Résultats Municipales à Strasbourg : l'écologiste Jeanne Barseghian en tête du premier tour

Jeanne Barseghian est en tête. / © Jérôme Gosset / FTV
Jeanne Barseghian est en tête. / © Jérôme Gosset / FTV

Le premier tour des élections municipales à Strasbourg (Bas-Rhin) a eu lieu le dimanche 15 mars. Jeanne Barseghian (EELV) est en tête. Suivent Catherine Trautmann (PS), Alain Fontanel (LREM), Jean-Philippe Vetter (LR), Hombeline du Parc (RN), et Kevin Loquais (LFI).

Par Vincent Ballester

Le premier tour des élections municipales s'est joué entre onze têtes de liste, à Strasbourg (Bas-Rhin), le dimanche 15 mars 2020. Selon les résultats communiqués par la municipalité, Jeanne Barseghian (EELV) arrive en tête avec 27.67% des voix. Elle devance Alain Fontanel (LREM) avec 19.80%, Catherine Trautmann (PS) avec 19,77%, Jean-Philippe Vetter (LR) à 18,26%, Hombeline du Parc (RN) à 6.27%, et Kevin Loquais (LFI) à 3%.
 

Les réactions

Catherine Trautmann (PS) : "Je veux saluer le courage de ceux qui ont tenu les bureaux, de notre personnel de santé, et des habitants : qu'ils aient voté ou soient restés chez eux. En ce qui concerne le score, c'est bien... Il y a une expression de confiance par rapport à ma candidature : c'est un bon résultat. Quoiqu'il arrive pour un deuxième tour, nous allons peser."

Jean-Philippe Vetter (LR) : "C'est une situation irréelle. C'est impossible de mener la campagne : je ne peux pas me réunir avec mes colisitiers, aller à la rencontre des Strasbourgeois... Pour mon score : j'en suis satisfait. On est parti à 14% et on a 18, c'est ma première campagne... C'est un peu le retour de la droite et du centre."

Jeanne Barseghian (EELV) : "C'est un contexte exceptionnel, un scrutin particulier... La participation était en baisse."

Hombeline du Parc (RN) : "Les quartiers qui votent pour nous se sont fortement abstenus. Et je comprends ceux qui n'ont pas pu ou voulu aller voter."
 

La situation à Strasbourg

En 2014, Fabienne Keller (UMP) s'était imposée en tête du premier tour avec 32%. Avaient suivi Roland Ries (PS) avec 31% des voix, et Jean-Luc Schaffhauser (FN) avec 10% des voix. Le taux d'abstention avait été de 50%. En 2020, le coronavirus pourrait renforcer cette abstention, même si le tweet ci-dessous montre qu'il reste des irréductibles. 
 
 
Roland Ries (DVG) s'en va. Il détenait les clés de la mairie depuis 2008. Il a adoubé son premier adjoint, Alain Fontanel (LREM/Modem). Mais sa majorité plurielle (combinaison hétéroclite de socialistes, d'écologistes, de macronistes, etc.) vole en éclats : Jeanne Barseghian (EELV/PCF) et Mathieu Cahn (PS) veulent aussi récupérer le fauteuil municipal.

Mathieu Cahn perd la direction de sa liste quand il est mis en cause dans une affaire de photographies érotiques impliquant de jeunes étudiantes. Il était déjà impliqué dans l'affaire du directeur de la Maison des associations, accusé de harcèlement sexuel. Coup de théâtre : c'est Catherine Trautmann (PS), l'ancienne maire de Strasbourg entre 1989 et 1997 qui le remplace. Avec LREM et EELV, elle est dans le trio de tête donné par un sondage.
 

Strasbourg a besoin d'un nouveau souffle
- Jean-Philippe Vetter, candidat LR/UDI


Ces candidatures ne font pas l'unanimité. Jean-Philippe Vetter (LR/UDI) incarne l'opposition de droite et veut "un nouveau souffle" pour la mairie. À gauche, le binôme emmené par Kevin Loquais (LFI/G.s) présente une liste "sociale et écologiste"  ne comportant pas d'élu(e) de la majorité sortante. Hombeline du Parc (RN) est aussi de la partie après avoir dû remplacer Thibault Gond-Mantaux (RN), rattrapé par un passé violent et raciste.
 

Les enjeux du scrutin

L'écologie tient une place importante dans la campagne : des listes peuvent avoir plusieurs propositions communes dans ce domaine, quel que soit leur couleur politique. Les positions sont plus polarisées sur les sujets de société comme le maintien d'un arrêté "anti-mendicité agressive". En matière de sécurité, assouplir le dispositif de sécurité du marché de Noël semble plus consensuel. 


Les forces en présence

Au 13 mars 2020, onze listes ont été officiellement déposées à la préfecture du Bas-Rhin :
  • Louise Fève (Faire entendre le camp des travailleurs)
  • Patrick Arbogast (Égalité active)
  • Clément Soubise (Strasbourg anticapitaliste et révolutionnaire)
  • Hombeline du Parc (Rassemblement pour Strasbourg)
  • Catherine Trautmann (Faire ensemble Strasbourg)
  • Mathieu Le Tallec (Strasbourg 100% services publics)
  • Jeanne Barseghian (Strasbourg écologiste et citoyenne)
  • Kevin Loquais et Améris Amblard (Strasbourg en commun)
  • Jean-Philippe Vetter (Un nouveau souffle pour Strasbourg)
  • Chantal Cutajar (Citoyens engagés)
  • Alain Fontanel (100% Strasbourg)
 

La petite phrase qu'on retient de la campagne

En tête des sondages, Jeanne Barseghian et Alain Fontanel ont eu un échange de courtoisies lors de leur débat sur le plateau de France 3 Alsace : "On parle de lutte pour la qualité de l'air, et ensuite on veut remettre le stationnement gratuit entre midi et deux pour inciter les personnes à venir déjeuner en ville en voiture. C'est complètement incohérent !" Réponse d'Alain Fontanel: "Une municipale, c'est pas un concours de pureté idéologique. Il faut des solutions concrètes." Contre-attaque de Jeanne Barseghian sur son étiquette macroniste : "Je ne crois pas à l'écologie du 'en même temps'."
 

Tous les résultats des municipales en direct sur France Info

Sur France Info, retrouvez le détail des résultats du premier tour des municipales à Strasbourg : voir aussi la carte ci-dessous). 
 

Sauf circonstances exceptionnelles liées au coronavirus, le deuxième tour des élections municipales aura lieu le dimanche 22 mars.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus