Marché de Noël de Strasbourg : personne (ou presque) n'utilise les zones pour boire et manger, ça agace la préfète, qui prend des mesures

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Ballester
Une zone alimentaire dédiée (Zad) sur la terrasse Rohan, vide, avec plein de gens serrés consommant leur vin chaud devant le comptoir d'un chalet, en arrière-plan.
Une zone alimentaire dédiée (Zad) sur la terrasse Rohan, vide, avec plein de gens serrés consommant leur vin chaud devant le comptoir d'un chalet, en arrière-plan. © Vincent Ballester, France Télévisions

L'ouverture du marché de Noël de Strasbourg (Bas-Rhin) au public sans pass sanitaire a été rendue possible par l'aménagement de zones alimentaires dédiées (Zad). Ces dernières nécessitent le pass sanitaire pour boire et manger… Mais elles sont boudées des badauds. Ce n'est pas du goût de Josiane Chevalier, préfète du Bas-Rhin.

La préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, a fait une tournée d'inspection sur le marché de Noël de Strasbourg (Bas-Rhin), le samedi 27 novembre. Ce qu'elle y a constaté l'a grandement mécontentée.

Il faut savoir que le marché de Noël de Strasbourg, contrairement à celui de Colmar (Haut-Rhin), est librement accessible sans pass sanitaire… Du moins, pour l'instant.

Ceci grâce à l'aménagement de zones alimentaires dédiées (Zad), qui elles nécessitent la présentation d'un pass afin de s'y restaurer. Les quatorze sites du marché de Noël en sont normalement pourvues (voir ces quatorze sites ci-dessous).


Problème : elles sont boudées des badauds et touristes… "Méconnues" voire "évitées", introduisait Actu. La préfète souhaite donc qu'un "progrès d'information" soit effectué, rappelant qu'il est de la responsabilité des personnes vendant vin chaud, et autres délices sucrés ou salés, d'indiquer les fameuses Zad. 

France 3 Alsace a elle aussi pu constater la situation, le vendredi 26 novembre en fin d'après-midi. Les Zad de la place du Château et de celle des Corbeaux, dont on ne voit pas forcément bien les affiches, étaient désertées. L'une de celles sur la terrasse Rohan était un peu plus fréquentée, mais la grande majorité des gens buvaient leur vin chaud devant les chalets en s'attroupant… juste à côté.


Pendant ce temps, la situation sanitaire se dégrade continuellement. Personne n'aimerait voir devenir réalité la présentation du pass sanitaire pour accéder à tout le marché de Noël strasbourgeois.

C'est pourquoi la préfète a pris les devants. À l'issue de sa visite du samedi, elle a relevé, outre la désertion des Zad, que le port du masque (convenablement, donc sur la bouche ET le nez) n'était pas des mieux respectés. Selon la journaliste de France 3 Alsace présente sur place, elle a prévenu que ses observations "allaient être remontées à la mairie"


C'est désormais chose faite. Lors d'une conférence de presse donnée en préfecture ce lundi 29 novembre, Josiane Chevalier a annoncé la création de Zad supplémentaires.

Concernant le masque, elle a préconisé un renforcement de l'affichage (pouvant aussi concerner les Zad). Des annonces multilingues pourraient également être diffusées pour palier le problème.


L'organisation du marché de Noël de Strasbourg devra en tenir compte, et adapter son dispositif. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.