, ou encore 129 km/h à la Pointe du Raz, ce sont les vitesses de vent relevées ce mercredi soir à 21h15.

À Lire aussi : VIDÉO. Les tempêtes qui ont marqué la Bretagne ces quarante dernières années

Les vents se renforcent d'heures en heures sur la façade littorale bretonne, mais aussi dans l'intérieur de la région.

20h30 : importante mobilisation en Ille-et-Vilaine

Tous les services de l'État sont engagés afin d’anticiper la gestion des potentiels impacts de la tempête Ciaran qui devrait atteindre son intensité maximale cette nuit. 

  • Sapeurs-pompiers (Sdis 35) : 1 024 pompiers sont mobilisés, avec un  renforcement du centre de traitement des appels.
  • Enedis (zone ouest et région Bretagne) : 3 000 techniciens sont mobilisés sur le terrain dans l'Ouest dont plus de 1 000 en Bretagne.
  • Gendarmerie : 400 gendarmes mobilisés. 
  • Protection civile, renforts des effectifs avec 600 bénévoles mobilisés sur la zone.
  • Croix rouge, 20 à 35 personnes lors des maraudes notamment à Rennes.

À Lire aussi : Tempête Ciaran. De nombreuses perturbations à prévoir : comment se préparer

20h : Le Finistère et les Côtes-d'Armor en vigilance rouge

Le Finistère et les Côtes-d'Armor ont été placés en état de vigilance rouge vents violents et orange pour "vagues submersion" et "pluie inondation". La préfecture du Finistère annonce la mobilisation ce mercredi soir sur le département de 600 pompiers, 450 gendarmes et 50 policiers. Elle diffuse un message d'alerte Météo : 

Vigilance ROUGE à partir de minuit dans le Finistère et les Côtes d’Armor

1 - Mettez-vous à l’abri en lieu sûr dès à présent
2. Limitez vos déplacements aux seules urgences absolues ;
3. N’empruntez pas les routes inondées ;
4. Écartez-vous des berges, des cours d’eau et du littoral.


Le hameau de Léhan à Tréffiagat a été évacué. Il s'agit de dix-sept maisons situées derrière la dune. Une dune qui avait été renforcée dès mardi.

À Lire aussi : Tempête Ciaran. Dans les communes littorales, des sacs de sable pour se protéger de la houle

43 personnes ont ainsi été mises à l'abri dans le Finistère, à Treffiagat mais aussi à Gouesnou et au Relecq-Kerhuon.  

Des images de la tempête ce mercredi dans le Finistère.

durée de la vidéo : 00h00mn55s
Images de la tempête ce mercredi 1ᵉʳ novembre 2023 dans le Finistère ©Stéphane Soviller - France Télévisions

Le vent souffle déjà très fort dans le Morbihan (A Larmor-Plage vers 20h ce mercredi 1er novembre).

durée de la vidéo : 00h00mn09s
Ce mercredi 1er novembre à 19h45 le vent souffle très fort à Larmor-Plage (56) ©Isabelle Rettig - France Télévisions

19h30 Le département du Morbihan se prépare

 Marie Conciatori, directrice de cabinet du préfet du Morbihan, lors d'un point presse à 19h30 ce mercredi, a détaillé les mesures mises en place pour faire face à la tempête Cioran. Le Morbihan placé en vigilance Orange vents violents, pluie inondations et vagues submersion.

19h : L’Ille-et-Vilaine placée en vigilance orange vent et vagues-submersion

Le département d'Ille-et-Vilaine a été placé en état de vigilance orange vague-submersion, à compter de 6h, ce jeudi. "À la faveur de la pleine mer, de fortes vagues - entre 5 et 6 mètres - risquent d'engendrer un phénomène de submersion marine pour les communes côtières", précise le communiqué de la préfecture. Le département est également placé en état de vigilance orange pour le vent, dès 22h, ce mercredi 1er novembre. Les vents les plus forts sont attendus entre minuit et 9h, jusqu'à 130km/h sur la pointe ouest du département.

Par ailleurs le département est placé en vigilance jaune pour pluie inondation, à partir de 19h ce mercredi. Les précipitations attendues sont de 20 à 40 mm en 24h. La vigilance jaune est également déclenchée pour risques de crues concernant l’Oust, le Meu et l’Ille.

18h30 : les poids lourds interdits sur la majeure partie des routes de la région

Sur l’ensemble du Finistère, des Côtes-d'Armor et du Morbihan, de ce mercredi 20h jusqu’à jeudi 8h, les poids lourds de plus de 7,5 tonnes, les véhicules attelés, camping-cars et transport de voyageurs (hors transports urbains) sont interdits de circulation. Dans le Finistère et les Côtes-d'Armor, la vitesse autorisée est abaissée de 20 km/h sur l’ensemble du réseau de voies rapides.

Dans le Finistère, sur le Pont d’Iroise, la vitesse est limitée à partir de 20h, il sera ensuite fermé de 22h jusqu'à 8h ce jeudi, comme les ponts Albert Louppe et de Cornouaille (Bénodet/Combrit). Dans les Côtes d'Armor, sur le viaduc du Gouët, la piste cyclable est fermée de 20h ce mercredi, à 14h jeudi.

"Sur le plan routier, nous avons pris des mesures via les préfectures d'interdiction de circulation des poids lourds. Beaucoup étaient déjà interdits puisque nous sommes un jour férié le 1ᵉʳ novembre, cela sera poursuivi dans la journée de demain, notamment dans toute la région Bretagne"

Clément Beaune, ministre délégué aux Transports

Le ministre des Transports a par ailleurs instamment appelé les automobilistes à rester chez eux dans les trois départements classés en vigilance rouge (Manche, Côtes-d'Armor et Finistère).

En Ille-et-Vilaine, Bison Futé annonce également des mesures d’abaissement de vitesse, de vingt kilomètres heure sur les routes nationales et sur les autoroutes, ainsi qu'une interdiction de dépasser pour les poids lourds de plus de 7,5 tonnes, les véhicules attelés, camping-cars et transport de voyageurs, à compter de 22h ce mercredi 1er novembre 2023. La route départementale (RD) 201 au niveau de Saint-Coulomb à l’anse Du Guesclin sera fermée dès 18h, ce jour, pour des risques de submersion et ensablement. À Saint-Malo, les quatre ponts mobiles du port sont fermés, et la chaussée Tabarly interdite à la circulation.

18h : les vents les plus extrêmes sur le nord de la Bretagne et en Manche

La vigilance rouge est exceptionnelle. Elle a été activée une fois pour la tempête Alex en 2020. Il faut être vraiment attentif à partir de 19h ce mercredi. On attend des vents très inhabituels sur la région, jusqu’à 170 km/h, peut-être davantage sur les îles, et même 120 à 130 km/h à l’intérieur des terres.

Steven Tual, prévisionniste Météo Bretagne

Le prévisionniste indique encore que "Dans la seconde partie de nuit, les vitesses seront exceptionnelles. Ça va retomber à partir de 9h, où on verra une vraie baisse des niveaux de vent. Les alertes pourront être levées à partir de 12h."

Le nord de la Bretagne et la Manche devraient être les zones les plus exposées selon l'Observatoire des vents Keraunos

17h30 : Éviter les balades en forêt

L'Office national des forêts "appelle à la plus grande prudence" et "invite les usagers à éviter au maximum les déplacements dans les forêts jeudi, vendredi, mais aussi ce week-end". En effet, les risques de chutes de branches et d'arbres sont encore bien présents, même quelques jours après les tempêtes. 

Les arbres sont encore en feuille, et offrent donc une plus grande prise en vent, ce qui présente selon la préfecture du Finistère "un danger supplémentaire".

À lire aussi : Tempête Ciaran. De nombreuses perturbations à prévoir : comment se préparer

En ville, les jardins et parcs sont fermés, comme à Quimper ou encore à Rennes. Les marchés en plein air sont annulés. Les cimetières sont également fermés au public. Dans un communiqué, la Ville de Quimper annonce avoir déclenché son Plan communal de sauvegarde, et mettre en place une cellule de crise en lien avec la préfecture du Finistère et les services de secours.

17h : Des départs anticipés pour les touristes

Les campings encore occupés doivent être évacués, selon des consignes préfectorales. À Carnac (Morbihan), Guillaume Morainnes, directeur du camping La grande métairie, explique avoir organisé "l'évacuation de 800 personnes. Il vaut mieux le faire maintenant, que plus tard, sous la pluie".

Ces touristes à vélo, rencontrés à la gare de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), sont, eux aussi, partis plus tôt que prévu. "On devait penser partir en fin de journée, mais on est rentrés dès midi, on s'est dit qu'il valait mieux évacuer avant la tempête", expliquent-ils. Même chose pour ce voyageur qui devait quitter la Bretagne jeudi : "Mon train a été supprimé, donc maintenant, je dois prendre un car jusqu'à Rennes où je monterai dans un train."

16h30 : Rester à l'abri chez soi malgré la beauté du spectacle

Les préfectures du Finistère, des Côtes-d'Armor et du Morbihan conseillent aux habitants et aux touristes de rester à l'abri. Malgré la beauté du spectacle sur le littoral, il faudra être très attentif aux dangers causés par la houle. Eric Leleuch, premier adjoint de la commune morbihannaise de Saint-Pierre-Quiberon, explique notamment que plusieurs arrêtés municipaux ont été pris dès ce début de semaine : "Il est interdit de se promener à pied ou à vélo sur les chemins littoraux. Il y a énormément de monde pendant les vacances, et les tempêtes sont un très beau spectacle sur la côte sauvage."

Pas plus tard que dimanche dernier, on avait un défilé continu entre Saint-Pierre et Quiberon. 

Éric Leleuch, Premier adjoint de la commune de Saint-Pierre-Quiberon (56)

Certains, avec des enfants, ont anticipé les sorties ce matin pour profiter du spectacle sur le littoral, avant la tempête.

On avait envie d'aller voir les vagues à La Torche, mais avec les informations qui annoncent quand même des vents très puissants, voire dangereux, on va être un petit peu méfiant !

Une promeneuse finistérienne

Méfiante aussi cette promeneuse qui a "connu 130 km/h,140 km/h, mais pas 170 km/h. En plus, ça se passe la nuit, c'est assez angoissant."

durée de la vidéo : 00h01mn52s
Les curieux se pressent sur le littoral pour admirer les vagues. Un spectacle fascinant mais risqué. ©C. Louet, S.Soviller.

La tempête Ciaran, c'est aussi quelques belles photos

À Lire aussi : "Chasseuses de tempêtes", deux photographes amateurs figent la furie des vagues

16h : ouverture incertaine des gardes d'enfants

La préfecture du Finistère conseille aux communes de fermer demain matin les accueils d’enfants et de jeunes. Ce sera le cas à Quimper, où les crèches et haltes-garderies communautaires seront fermées sur l’ensemble du territoire de l’agglomération le jeudi 2 novembre jusqu’à 13h30, ainsi que les centres d’accueil et de loisirs. Les équipements sportifs et culturels de la ville de Quimper et Quimper Bretagne Occidentale seront eux fermés toute la journée de jeudi.

15h30 : des consignes données aux communes 

Les préfectures ont donné différentes directives aux communes afin d'assurer la sécurité des personnes et des biens. Les plans communaux de sauvegarde organisent la réponse en situation de crise. Les consignes préfectorales insistent particulièrement sur les solutions d'hébergement si des personnes devaient être relogées ou si des automobilistes se retrouvaient naufragés de la route.

Ordre est également donné de fermer l'accès à tous les sentiers du littoral ainsi qu'aux parcs et jardins de vos communes et d'en interdire l'accès à partir de 18h. Les campings doivent être évacués ainsi que les bateaux amarrés dans les ports.

Dans un communiqué, la préfecture du Finistère rappelle qu'il a été demandé aux maires de "procéder à l’annulation de tout événement susceptible d’occasionner des déplacements de populations. Il leur est également conseillé de fermer demain matin les accueils d’enfants et de jeunes." Les maires sont invités à prendre contact avec les personnes fragiles pour anticiper leurs besoins et les établissements médico-sociaux du département ont été invités à contrôler leur résilience (eau potable, alimentation électrique).

La Protection civile se prépare à intervenir

La Protection civile se prépare à intervenir en soutien des pompiers. En Ille-et-Vilaine, 275 bénévoles s'activent pour anticiper les prochains jours. Parmi eux, Daniel Foucault, bénévole depuis plusieurs années déjà. Il sera d'astreinte cette nuit, avant de reprendre son travail à 7h du matin. Il dit "aborder assez sereinement la nuit qui vient. En 2019, on est déjà intervenus plusieurs fois sur la zone de Guipry pour des inondations." Des connaissances qui lui seront bien utiles jusqu'à demain matin.

C’est un vrai plaisir d’aller aider les gens.

Daniel Foucault

Bénévole de la Protection civile

En bord de mer, la course contre-la-montre

Dans le Morbihan, les ports s'attendent à de forts vents venus du sud. Selon Météo-France, un phénomène de surcote est attendu sur le littoral. Il s’agit d’une élévation temporaire et locale du niveau de la mer liée à la faible pression atmosphérique et au vent. Selon l'organisme de prévisions météo, "cette augmentation du niveau marin associée à de fortes rafales de vent et des coefficients de marée élevés peut engendrer des risques de submersion marine."

Les risques de submersion marine seront maximaux lors de la pleine mer de jeudi 5 à 10h sur la façade Atlantique. Les équipes des ports bretons sont donc en alerte. Comme dans le Morbihan, à la Trinité-sur-Mer, où plus de 1 200 bateaux ont dû être mis d'urgence à l'abri.

Des liaisons maritimes coupées entre les îles et le continent

La compagnie Penn-ar-bed a annoncé l'interruption de toutes les liaisons entre le continent et l'île de Sein. "On va être coupés du monde pendant 4 jours, souligne Didier Fouquet, le maire de l'île. https://pennarbed.fr/infos-trafic/  

À lire aussi : Tempête Ciaran. "On fait le dos rond". Sur l'île de Sein, les habitants se préparent au coup de tabac

Vers Ouessant, Penn-ar-Bed assure deux départs supplémentaires ce mercredi 1er novembre. En revanche, les liaisons vers Ouessant sont annulées ce jeudi 2 novembre et la situation pour vendredi est encore incertaine.

De son côté, la Compagnie Océane a préféré avancer l'heure de ses dernières liaisons. Les liaisons maritimes vers Groix et Belle-Ile sont supprimées ce mercredi et ce jeudi et devraient êtr perturbées vendredi et samedi.

De fortes perturbations attendues dans les transports

La SNCF a déjà annoncé l'arrêt de toutes les liaisons ferroviaires en Bretagne, à partir de 22h30 ce mercredi 1ᵉʳ novembre et jusqu'au vendredi matin. Les TGV et les TER sont concernés par la mesure. 

Plus largement, il est recommandé de se confiner chez soi et donc d'éviter de prendre la route.

À lire aussi : Tempête Ciaran. De nombreuses perturbations à prévoir : comment se préparer

L'aéroport Brest Bretagne fermera aussi ses portes à partir de 17h ce mercredi. Aucune liaison aérienne ne sera assurée.

Les transports en commun sont, eux aussi, concernés.  À Saint-Brieuc, le réseau public TUB ne fonctionnera pas entre ce mercredi 1ᵉʳ novembre, à 20h et jeudi 2 novembre à 13h. Des perturbations sont à prévoir dans d'autres villes bretonnes. Plus largement, la préfecture des Côtes-d'Armor a décidé d'interdire la circulation des véhicules de transports de marchandises et des transports en commun sur le réseau routier du département, du mercredi 1ᵉʳ novembre à 20h au jeudi 2 novembre 2023 à 8h. Des perturbations sont à prévoir dans d'autres villes bretonnes.

Le transport des poids lourds est quant à lui interdit dans le Morbihan à compter de ce soir, 20h et jusqu'à demain, jeudi 2 novembre, à 8h.

À quoi s'attendre ?

Météo-France a annoncé le placement en vigilance rouge du Finistère et des Côtes-d'Armor, à partir de minuit le jeudi 2 novembre. La raison : des vents très violents, qui vont souffler très fort sur la pointe bretonne. Sur le littoral du Finistère, des Côtes-d'Armor et du Cotentin, des pointes de 150 à 170 km/h pourront être enregistrées. Sur le littoral du Morbihan et localement de Loire-Atlantique, les rafales pourront atteindre 130 à 150 km/h.

Le placement en vigilance rouge se terminera ce jeudi 2 novembre à 10h. La situation pourra bien sûr évoluer en fonction des prévisions météorologiques. 

À lire aussi : Tempête Ciaran. Rafales jusqu'à 150 km/h, vagues de 10 mètres : ce qui attend la Bretagne dès mercredi soir

Keraunos, l'observatoire des vents et des tornades, souligne d'ailleurs le caractère rare de la tempête Ciaran.

Quelques précautions à prendre avant et pendant la tempête

Plusieurs risques vont se cumuler pendant cet épisode de tempête : ceux liés aux fortes rafales de vent et ceux liés au risque de pluie-inondation. Les préfectures de la région enjoignent donc de rester à son domicile et de ne se déplacer qu'en cas de stricte nécessité.

Voici quelques conseils à appliquer pour rester en sécurité :

  • Reportez tous vos déplacements, que ce soit à pied ou en voiture.
  • Ne prenez pas votre voiture ou ne restez pas dedans ; quelques centimètres
    d’eau suffisent à l’emporter.
  • Restez ou rentrez dans un bâtiment et réfugiez-vous à l’étage.
  • Coupez, si possible et sans vous mettre en danger, les réseaux de gaz,
    d’électricité et de chauffage.
  • Ne descendez pas dans les sous-sols ou les parkings souterrains.
  • Éloignez-vous des cours d’eau, des berges et des ponts. Pour éviter la foudre,
    ne vous réfugiez pas sous un arbre.
  • Restez informé et à l’écoute des consignes des secours et de votre mairie.
  • Contactez les personnes vulnérables et isolées en privilégiant les SMS afin de
    laisser les réseaux disponibles pour les secours.