Législatives en Centre-Val de Loire : le point sur le premier tour, les enjeux du second

L'assemblée nationale à Paris / © Alex Guibord (Flickr)
L'assemblée nationale à Paris / © Alex Guibord (Flickr)

Si aucun député n'a été élu dès le premier tour dans la région, les candidats soutenus par le mouvement d'Emmanuel Macron sont en lice dans les 23 circonscriptions.

Par Nicolas Ricoud avec F. Marcel

Ce qu'il faut retenir du 1er tour 

Dimanche dernier, près d'un électeur sur deux ne s'était pas déplacé pour voter. Le taux d'abstention dans la région était de 49,1%, un chiffre historique. En 2012, il était de 40,4%.

Aucun candidat n'a été élu dès le premier tour, et aucune triangulaire n'aura lieu au second. Dans chaque circonscription, un candidat représente "La République en Marche" ou tout du moins se dit soutenu par le mouvement du président de la République (Harold Huwart, Marisol Touraine).

Dès le premier tour, pas moins de cinq députés sortants ont été éliminés. Tous socialistes : Jean-Paul Chanteguet et Isabelle Bruneau dans l'Indre, Laurent Baumel, frondeur en Indre-et-Loire, Denys Robiliard en Loir-et-Cher et Valérie Corre dans le Loiret. Les deux seuls députés PS encore en lice sont Yann Galut dans le Cher et Jean-Patrick Gille en Indre-et-Loire. Marisol Touraine, l'ancienne ministre de la Santé, avait dès le début de sa campagne, abandonné l'étiquette "PS" pour se revendiquer de la "Majorité présidentielle". Un positionnement qui a créé la polémique. La fédération PS d'Indre-et-Loire avait lancé une procédure d'exclusion contre Marisol Touraine.

Les 23 circonscriptions passeront-elles du côté d'Emmanuel Macron ? Pas toutes... En effet, quand on voit les scores importants réalisés par Maurice Leroy en Loir-et-Cher (38,11%) et surtout Philippe Vigier en Eure-et-Loir (42,72%) on imagine que certaines circonscriptions resteront sous bannière LR/UDI.
 

L'Entre-deux tours marqué par la bataille des soutiens

Vu le tsunami de la vague En Marche! Les candidats l'ont bien compris, être soutenu par la "Majorité présidentielle" est un faire valoir dans cette campagne d'entre-deux-tours. Une valeur sûre pour gagner l'élection. Ce qui conduit  des situations ubuesques où les électeurs ont du mal  s'y retrouver. 

Exemple dans la 3ème circonscription d'Eure-et-Loire, où d'un côté la députée sortante Laure de la Raudière (LR) se dit soutenue par le Premier ministre ; et de l'autre Harold Huwart (radical de gauche se présenta DVG) dit "porter le projet d'Emmanuel Macron".

Du côté de Loches, en Indre-et-Loire, Marisol Touraine et Sophie Auconie revendiquent le soutien d’En Marche ! L'ancienne ministre dit être soutenue par Emmanuel Macron alors que la candidate UDI évoque le soutien des militants locaux d'En Marche !

Toujours à droite, des personnalités parisiennes sont descendues en région Centre-Val de Loire cette semaine, comme par exemple Jean-Louis Borloo venu soutenir Alexandrine Lerclerc et Sophie Auconie, toutes deux en ballotage défavorable dans le Loiret et l'Indre-et-Loire. Egalement, Agnès Buzin, nouvelle ministre de la Santé, est venue à Dreux soutenir Claire-Tassadit Houd (LREM) face à Olivier Marleix, député sortant (LR).
 

Les enjeux du 2d tour 

Allons-nous vers un record de l'abstention pour le second tour ? 
53%, c'est le chiffre de l'abstention qui ressort d'un sondage Odoxa pour franceinfo publié vendredi.

Si tous les candidats "La République en Marche" sont arrivés en tête au premier tour, nous verrons ce dimanche soir comment les voix de gauche vont se reporter. Nicolas Sansu (PCF), Jean-Patrick Gille (PS) et Yann Galut (PS), tous trois députés sortants, sont les seuls encore en lice pour représenter l'opposition de gauche. Yann Galut, bien implanté dans le Cher, a reçu le soutien de "La France insoumise".

Enfin, des élus régionaux du Front national feront ils leur entrée à l'assemblée nationale ? Quand on jette un œil aux résultats du premier tour pour le parti de Marine Le Pen, la réponse devrait être non. Deux candidats du FN, dans l'Indre et le Loir-et-Cher, sont présents au second tour de ces élections législatives.
 

Suivez la soirée électorale en direct sur notre site et sur Facebook

Toute la soirée, rendez-vous sur notre site Web et sur notre page Facebook pour découvrir les résultats définitifs dès leur disponibilité, de l'analyse et du décryptage.
Et suivez notre soirée spéciale sur l'antenne de France 3 Centre-Val de Loire et en direct sur Facebook.

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus