"C'est par la lutte qu'on arrache des victoires", la première Pride radicale de Strasbourg aura lieu samedi 10 juin

Le première Pride radicale de Strasbourg aura lieu le samedi 10 juin 2023, à 15h, soit une semaine avant la traditionnelle Marche des visibilités. Une alternative ayant pour objectif de repolitiser l'événement avec des revendications plus marquées en faveur des droits de la communauté LGBTQIA+.

C'est une première dans la capitale alsacienne. La Pride radicale, qui a lieu dans d'autres villes françaises depuis près de trois ans, arrive à Strasbourg ce samedi 10 juin, à une semaine d'intervalle de la traditionnelle Marche des visibilités. Le message est clair, l'événement se veut plus engagé en faveur des droits des LGBTQIA+, mais aussi des minorités. 

Parmi les revendications concrètes des organisateurs, la fin des mutilations des personnes intersexes, le remboursement total de tous les parcours de transitions, la PMA pour toutes et tous sans condition et remboursée, mais aussi l'augmentation des salaires ou encore le retrait de la loi séparatisme et de la future loi asile et immigration. 

"C'est l'une des différences avec la Pride plus classique. Nos slogans seront par rapport à nos revendications. On considère que c’est par la lutte et la rue qu’on arrache les victoires de nos revendications", affirme Mathieu, l'un des organisateurs de la Pride radicale et militant au NPA à Strasbourg. L'événement à Strasbourg a été organisé par plusieurs syndicats, dont la Fédération syndicale étudiante Strasbourg, Sud éducation Alsace, Solidaire étudiant-e-s. 

Certains y allaient avec des banderoles plus revendicatives, mais n'étaient pas bien accueillis

Mathieu, organisateur de la Pride radicale

L'organisation de la manifestation répond à un besoin exprimé par plusieurs militants. "Une partie de la communauté le demandait. Certains allaient à la Marche des visibilités avec des banderoles plus revendicatives, mais n'étaient pas bien accueillis, explique l'organisateur. Il n'y aura pas non plus de chars aux couleurs arc-en-ciel appartenant à des entreprises".

Même si cette Pride est en opposition à la Marche prévue samedi 17 juin, elle n'a pas vocation à la remplacer; "La Pride plus classique doit toujours exister. Mais je souhaiterais que les chars d'entreprises capitalistes, ou ceux de la police ne soient pas présents", ajoute Mathieu. 

Un défilé suivi de prises de paroles libres

La manifestation, qui pourrait rassembler plusieurs centaines de personnes, partira à 15h du Palais universitaire de Strasbourg pour rejoindre la Place Kléber. Le parcours passera par le quai des Bateliers, les rues du Vieux-Marché-aux-Poissons et des Grandes Arcades. Le défilé sera en mixité, toutefois les personnes non-LGBTQIA+ sont invitées à se mettre à l'arrière du cortège. 

Les organisateurs appellent également à "faire le plus de bruit possible" avec différents slogans qu'ils listent sur leur compte Instagram. Parmi eux, on y retrouve des mots d'ordre tels que "Féministes au pouvoir, Macron au dépotoir !", "Trans, on meurt, le silence demeure", ou encore "Lesbiennes, pédales, contre le capital !". 

A noté que les pétards et autres bruits brusques et forts sont interdits, tout comme les fumigènes qui devront être allumés à l'extérieur du cortège. Le trajet est accessible aux personnes à mobilité réduites. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité