Strasbourg : pas de bal du 13 juillet ni de vidéo de pompiers sexy, encore une fois à cause du covid

Le traditionnel bal des pompiers de Strasbourg (Bas-Rhin) a lieu chaque 13 juillet. Après son annulation en 2020 pour cause de coronavirus (Covid-19), il a de nouveau été annulé en raison du "contexte sanitaire encore trop incertain". Un évènement populaire et caritatif qui manquera.

Chaque année, les pompiers de Strasbourg se dénudent dans une vidéo devenue traditionnelle (ici, un extrait de 2017) pour annoncer leur non-moins traditionnel bal du 13 juillet.
Chaque année, les pompiers de Strasbourg se dénudent dans une vidéo devenue traditionnelle (ici, un extrait de 2017) pour annoncer leur non-moins traditionnel bal du 13 juillet. © Capture d'écran Youtube, Catseven Film Production/Sdis67

En Alsace, il n'y a pas que le monde agricole ou les publicités qui se dénudent. Il y a aussi les pompiers. Du moins, il y avait, avant l'arrivée du coronavirus (Covid-19) en 2020... Et ce n'est pas en 2021 qu'on les reverra, a-t-on appris le mardi 1er juin. En cause : le "contexte sanitaire encore trop incertain". Les pompiers ne prennent pas de risque.

À Strasbourg (Bas-Rhin), le service départemental d'incendie et de secours (Sdis) tourne chaque année une vidéo un peu olé olé pour annoncer son traditionnel bal de fin d'année. La sortie de cette vidéo est devenue une véritable institution, attendue chaque année. Il faudra donc encore passer son chemin cette année : allez, on remballe les jolis petits pectoraux, circulez, il n'y a (plus) rien à voir. Évidemment, on regrettera surtout que les pompiers doivent revoir à la baisse le financement de leurs engagements caritatifs : c'est ça, le principal but de l'évènement.

En raison du covid, la dernière vidéo en tant que telle et le dernier bal - qui a lieu à la caserne de Cronenbourg (voir sur la carte ci-dessous) - remontent à 2019. Faute de bal en 2020, les pompiers avaient sorti un autre type de vidéo : des remerciements.
 


Après la feria, la marinière... le thème du bal des pompiers devait être... les retrouvailles. Une bien triste ironie du sort, mais ce n'est que partie remise... La dernière édition avait rassemblé 5.000 personnes. Si on multiplie par les cinq euros du ticket d'entrée, c'est conséquent.

Les revenus récoltés à l'occasion de ces bals permettent le financement d'associations aidant les enfants. Pour leur permettre de partir en vacances, recevoir un cadeau de Noël... L'Oeuvre des pupilles en bénéficie aussi : elle soutient les orphelins des soldats du feu qui ont péri en luttant contre le feu.
 


Les calendriers de fin d'année sont une autre source de financement. Mais le covid a - encore - joué les trouble-fêtes en empêchant de les vendre en porte-à-porte. L'Amicale des pompiers (qui organise aussi le bal) a dû se résoudre à les distribuer et recevoir des dons en ligne, ou sur les marchés.

En attendant une éventuelle nouvelle vidéo de remerciements des pompiers (à l'image de celle de 2020), France 3 Alsace vous invite à redécouvrir les éditions 2020 à 2017 (à voir ci-dessous). Histoire de supporter l'attente jusqu'à l'année prochaine... 
 

 

 


Un peu de patience : le 13 juillet 2022, c'est dans 406 jours...
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers covid-19 santé société sorties et loisirs 14 juillet événements