Route du Rhum 2022. IDEC Sport, trois fois vainqueur, personnage principal d'un documentaire

durée de la vidéo : 00h01mn05s
Le bateau de légende Groupama 3 conçu pour "aller plus vite que le vent". Témoignages dans le documentaire du réalisateur Arnaud Legoff. ©Arnaud Legoff

L'un des trimarans les plus titrés de l'histoire, IDEC Sport et son skipper Francis Joyon se présenteront le 6 novembre 2022 au départ de la douzième Route du Rhum. On vous raconte l'histoire du "bateau qui vole au dessus des mers" avec des témoignages extraits du documentaire réalisé par Arnaud Legoff, "Le Bateau".

En 2004, l'idée d'un nouveau bateau née de l'intuition de l'architecte Vincent Lauriot Prévot qu'une "machine plus légère" peut aller plus vite sur les vagues. Un choix stratégique pour l'architecte visionnaire et un choix d'expérience pour le navigateur Franck Cammas. C'est le troisième bateau qu'ils conçoivent ensemble et celui sur lequel ils fondent beaucoup d'espoir. 

Conçu pour battre le tour du monde

Vincent Lauriot Prévot et Franck Cammas mettent en chantier un nouveau voilier qui pour aller plus vite dans les mers du Sud et pour aligner les performances sur les océans, est démesurément grand et très léger. C'est ainsi que voit le jour en juin 2006 Groupama 3. Le monstre des mers mesure 31,5 mètres de long et 22,5 mètres de large, pour un poids de 18 tonnes, 10 fois moins que ses concurrents.

En 2008, Frank Cammas prend alors le départ du Trophée Jules Verne. Malgré une mauvaise météo, l'équipage est en avance sur le record. Ils réalisent qu'ils vont plus vite que les phénomènes météo. Mais sur les côtes de Nouvelle Zélande, c'est l'accident : un flotteur lâche derrière le bras bâbord et le bateau chavire. C'est la fin du défi. Le bateau est très endommagé.

Si on garantie une aventure, ce n'est plus une aventure.

Franck Cammas, navigateur

Il faudra un an pour reconstruire le bateau. Les flotteurs responsables du chavirage sont renforcés et l'aventure reprend.

Fin 2009, Franck Cammas retrouve sa monture à l'assaut d'un nouveau Trophée Jules Verne. Mais la malheureuse expérience se renouvelle. Cammas et son équipage font demi-tour car un des flotteurs se fissure à nouveau. 

Cette fois, pour nombres d'experts, l'avarie compromet définitivement les chances du bateau de battre un jour le record du tour du monde. 

Une troisième tentative pour rentrer dans l'histoire 

En février 2010, Franck Cammas et son équipage décrochent le Trophée Jules Verne avec 40000 km parcourus en 48 jours seulement. Le record est bel et bien battu.

Pour son skipper , "c'est une très belle victoire, après de 3 ou 4 années de galère".  

2010 : nouveau défi, celui de la course en solitaire 

Pour son entourage, il n'y a pas de doute, le navigateur est capable de se lancer dans la course pour la Route du Rhum. Mais pour Franck Cammas, partir en solitaire sur un bateau de cette envergure, "c'est un sacré défi à relevé".  

La folie ne fait pas partie des ingrédients indispensable pour être marin

Loïc Peyron, navigateur

Plus léger que léger, pour une performance plus humaine

Pour une course en solitaire, la configuration du bateau est modifiée. L'ergonomie du Groupama 3 est allégée au niveau des voiles, le mât est raccourci et un vélo conçu par le bureau d'étude est monté de façon à ce que Franck Cammas puisse faire tourner les winches en pédalant.

Le bateau est ainsi rendu plus humain. Plus léger et rapide, il ne reste désormais que les phases de transitions météorologiques à appréhender sur la course.  

Pour Franck Cammas, le défi est loin d'être gagné, mais il prend le départ de la course du Rhum. Pourtant, loin d'être favori, il passe en tête dès les premières heures de course.

Novembre 2010, victoire dans la Route du Rhum

Huit mois après son record du tour du monde, Franck Cammas franchit la ligne d'arrivée en Guadeloupe de la mythique transatlantique en solitaire avec 10h d'avance.

Pour Groupama 3 c'est un doublé historique : le Trophée Jules Verne et la Route du Rhum. C'est une première pour ce gabarit de bateau. 

Janvier 2013, le bateau change de nom et de couleur

Très convoité, le bateau est envié par plusieurs partenaires de renom. C'est Renan Lucas, directeur de la Team Banque Populaire qui, non sans mal, parvient à en faire l'acquisition. 

Avec son skippeur Armel le Cléac'h, ils visent la Route du Rhum 2014.  

C'est certainement le meilleur cheval pour gagner la route du Rhum

Ronan Lucas, Directeur de la team Banque Populaire

Pour Armel Le Cléac'h, cela consiste à passer d'un bateau de 18 m sur lequel il a ses habitudes à un bateau de 30 m. Mais pas de doute, les premiers essais sur la bateau désormais baptisé "Banque Populaire VII" et les navigations sont rassurantes. Le pari est lancé. 

Tous les voyants étaient au vert, je m'y voyais déjà

Armel Le Cléac'h, skipper

Mais c'est sans compter sur un malheureux accident. A trois mois du départ de la course, le skipper se blesse à la main. Il doit renoncer à participer à la Route du Rhum. Un coup très dur pour le navigateur qui se voyait déjà sur la course.  

Cet été 2014,  Ronan Lucas, le team manager de Banque Populaire, en concertation avec son skipper blessé, contactent alors Loïc Peyron.

Le skipper, âgé de 54 ans, n'a pas navigué en multicoque depuis 10 ans. Mais le challenge est plus fort. Il embarque à bord en catimini pour faire connaissance avec le bateau dans un premier temps. Pour ne pas alerter la concurrence, l'affaire doit rester discrète.

Après quelques minutes d'essai de navigation, Loïc Peyron est séduit. Il a définitivement les compétences pour se lancer dans la course et manœuvrer en solitaire ce bateau qui vole au dessus de la mer. 

Novembre 2014 : "Le bateau" devient légende

C'est une victoire : Loïc Peyron remporte la Route du Rhum en Novembre 2014 à la barre du maxi trimaran Banque Populaire VII.

Malgré un bonheur partagé,  Armel Le Cléac'h est en pleur sur les pontons de l'arrivée. Sa frustration est immense. 

En remportant pour la 2ème fois cette prestigieuse course, le bateau devient la référence pour les constructeurs et les partenaires. 

C'est à la fois un bateau capable de naviguer en équipage et en solitaire

Francis Joyon, navigateur et nouveau propriétaire du bateau, 2016

En 2016, Francis Joyon acquiert le voilier

Rebaptisé IDEC Sport, le bateau est désormais entre les mains de Francis Joyon, avec pour objectif de faire le tour du monde et la traversée de l'Atlantique en solitaire.

Sur le Trophée Jules Verne, il envisage la course en configuration petit mât et il n'hésite pas à réduire l'équipage à 5 marins pour gagner encore plus en légèreté. 

Les paris sont gagnés

Décembre 2016, le commando Joyon remporte le Trophée Jules Verne en battant le record du tour du monde à la voile, en 40 jours, soit deux fois moins que "Le tour du monde en 80 jours" de l'écrivain éponyme.  

Puis en novembre 2018, IDEC Sport remporte la Route du Rhum. Une troisième fois pour ce même voilier. Francis Joyon, durant 7 jours, coude à coude avec François Gabart, réussit à franchir la ligne d'arrivée avec seulement 7mn d'avance au bout de 6500 km de course. 

durée de la vidéo : 00h01mn17s
Pour la 3ème fois la course en solitaire de la Route du Rhum est remportée par le trimaran, successivement baptisé : Groupama 3, Banque Populaire et enfin l'Idec.Sport. ©Arnaud Legoff

Ce bateau a tous les records de la planète, c'est incroyable.

Vincent Lauriot Prévost

Architecte du multicoque

"Le bateau" Groupama 3, devenu Banque Populaire VII puis IDEC Sport, est le bateau qui détient l'un des plus grand palmarès de la course au large. Pour Franck Cammas  "c'est ce qui fait la magie du sport ".

IDEC Sport sera une nouvelle fois au départ de cette 12e édition de la Route du Rhum 2022, avec Francis Joyon à sa barre.

"Le bateau", l'histoire est à découvrir dans le documentaire d'Arnaud Legoff,  sur France 3 Bretagne le jeudi 3 novembre à 22H50.

Retrouvez tous nos articles sur la Route du Rhum 2022 en CLIQUANT ICI.