INSOLITE. Nous avons demandé à ChatGPT si l'Alsace devait sortir du Grand Est

En ce début d'année 2023, l'intelligence artificielle ChatGPT fait beaucoup parler d'elle. Nous avons donc décidé de l'utiliser pour savoir si oui ou non, l'Alsace devait quitter la région Grand Est. Comme souvent, l'outil ne se mouille pas trop.

Quelle délicate question que celle de la place de l'Alsace dans le Grand Est. Depuis sa création en 2015, la nouvelle région attise les débats. La fusion de la Champagne-Ardenne, de la Lorraine et de l'Alsace a ses partisans, mais ne plaît pas partout, surtout en territoire alsacien

Ce sujet, évidemment très politique, trouve un écho récent avec la démission surprise du Mulhousien Jean Rottner de son poste de président de région en décembre 2022. Son successeur est Franck Leroy, maire d'Epernay. Celui qui a pris sa carte au parti Horizons d'Edouard Philippe est le premier non-alsacien à diriger la région. 

Depuis plusieurs semaines, ChatGPT, une intelligence artificielle développée par les Américains OpenAI, est particulièrement utilisée et connaît un certain succès. Pour savoir qui des "pro" ou des "anti" Grand Est ont raison, nous lui avons demandé si l'Alsace devait quitter cette grande région ou non.

L'outil ne prend pas parti

Voici ce que l'outil répond : "Il n'y a pas de réponse unique à cette question, car cela dépend des opinions et des préférences de chacun. Certaines personnes peuvent souhaiter que l'Alsace sorte du Grand Est pour retrouver son autonomie, tandis que d'autres peuvent préférer rester dans la région pour bénéficier des avantages économiques et sociaux qu'elle offre.

Il est important de noter que cette question est complexe et qu'il y a de nombreux aspects à prendre en compte, tels que les considérations économiques, politiques et culturelles."

Autant dire que ChatGPT ne veut pas se faire d'ennemi en optant pour une réponse neutre et mesurée. Alors essayons de le cuisiner un petit peu en lui demandant quels sont les arguments des deux camps. Nous lui redemanderons son avis un petit peu plus tard.

Les arguments pro-Grand Est selon ChatGPT

  • "Certains estiment que le Grand Est permet une meilleure coopération entre les différentes régions qui le composent, notamment en matière de développement économique et d'attractivité touristique."
  • "Ensuite, ils peuvent avancer que cela permet une meilleure utilisation des fonds européens, qui sont généralement alloués aux régions et non aux départements."
  • "Il est également mentionné que les habitants de l'Alsace bénéficient des avantages de la région Grand Est, notamment en matière de transport, d'emploi et d'éducation."
  • "D'autres peuvent également avancer que l'Alsace en tant que région à part entière n'aurait pas les moyens financiers pour faire face à certaines dépenses."

Tout en ajoutant sous ce point : "Il est important de noter que ces arguments sont avancés par des personnes qui souhaitent que l'Alsace reste dans le Grand Est, il est donc important de considérer les arguments des deux cotés pour pouvoir prendre une décision éclairée."

Il ne fallait pas nous en demander plus. Alors ChatGPT, quels sont les arguments de ceux qui veulent que l'Alsace quitte le Grand Est ?

Les arguments anti-Grand Est selon ChatGPT

  • Certains argumentent que l'Alsace a des spécificités culturelles, économiques et historiques qui la différencient des autres régions du Grand Est et qu'elle devrait avoir un statut de région à part entière pour pouvoir mieux les défendre.
  • D'autres estiment que l'Alsace devrait avoir une meilleure représentation au sein des institutions régionales et nationales pour pouvoir mieux faire valoir ses intérêts.
  • Il est également avancé que l'Alsace, en tant que région historique, a sa propre identité culturelle et territoriale qui mérite d'être respectée.
  • Il est également mentionné que l'Alsace, en tant que région à part entière, aurait plus de moyens financiers pour faire face à certaines dépenses.

Arguments à la suite desquels l'outil écrit le même message que précédemment, mot pour mot. Seul le mot "reste" est remplacé par "quitte". En tout cas, ça y est, notre ami a pu peser le pour et le contre. C'est donc le moment de savoir quel camp a raison !

ChatGPT reprend à quelques mots près sa toute première réponse : "Il n'y a pas de réponse unique à cette question, car cela dépend des points de vue et des priorités de chacun. Il est important de considérer les arguments des deux côtés et de prendre en compte les opinions et les préférences des habitants de l'Alsace et des élus locaux pour déterminer ce qui est le mieux pour la région.

Il est également important de considérer les implications économiques, sociales et politiques de toute décision prise. Il n'y a pas un camp qui a raison ou qui a tort, c'est une question complexe qui nécessite une analyse approfondie et une réflexion."

Peut-être en demandons-nous trop à cette intelligence artificielle. Mais il est intéressant de donner qu'elle nous renvoie vers les habitants de l'Alsace et les élus locaux. Le terrain politique n'est jamais très loin.

Bon allez, on tente un dernier passage en force : 

Pas mieux. Mais nous en savons plus sur la mission que ChatGPT doit assurer : "En tant que modèle de traitement du langage, je n'ai pas de préférence personnelle. Je suis un outil conçu pour fournir des informations et des réponses basées sur les données que j'ai été entraîné à utiliser. Il est important de considérer les arguments de tous les côtés de cette question avant de prendre une décision.

Il est également important de consulter les opinions et les préférences des habitants de l'Alsace et des élus locaux pour déterminer ce qui est le mieux pour la région. Il est important de réaliser que c'est une question complexe qui nécessite une analyse approfondie et une réflexion de tous les aspects."

Nous aurons essayé. Dans tous les cas, l'outil offre des réponses claires et concises, qui peuvent parfaitement coller au plan d'un exposé pour le collège ou le lycée sur la place de l'Alsace dans le Grand Est.