Le zoo de Pont-Scorff a un nouveau propriétaire

Après de multiples rebondissements, le zoo de Pont-Scorff dans le Morbihan a trouvé un nouveau repreneur. Le tribunal de commerce de Lorient a choisi le projet de Sébastien Musset, restaurateur à Perros-Guirec.

Le projet "Breizh Park" porté par Sébastien Musset a eu la préférence du tribunal de commerce de Lorient face à celui de Sea Shepherd pour l'attribution du zoo de Pont-Scorff.
Le projet "Breizh Park" porté par Sébastien Musset a eu la préférence du tribunal de commerce de Lorient face à celui de Sea Shepherd pour l'attribution du zoo de Pont-Scorff. © A. Conanec / France Télévisions

Deux projets restaient en course pour l’attribution du zoo de Pont-Scorff dans le Morbihan. Celui de l’ONG Sea Shepherd et celui du restaurateur costarmoricain, Sébastien Musset. C’est donc le "Breizh Park" de ce dernier qui a convaincu le tribunal de commerce de Lorient ce jeudi 20 mai.

Ce projet prévoit un investissement de 5 millions d'euros dont 4 millions de travaux, et la reprise de 10 des 16 salariés. Entouré de six autres investisseurs, Sébastien Musset, 41 ans, ancien directeur général adjoint du Crédit Mutuel Arkéa devient propriétaire du zoo. Il dirige également un restaurant à Perros-Guirec, dans les Côtes d’Armor.

Contrairement au projet déposé par l'ONG Sea Shepherd, qui porte le projet de reprise de Pont-Scorff depuis fin 2019, Breizh Park prévoit une exposition des animaux au public. Une ouverture est envisagée en juin 2022.

Cette décision marque la fin d’un feuilleton. Ce zoo avait été racheté fin 2019 par Rewild, association de sept ONG (Sea Shepherd, Centre Athénas, Le Biome, Hisa, One Voice, Wildlife Angel et Darwin écosystème) qui entendaient "réensauvager" les animaux captifs, c’est-à-dire les rendre à la vie sauvage.

Mais l’établissement a été très rapidement confronté à de multiples difficultés. Finalement, le 29 mars 2021, il a été placé en redressement judiciaire.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zoo animaux nature économie