EN IMAGES. De Villers-Bretonneux à Amiens, la flamme olympique a illuminé et a embrasé la Somme

La flamme olympique des Jeux de Paris 2024 parcourt la Somme, ce jeudi 4 juillet. Elle va circuler dans des lieux emblématiques du département où les festivités seront nombreuses. Des animations et des manifestations vont se relayer dans chaque ville étape jusqu'à Amiens, commune où se trouve le chaudron qui sera embrasé et symbolisera cette journée inédite.

La Somme sous toutes ses coutures. Durant plus de dix heures, la flamme olympique des Jeux de Paris 2024 déambule à travers le département samarien. Les caméras qui accompagnent les relayeurs vont ainsi capter différents lieux emblématiques de la Picardie, liant sport, histoire et culture.

Au total, ce sont 150 relayeurs qui vont porter de mains en mains le flambeau olympique. Les têtes d'affiches seront surtout du côté d'Amiens, avec Jérémy Stravius et Régis Gurtner, notamment.

La préfecture de la Somme fera office de dernière étape avec l'allumage du chaudron olympique, symbolisant la fin d'une grande journée de partage et de fête. 

Suivez en direct la progression de la flamme en direct sur france.tvparis2024, la nouvelle chaîne numérique 100% Olympique et Paralympique.

Villers-Bretonneux : le début de la fête liée à la mémoire de l'histoire 

À 9h, Villers-Bretonneux est la première commune à accueillir la flamme olympique. Le public est venu  en nombre en ce début de matinée.

Près de 33 ans plus tard, la flamme olympique fait ainsi son retour sur le sol picard. C’était les 29 et 30 décembre 1991, à l’occasion des Jeux olympiques d’Albertville en 1992. "Moi j'ai eu l'occasion de la voir en 1991, et j'avais ressenti pas mal de choses, donc je voulais aussi profiter de ça avec mes enfants", nous confie un papa dans le public. 

Le relais de la flamme débute avec Adèle, atteinte d'une sclérose en plaque, au mémorial national australien de Villers-Bretonneux. Ce site historique marque le lien fort entre la France et l’Australie.

Pour ce moment mémorable, les 1 000 écoliers et collégiens de la commune sont présents. C'était une volonté du maire de les rendre acteurs afin de leur donner un souvenir de ce moment unique. C'est pourquoi un certain nombre d'activités leur seront réservées après le passage de la flamme olympique, dans les différentes infrastructures de la commune.

Moment d'émotion lorsque la flamme est entrée dans ce lieu emblématique de la région. Ici repose 2142 soldats du Commonwealth, morts durant la Grande Guerre.

Malgré le vent, la flamme s'est hissée jusqu'en haut de la Tour du souvenir grâce Floriane, joueuse de ballon au poing. 

durée de la vidéo : 00h00mn55s
La flamme au sommet de la tour du mémorial national australien de Villers-Bretonneux ©Suivez le parcours de la flamme sur la chaîne france.tv Paris 2024 : https://www.france.tv/paris-h24/direct.html

Abbeville : "des souvenirs à jamais dans mon esprit"

Le relais de la flamme se poursuit à Abbeville. Une grande fierté pour Adrien, le premier relayeur. "C'était super, la ville était en forme ! C'est beaucoup d'émotion pour moi, c'est des souvenirs à jamais dans mon esprit, a-t-il confié. C'est comme dans un stade de foot, tout le monde est là pour la même passion, c'est ce que le sport reprendre, c'est franchement beau."

La flamme a ainsi longé des chars du carnaval d’Abbeville sur le thème des Jeux olympiques, accompagnés des encouragements des jeunes Abbevillois venus en nombre. Des animations sont aussi prévues ici à l'occasion du passage de la flamme avec un village sportif : handisport, hockey-sur-gazon, rugby, taekwondo, parcours VTT, judo, beach-volley, escrime, handball, GEA et skate park. Sans compter les multiples concerts.

Parc de Samara : un saut dans la préhistoire

Le relais de la flamme a fait une troisième étape au parc de Samara. C'est le nom gaulois donné dans de la Somme, au cœur de la vallée du département, un parc dédié à la préhistoire. 80 espèces forestières d’Europe y sont implantées.

Les relayeurs, comme Julie, ont déambulé devant les maisons artisanales, reproduisant les activités de l'époque. 

Le parc permet de traverser 600 000 ans d'histoire, dont plusieurs périodes de la préhistoire, comprenant notamment l'âge de Bronze et l'âge de fer. Parmi les archéologues et chercheurs du parc se trouve Gilles, le dernier relayeur ci-dessous. Il pose aux côtés de Cédric, Bérénice et Julie, les trois autres porteurs de cette étape.

Doullens : la flamme olympique à l'assaut de sa citadelle 

Après la verdure, retour dans la ville pour le relais de la flamme olympique à Doullens. Ils étaient 16 relayeurs. Florence, une bénévole dans les événements sportifs qui accompagne plusieurs personnes lors du marathon de Paris, a été la première à porter la flamme. Les porteurs se sont dirigés vers la citadelle.

Marcel, président du Comité départemental olympique et sportif (CDOS) de la Somme, faisait partie des porteurs du flambeau. L'homme, âgé de 78 ans, est une figure du sport samarien. Valentine, ancienne membre de l'équipe de France de gymnastique, était l'une des sportives de haut niveau présente.

Dans la citadelle, Caroline, joueuse de hockey sur gazon à Amiens, a porté la flamme dans la citadelle, sous l'acclamation des jeunes de la ville venus en nombre.

durée de la vidéo : 00h00mn53s
Arrivée à la citadelle de Doullens ©Suivez le parcours de la flamme sur la chaîne france.tv Paris 2024 : https://www.france.tv/paris-h24/direct.html

Saint-Valéry-sur-Somme : la cité médiévale illuminée le long de la baie 

"Olélé, la flamme, elle va passer ! Et c'est le 4 juillet !", chantaient en chœur les enfants présents le long du quai accueillant le feu olympique, à Valéry-sur-Somme, pour la cinquième étape du jour.

Dans la cité médiévale, accompagnés d'un fort vent, huit relayeurs ont fait progresser le flambeau, dans un décor somptueux.

durée de la vidéo : 00h00mn56s
La flamme à Saint-Valery-sur-Somme ©Suivez le parcours de la flamme sur la chaîne france.tv Paris 2024 : https://www.france.tv/paris-h24/direct.html

Ambroise, bénévole associatif et co-organisateur de l’Ultrabaie, dernier porteur de la torche ci-dessous, a fait le show dans les rues de la citadelle, entouré de ses maisons traditionnelles.

Albert : Michou, la star de Youtube, met le feu

L’harmonie municipale d’Albert a lancé la flamme olympique pour la sixième étape de la journée, portée par plus de 13 relayeurs au total. La commune est un lieu emblématique de l'aviation. C'est dans cette ville également que se trouve le musée Somme 1916, lieux de mémoire de la Première Guerre mondiale.

Porté par la foule nombreuse, Djamel, président d'un club de lutte à Roubaix s'est élancé en premier. Un moment "extraordinaire", a-t-il décrit. "Je pensais réaliser ce rêve à Roubaix, mais l'accueil a été formidable à Albert. Elle (la flamme, ndlr) représente la liberté, la fraternité, l'égalité, mais aussi des vecteurs comme l'humilité. Ce n'est pas le tout de gagner, c'est de participer."

durée de la vidéo : 00h00mn57s
Michou, porteur de la flamme à Albert ©Suivez le parcours de la flamme sur la chaîne france.tv Paris 2024 : https://www.france.tv/paris-h24/direct.html

La surprise est arrivée à Albert. Michou, star de Youtube, natif de la commune, est apparue pour porter la flamme. Un moment qui a déclenché l'euphorie autour du cortège. Ce dernier a fait part de son émotion. "C'est un truc de fou, avec la torche en main. Je fais partie d'une génération qui a grandi avec les Jeux olympiques en tête. Ça a toujours été un événement incroyable. C'est un honneur de me dire que là, j'ai la torche et je vais porter la flamme olympique où j'ai grandi. C'est dur de mettre des mots dessus. Le sport, c'est une des bases de la vie [...] c'est la meilleure des valeurs à apporter aux gens."

Le Youtubeur a assuré le show avec la flamme olympique. Il a réalisé des pas de danse, en clin d'œil avec une émission télévisuelle à laquelle il a participé.

durée de la vidéo : 00h00mn42s
Michou, porteur de la flamme à Albert ©Suivez le parcours de la flamme sur la chaîne france.tv Paris 2024 : https://www.france.tv/paris-h24/direct.html

Sous le soleil, Christine, triple médaillée aux championnats de France handisport de tir au pistolet, a clôturé le passage de la flamme devant la basilique Notre-Dame de Brebière, avec en fond sonore la célèbre musique de Queen, "We are the Champions".

Château de Bouillancourt-en-Séry :  Un édifice rebâti mis en lumière 

Ancienne forteresse ouverte au public, cette bâtisse a été rénovée par des investissements privés, mais aussi grâce au loto du patrimoine. Les propriétaires ont décidé de transformer l'édifice comme tiers-lieu. 

Les relayeurs ont traversé le château et le village de la commune. 

Suivez en direct la progression de la flamme en direct sur france.tvparis2024, la nouvelle chaîne numérique 100% Olympique et Paralympique.

Amiens : Régis Gurtner amène la flamme olympique depuis la Somme

De nombreux spectateurs sont présents le long de la Somme, au niveau du quai Blu, à Amiens, attendant la flamme qui doit arriver depuis le fleuve dans la capitale picarde.

Un orchestre propose un concert aux spectateurs, en attendant l'arrivée du feu olympique.

La flamme est arrivée par l'intermédiaire d'une barque à cornet, une embarcation typique des hortillonnages, un des nombreux symboles de la petite Venise du Nord. 

C'est Régis Gurtner, l'emblématique gardien et capitaine de l'Amiens SC, qui a transporté la torche sur la Somme. 

durée de la vidéo : 00h00mn59s
Régis Gurtner porteur de la flamme à Amiens ©Suivez le parcours de la flamme sur la chaîne france.tv Paris 2024 : https://www.france.tv/paris-h24/direct.html

Arrivé sur terre, il a donné le relais à Bastien, co-organisateur du semi-marathon de la coulée verte. Il en a profité pour partager ce moment.

"C'était une expérience et une arrivée incroyable avec la flamme. Une grosse fierté d'arriver avec la flamme olympique dans la ville d'Amiens qui mérite cette belle journée. C'est une très belle ville qui aime le sport. C'est important ces valeurs-là. J'ai vécu des moments incroyables qu'on ne vit qu'une seule fois dans sa vie avec énormément d'émotion. On essaye de le transmettre. Le nombre de personnes qu'il y avait pour accueillir cette flamme, c'était incroyable, les visages, les sourires qu'on voit". De pouvoir porter cette flamme olympique, c'était incroyable [...] Je pense, ça va être une fête dans la ville d'Amiens, pour tous les enfants qui sont là."

Parmi les relayeurs, étaient présents également, Joseph Mbongo est aussi président du comité départemental et vice-président du comité régional handisport, qui expliquait l'émotion quand il a appris qu'il transporterait le flambeau.

Matthieu Bataille, ancien champion du monde par équipes en 2011 et d'Europe, a pris à son tour la torche. Il va être aussi un des acteurs des Jeux olympiques de Paris 2024, puisqu'il officiera en tant qu'arbitre. "C'était un bon moment. Quand tu vois tout ce qu'il se passe autour, tu es pressé d'être aux Jeux. Je vais participer en tant qu'arbitre. Ça va démarrer fort, le lendemain de la cérémonie d'ouverture, le 27 juillet, pour huit jours de compétitions. Ça nous met dans le bain."

En attendant l'embrasement du chaudron par Jérémy Stravius, le nageur amiénois, champion olympique et double médaillé d'argent, l'ambiance montait au Cirque Jules Verne.

Hugo, l'un des porteurs de la torche olympique, décrit le "kiff" qu'il a eu d'évoluer dans l'écrin de verdure de la citadelle. Il a réalisé un rêve d'enfant, "de participer aux Jeux", d'autant plus à la maison.  "Pouvoir sentir le public, comme ça, il y avait pas mal de monde. C'était trop bien [...] J'ai vraiment pu apprécier le moment. Il y a de l'admiration, de la joie, quand tu cours, les petits sont trop contents, les parents aussi. C'est hyper galvanisant comme moment."

Le chaudron a été installé, au Cirque Jules Verne. Il est prêt à être embrasé.

Stella Akakpo, l'ancienne sprinteuse de haut niveau, a également participé à la fête. Elle avait obtenu une médaille d'argent lors des championnats d'Europe de Zurich, en 2014. "Il y a beaucoup de souvenirs qui sont remontés. J'ai participé aux Jeux de Rio 2016, ça fait un petit moment. Mais les valeurs de l'olympisme, on ne les oublie pas. Et là, avec la foule, c'est incroyable, on ressent toutes les valeurs."

Au niveau de la maison de la culture d'Amiens, c'est un collectif de la Fédération Française de hockey sur gazon qui a pris le relais de la flamme olympique. Amiens est le fief de la discipline en France. Annemieke Fokke, principale porteuse de ce relais, est une Néerlandaise, avec un immense palmarès dans la discipline, arrivée à Amiens en 1997.

durée de la vidéo : 00h00mn55s
Le relai collectif à Amiens ©Suivez le parcours de la flamme sur la chaîne france.tv Paris 2024 : https://www.france.tv/paris-h24/direct.html

Kamil Bousselham, breakeur de 36 ans, originaire d'Amiens, deux fois champions du  monde, figure emblématique de la ville picarde, à son tour pris le flambeau. Pas qualifié pour les JO de Paris, il a savouré ce moment unique dans une vie. Il a même réalisé des figures pour le plus grand plaisir du public. Il a passé le flambeau à Olivier Lyoen, guide d'Antoine Perel, évoluant en paratriathlon. 

durée de la vidéo : 00h00mn32s
Kamil Bousselham porteur de la flamme à Amiens

Amiens : Jérémy Stravius enflamme le chaudron

Marie Collonvillé, ex-heptatlonienne, participante aux Jeux olympiques d'Athènes (2004) et aux JO de Pékin (2008), a donné la flamme olympique à Jérémy Stravius, dernier relayeur de la journée.

Le médaillé d’or et d’argent aux JO 2012 et médaillé d’argent aux JO 2016 avait "hâte d'arriver au final". Il a vécu les deux heures dans le bus avec les autres relayeurs "comme une ambiance de compétition", avant de se déplacer dans les rues amiénoises.

Au moment de porter la flamme, le nageur a pris son temps pour arriver au chaudron. Il est rentré dans un Cirque Jules Verne, vide de spectateur, avant de retrouver les 10 000 personnes amassées devant le bâtiment.

durée de la vidéo : 00h00mn51s
Jérémy Stravius embrase le chaudron à Amiens ©Suivez le parcours de la flamme sur la chaîne france.tv Paris 2024 : https://www.france.tv/paris-h24/direct.html

Après un compte à rebours, Jérémy a allumé le chaudron, symbole d'une fin de journée de fête dans toute la Somme. "Ça va mieux" a-t-il dit soulagé après. Les festivités vont continuer encore une bonne partie de la soirée dans Amiens.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité