Témoignage. "On a fait la BA de notre vie" : comment deux gardes du littoral ont sauvé un dauphin en détresse

Publié le Mis à jour le Écrit par Boris Letondeur

Un dauphin commun s'est échoué à Omaha Beach, lundi 26 février après une nuit de tempête. Encore vivant, il n'a dû son salut qu'à un duo de gardes du littoral particulièrement héroïques, qui n'a pas hésité à se mettre à l'eau pour lui sauver la vie.

"Les copains nous appellent 'les sauveteurs de Flipper', mais on trouve que ça fait un peu cliché". Une dizaine de jours après un sauvetage hors du commun, Benjamin Holé continue à minimiser son acte héroïque. Avec son collègue Mathéo Picquenard, le garde du littoral du secteur d'Omaha Beach est parvenu à remettre à l'eau un dauphin en bien mauvaise posture, en pleine tempête. 

Les faits remontent au lundi 26 février, jour où un très gros coup de vent a balayé le littoral normand. Quelques heures après le passage des plus grosses bourrasques, les deux agents effectuent une ronde de surveillance pour évaluer les dégâts. Lorsqu'ils arrivent à hauteur de Colleville-sur-Mer, ils sont interpellés par "une masse noire dans les vagues". À l’aide de jumelles, ils reconnaissent un dauphin, et décide de s'approcher de l'animal. 

Rare de tomber sur un dauphin vivant

À leur grande surprise, le cétacé est vivant. "Je fais ce métier depuis dix ans, j'en avais déjà retrouvé quatre ou cinq sur la plage, mais ils étaient tous décédés, raconte Benjamin Holé. D'en retrouver un vivant, avec la tempête, c'est une première". Aussitôt, les deux compères appellent Pelagis, l'observatoire français des mammifères et oiseaux marins. 

"Avec la mer déchaînée, on ne pouvait pas le remettre simplement au bord de l'eau, les vagues l'auraient ramené et il serait mort d'épuisement". Pelagis leur conseille alors de convoyer le dauphin jusqu'au port le plus proche pour qu'il soit à l'abri, "mais c'était Port-en-Bessin, ça faisait bien trop loin, d'autant plus que l'on n’avait rien pour le transporter". 

REVOIR. L'incroyable retour au port d'un chalutier en pleine tempête à Port-en-Bessin

Alors, l'observatoire a appelé les pompiers, qui ont d'abord envisagé de venir en zodiac, "mais avec l'état de la mer, c'était impossible". C'est donc en 4x4 et avec des combinaisons que les plongeurs du SDIS se préparent à intervenir. 

Voyant l'animal mal en point, les deux gardes du littoral s'impatientent et décident d'emporter le dauphin dans la mer. Malgré une dizaine de tentatives pour remettre l'animal d'1,50 m et une quarantaine de kilos dans l'eau, leurs efforts s'avèrent vains, d'autant plus avec une marée descendante et un fort vent de nord.

Au bout d'un moment, trempés pour trempés, on s'est dit qu'on allait l'emmener le plus loin possible. On est allé jusqu'à avoir de l'eau jusqu'à la taille, puis on l'a relâché, et il est parti.

Benjamin Holé, garde du littoral sur le secteur d'Omaha Beach

Satisfaits de leur acte héroïque, malgré de fortes vagues, les deux collègues regagnent le sable. Ils y restent ensuite une vingtaine de minutes, pour s'assurer que le dauphin ne soit pas renvoyé vers la côte. "On avait peur qu'il soit trop fatigué pour lutter contre les vagues", concède Benjamin Holé.

Quelques jours plus tard, deux dauphins et un veau marin ont été retrouvés non loin du lieu de leur sauvetage, à Vierville-sur-Mer, et à Colleville-sur-Mer. Cependant, Benjamin et Mathéo en sont persuadés, il ne s'agit pas de leur rescapé : "par rapport aux horaires, ça ne collerait pas trop avec le nôtre. On croise les doigts pour qu'il soit toujours en vie". 

Lors de la saison hivernale 2022-2023, environ 70 petits cétacés ont été retrouvés morts, échoués sur les plages du littoral de la Manche, 1380 sur les côtes atlantiques.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité