La ZFE dans l’Eurométropole de Strasbourg est véritablement entrée en vigueur ce 1er janvier 2023, les voitures sans vignettes ou estampillées Crit’air 5 n’ont plus le droit d’y circuler. Si vous êtes un habitant de Strasbourg ou seulement de passage, des dérogations et plusieurs aides existent pour ne pas être en infraction.

C’est officiel, la zone à faible émission (ZFE) vient d’entrer en vigueur ce 1er janvier 2023 dans l’Eurométropole de Strasbourg. Les véhicules sans vignettes ou estampillés Crit’air 5 ne sont plus autorisés à circuler. Mais alors quelles sont les options ?

  • Rouler quand même dans la ZFE

Une voiture sans vignette ou une Crit'air 5 roulant dans la ZFE (autoroutes M35 et M351 incluses) s'expose à une amende de 68 euros. En théorie. Car il n'existe pas pour l'instant de système automatique de lecture des plaques d'immatriculation, que l'Etat ne mettra pas en place avant fin 2024. 

En 2019, près de 13 800 voitures étaient concernées au sein de l'Eurométropole. Si vous êtes concernés, et que vous ne voulez pas risquer un contrôle de police, plusieurs dérogations et aides à la conversion vous aideront à ne pas être en infraction sur les routes strasbourgeoises. 

  • Les dérogations possibles dans la ZFE

Plusieurs dérogations au niveau national existent déjà, notamment pour les véhicules des services de police, de gendarmerie, de l’armée ou encore ceux possédant une carte "mobilité inclusion" avec la mention "stationnement pour personnes handicapées". Les ambulances, et les services de transports de fonds de la Banque de France sont aussi exemptés d’interdiction de circulation.  

De son côté, l’Eurométropole de Strasbourg a mis en place plusieurs dérogations au cas par cas sur son secteur. Parmi elles, on y retrouve les véhicules dont le certificat d’immatriculation porte la mention "collection", ceux affectés à la distribution des denrées alimentaires en circuit court ou bien ceux utilisés par les professionnels du déménagement.

  • Un pass 24h pour circuler malgré votre Crit'Air 5

Si malgré cela, vous ne rentrez pas dans les critères mentionnés précédemment, il est possible de recourir à un "pass ZFE 24h" même si vous n’êtes pas habitant de l’Eurométropole. Vous serez ensuite autorisés à circuler durant 24 heures à l’intérieur de la zone à faibles émissions. Pour cela, il faut enregistrer son véhicule sur la plateforme derogations-zfe.strasbourg.eu. Ces pass sont toutefois limités au nombre de 24 par an. 

  • Acheter un véhicule plus propre 

Si aucune de ces dérogations ne convient à votre véhicule estampillé Crit’air 5, il vous reste une seule solution : changer de voiture. L’État accorde une prime à la conversion allant jusqu’à 3000 euros pour l’achat d’un véhicule thermique Crit’air 1, qu’il soit neuf ou d’occasion. Elle peut s’élever à 6000 euros pour une voiture fonctionnant à l’électrique ou l’hydrogène. Ces aides sont toutefois soumises au revenu fiscal de référence de la personne, qui doit être inférieur à 14 089 euros. 

En plus de cette prime, un bonus écologique, compris entre 1000 et 6000 euros selon le coût d'acquisition, peut aussi être accordé pour les véhicules dont le taux de CO2 est compris entre 0g et 50g par kilomètre.

  • Des aides accordées par l'Eurométropole 

Les habitants de l’Eurométropole de Strasbourg ont également le droit à une prime locale à la conversion, cumulable à celle accordée au niveau national. Elle peut aller de 1500 à 3500 euros selon les revenus de la personne. À noter que depuis le 1er janvier 2023, l’Etat accorde également une "surprime" à la conversion pouvant aller jusqu’à 1000 euros pour les habitants ou les personnes travaillant dans une ZFE. 

Je travaille à Vendenheim, mais je ne suis pas habitant de l'Eurométropole. Je ne peux donc bénéficier que des aides accordées par l'État

Jason, propriétaire d'un véhicule avec une vignette Crit'air 5

Jason, 21 ans, va lui pouvoir bénéficier de cette surprime. Avec sa Volkswagen Golf 5 de 2004 estampillée vignette Crit'Air 5, il ne peut désormais plus circuler dans l'Eurométropole. "C'est un réel problème car je travaille à Vendenheim, mais je ne suis pas habitant de l'Eurométropole. Je ne peux donc bénéficier que des aides accordées par l'État", indique-t-il, "Je dois voir ma banquière prochainement, car j'ai un budget maximum de 10 000 euros". 

Ceux désirant seulement transformer leur moteur thermique en un moteur électrique ou hydrogène peuvent bénéficier d’une aide appelée "rétrofit" accordé par l’Etat, mais aussi par l’Eurométropole de Strasbourg. Elles sont cumulables et peuvent aller jusqu’à 4000 euros pour la première et 2500 pour la seconde. 

Exemple : si vous souhaitez, acquérir une Peugeot e-208 à 34 800 euros et que vous résidez dans l'Eurométropole, vous pourriez ne débourser que 18 300 euros dans le meilleur des cas, soit près de la moitié du tarif réel du véhicule neuf. 

  • Abandonner définitivement la voiture

Les personnes souhaitant abandonner complètement leur véhicule au profit d’une mobilité douce ont aussi le droit à une aide. Pour l’achat d’un vélo électrique, le montant est fixé à 40 % du coût d’acquisition, dans la limite de 1 500 € ou 3 000 € pour les personnes en situation de handicap ou ayant déclaré moins de 6 300 € par part fiscale. En plus de cette prime, un bonus pouvant aller jusqu’à 400 euros est aussi accordé aux personnes dont le revenu fiscal par part est inférieur à 14 089 euros. 

De son côté, l’Eurométropole accorde elle aussi une aide à la conversion au vélo électriques pouvant aller jusqu’à 1400 euros. Pour les habitants de l’agglomération strasbourgeoise souhaitant se séparer de leurs véhicules thermiques, mais ne souhaitant pas investir dans une autre voiture, un "compte mobilité" peut leur être accordé. Jusqu’à 2000 euros d’aides peuvent ainsi être dépensés dans les transports publics de l’Eurométropole, la location de vélos ou encore l’autopartage. 

Enfin, comme l'Eurométropole l'indique dans son guide pratique, il reste une autre solution : "À pied, paisiblement".

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité