REPLAY - Municipales 2020 à Sélestat : les quatre choses à retenir du débat du second tour

Replay. À l'occasion du second tour des élections municipales à Sélestat (Bas-Rhin), France 3 Alsace organisait un débat le jeudi 18 juin un débat. Les candidates et candidats sur le plateau ont échangé sur leurs positions et les enjeux locaux.
 

Sélestat (Bas-Rhin, voir carte ci-dessous) doit élire son nouveau ou sa nouvelle maire le dimanche 28 juin 2020. À l'occasion de ce second tour des élections municipales, France 3 Alsace organisait un débat le jeudi 18 juin, arbitré par notre journaliste Caroline Kellner. Voici ce qu'il faut en retenir.
 


Ce débat portait sur les grands enjeux des municipales sélestadiennes. Parmi eux, la santé : le service réanimation de l'hôpital a fermé en 2016, et a réouvert à cause (ou grâce) au coronavirus (des statistiques sont à retrouver dans la vidéo plus bas au-dessus des portraits). L'attractivité du centre-ville a également été débattue entre le maire sortant, Marcel Bauer, l'un de ses conseillers municipaux, Denis Digel, et la conseillère municipale d'opposition écologiste Caroline Reys (débat disponible en intégralité dans la vidéo ci-dessous).
 


Marcel Bauer brigue un quatrième mandat de maire, et est le premier à devoir s'expliquer sur les raisons de son retour devant les urnes. Selon lui, c'est pour une bonne raison : "Nous avons mis en place pas mal de projets. Après un grand projet qui était la Bibliothèque humaniste, d'autres dossiers nous tiennent à coeur. Ces projets sont pratiquement prêts à aboutir. Raison pour laquelle on s'est mis d'accord pour repartir, et faire aboutir ces projets."

Caroline Reys a loué "le rôle fantastique" qu'a joué l'hôpital de Sélestat... Avant d'adresser un reproche au maire sortant : "Je trouve regrettable que la mairie de Sélestat n'ait pas joué de rôle fédérateur pour organiser la solidarité. Il y avait beaucoup d'habitants qui avaient envie de s'impliquer, qui voulaient prêter main forte, et téléphoné à la mairie pour savoir quoi faire. On leur répondait que c'était bon et qu'on n'avait pas besoin d'eux. Moi, je trouve qu'on n'a pas le droit, dans une période comme celle-là, de répondre ça."
 

Il faut accompagner les commerces.

Denis Digel, conseiller municipal



Plus tard, interrogée sur l'attractivité du centre-ville, elle dénonce : "Le centre-ville, c'est pas seulement des façades. Je ne veux pas d'une ville-carte postale. Les maisons fleuries, c'est une chose. Ce qui compte, c'est les habitants qui sont derrière. Et qui souffrent." Des propos abondés par Denis Digel : "Beaucoup de monde passe sur la place Gambetta, et pourtant, il n'y a plus de commerces. Les gens passent, et ne s'y arrêtent pas : à l'image de tout ce qui se passe au centre-ville. On a le double de commerce vacants par rapport à il y a six ans. Il faut de l'accompagnement." Il y a de l'accompagnement selon le maire, chiffres à l'appui : "En 2019, il y a 14 commerces qui ont fermé; mais il ne faut pas oublier qu'il y a 21 boutiques qui ont ouvert !"

En fin de débat, Denis Digel rappelle son attachement à la démocratie directe et à la participation citoyenne aux affaires publiques : "Ma priorité, c'est de changer les méthodes de gouvernance, faire la politique autrement. Il faut qu'on soit plus proche des habitants. Aujourd'hui, une distance s'est créée entre les habitants, les demandes des quartiers de notre ville; il faut que l'élu en soit plus proche. On fait de la politique pour rendre service aux gens."

 

Les chiffres du premier tour

Le débat oppose les trois candidates et candidats en tête du premier tour, qui a eu lieu le dimanche 15 mars. Il s'agit de :

  • Marcel Bauer (DVD, Sélestat notre passion), maire sortant, avec 36.66% des voix
  • Denis Digel (DVC, Bien vivre ensemble et bien faire ensemble), avec 32.12% des voix
  • Caroline Reys (EELV, Sélestat terre humaniste), avec 23.5% des voix

Aucune alliance n'a eu lieu pour ce second tour, malgré une demande de Denis Digel à Caroline Reys pour qu'elle retire sa liste.

Il y avait un autre candidat :

  • Jean-Marc Kastel-Koffel (DVG, Convergence citoyenne), avec 7.7% des voix

Il n'a pas donné de consigne de vote.


Le taux de participation était de 39.69%. Lors des municipales de 2014, il était de 61.07%, soit quasiment le double.

 

Marcel Bauer (DVD)


Marcel Bauer  (Sélestat notre passion) est âgé de 71 ans. Professeur retraité (il enseignait les mathématiques), il est maire depuis 2001 et rempile pour un quatrième mandat d'édile. Par ailleurs vice-président du conseil départemental du Bas-Rhin, il a reçu le soutien du dirigeant de cette institution, Frédéric Bierry (LR).

Il projette de construire une nouvelle caserne pour les pompiers, et de renforcer le rôle des réunions de quartier. Il compte rénover la gare afin d'attirer plus de monde à Sélestat, un projet critiqué pour son coût par ses adversaires.
 

Denis Digel (DVC)


Denis Digel  (Bien vivre ensemble et bien faire ensemble à Sélestat) est âgé de 48 ans. Agriculteur, il devient conseiller municipal en 2014. Proche du maire, celui-ci le charge de s'occuper des forêts s'étendant sur le territoire de la commune. Il s'agit donc d'un candidat proche de la nature.

Il promet de reverdir les places et rues trop minéralisées, et de rénover la piste d'athlétisme du stade municipal. Pour attirer la population, il compte construire de nouveaux logements en centre-ville.
 

Caroline Reys (EELV)


Caroline Reys (Sélestat terre humaniste) est âgée de 56 ans. Écrivaine publique, cette candidate écologiste rejoint le conseil municipal en 2008. Elle a à coeur de promouvoir les arts et le théâtre.

Elle propose des repas entièrement issus de l'agriculture locale et biologique dans les cantines, et d'associer la population dans le choix des endroits où planter des arbres et des haies. Et elle veut plus de pistes cyclables.
 

 

Un débat à suivre à partir de 18 heures, le jeudi 18 juin

France 3 propose ce type de débats dans de nombreuses grandes et moyennes villes de France (voir carte ci-dessous). En Alsace, les débats ont lieu avec les candidates et candidats de :

  • Mulhouse (Haut-Rhin), le lundi 15 juin
  • Ostwald (Bas-Rhin), le mardi 16 juin
  • Wissembourg (Bas-Rhin), le mercredi 17 juin
  • Sélestat (Bas-Rhin), le jeudi 18 juin
  • Riedisheim (Haut-Rhin), le vendredi 19 juin
  • Colmar (Haut-Rhin), le lundi 22 juin
  • Illkirch (Bas-Rhin), le mardi 23 juin
  • Kaysersberg (Haut-Rhin), le mercredi 24 juin
  • Strasbourg (Bas-Rhin), le jeudi 25 juin


Le second tour des élections municipales n'a lieu que dans 14% des communes françaises, les autres ayant déjà (ré)élu leur maire dès le premier tour.

 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité