Incendies en Gironde : plus de 20 000 hectares ont brûlé, légère accalmie ce mardi

Publié le Mis à jour le
Écrit par Maïté Koda .

Ce mardi soir, ce sont 7 000 hectares qui ont brûlé à la Teste-de-Buch et 13 300 sur Landiras. Les températures du jour, plus fraîches, ont permis une légère accalmie sur le front des incendies. "Mais ce n'est pas fini", prévient la préfète de la Gironde

19h00. Fabienne Buccio note une "accalmie" pour ce mardi 19 juillet

La préfète de la Gironde Fabienne Buccio a qualifié la journée de ce mardi de "normale". "On a eu une progression de deux feux bien moindre", a-t-elle ajouté en saluant le travail de la DFCI, qui a notamment œuvré a créer des pares-feux.

Désormais ce sont 7 000 hectares qui ont brûlé à la Teste-de Buch. Des inquiétudes se sont  fait sentir dans la nuit, avec des vents imprévisibles, ayant notamment occasionné des fumées âcres sur Bordeaux et les départements limitrophes. 

Sur la commune de Landiras, les dégâts s'étendent désormais sur 13 300 hectares. Plusieurs communes sont été évacuées encore ce lundi. Aucune victime n'est à déplorer. Les feux tactiques et des travaux forestiers sont toujours en cours afin de freiner la progression de l'incendie. 

"Ce n'est pas fini"

Ce mardi, les températures plus fraîches et la meilleure hygrométrie ont permis de limiter les départs de feux intempestifs. "Les choses vont mieux. On a cantonné le feu. Il est très actif mais on a pu le maîtriser et l'empêcher de progresser. Et on va continuer", a assuré la préfète de la Gironde avant de prévenir : "C'est une journée de calme mais attention ce n'est pas fini". 

L'incertitude porte à nouveau sur la météo. Des orages secs sont annoncés par Météo France pendant la nuit de mardi à mercredi. Ce phénomène, qui occasionne des vents violents et des impacts électriques, sans pluie, est appréhendé. "On se prépare", explique Marc Vermeulen, chef de corps des pompiers de la Gironde. 

Nous sommes en contact avec la Direction générale de la sécurité civile, qui a maintenu l'ensemble des renforts nationaux que l'on a sur le terrain encore pendant 48 heures, alors qu'on a un phénomène atypique qui apparaît. 

Marc Vermeulen, chef de corps des pompiers de la Gironde

Point presse du 19 juillet 2022

    18h30. L'homme placé en garde à vue nie les faits

    Un Girondin de 39 ans a été placé en garde à vue depuis lundi dans le cadre de l'enquête sur l'incendie de Landiras.

    Sa garde à vue vient d'être prolongée de 24 heures, l'homme nie les faits.  Il avait déjà été entendu en 2012 dans le cadre d'une enquête pour destruction de forêt, sur la commune de Saint-Michel de Rieuffret, une commune située à 10 kilomètres de Landiras.

    L'affaire avait été classée sans suite en 2014, faute d'éléments probants. 

    17h00. Les Landes prennent des mesures préventives

    La préfecture des Landes a annoncé prendre des mesures préventives fin de protéger ses habitants des incendies qui sévissent à la Teste-de-Buch et Landiras, en Gironde. 

    • Un poste de commandement opérationnel a été mis en place à Biscarosse

    • Des travaux de renforcement d'un pare-feu sont en cours dans le nord du département, entre le lac de Cazaux et l'océan, ainsi qu'au nord de la commune de Mano. 

    • Depuis mardi matin, l'évacuation de la commune de Mano est en cours, 127 personnes sur 154 ont quitté la commune 

    16h45.  Emmanuel Macron attendu demain en Gironde

    Le président Emanuel Macron pourrait venir mercredi en début d'après midi sur les deux sites  concernés par les incendies.

    Des opérations de reconnaissance ont été effectuées par les service de la présidence, même si à e stade l'Elysée ne confirme pas encore le déplacement du chef de l'Etat. 

    16h00. Une lettre ouverte au président Macron pour réclamer des moyens aériens 

    Le président Emmanuel Macron a été pris à parti par les présidents des départements des Landes et de la Gironde. Xavier Fortinon et  Jean-Luc Gleyze  réclament notamment davantage de moyens aériens en Aquitaine et ont interpellé le chef de l'Etat dans une lettre ouverte. Les avions de lutte contre les incendies sont actuellement basés à Nîmes, et mettent trop de temps à arriver en cas de besoin, estiment les auteurs de la lettre. 

    15h00. 19 300 hectares de forêt ont brûlé 

    La situation n'est toujours pas fixée en Gironde. 2 000 sapeurs pompiers de la Gironde et de l'ensemble de la France restent mobilisés sur les incendies. 

    • 6 500 hectares ont brûlé à la Teste-de-Buch. 12 800 hectares ont brûlé à Landiras

    12h. L'homme placé en garde à vue ne s'explique pas les faits

    Un homme a été placé en garde à vue lundi après-midi dans le cadre de l'enquête autour de l'incendie de Landiras. A ce stade, "il n'y a pas d'aveux spontanés et l'homme ne s'explique pas", précise le parquet. 

    L'homme, entendu en ce moment même par les enquêteurs, est âgé de 39 ans. Il est originaire de Gironde et vit encore aujourd'hui dans le sud du département. Il avait déjà été entendu pour des faits similaires remontant à 2012, mais l'affaire avait été classée sans suite, "faute d'éléments probants".

    Les investigations autour de sa personne et les auditions doivent se poursuivre dans les heures qui viennent. 

    Témoignage crucial

    Mardi 12 juillet, un garagiste qui circulait en voiture avec sa fille sur la commune de Landiras avait aperçu un véhicule en bord de route, qui avait démarré en trombe en le voyant. Le garagiste a alors aperçu un départ de feu, sans réussir à l'éteindre. A ce jour, ce sont 12 800 hectares de forêt ont été détruits par l'incendie, qui n'est toujours pas fixé. 

    11h45. Les images des campings du Pyla-sur-Mer dévastés par les flammes

    Cinq campings Pyla-sur-Mer ont été détruits lundi par l'incendie de la Teste-de-Buch. Les lieux avaient été évacués préventivement, aucun blessé n'est à déplorer. Mais les dégâts sont impressionnants, comme en témoignent ces images du SDIS 33

    10h30. Evacuation du village de Mano dans les Landes

    La préfecture des Landes a annoncé ce mardi matin l'évacuation du village de Mano, dans le nord du département. La commune est située à une quarantaine de kilomètres de Landiras.

     

    "L’incendie de Landiras a progressé en direction de la commune de Mano dans les Landes, il se situe à ce stade à 2,5 km contre 6 km hier. Des vents en direction du sud sont prévus en début d’après-midi", écrit la préfète Françoise Tahéri dans un communiqué.

    Cent-vingt personnes sont donc en cours d'évacuation et dirigées vers un centre d'accueil de la commune de Sabres. "Les opérations ont débuté ce matin dans de bonnes conditions", précise la préfecture. 

     

    10h. Des bâtiments détruits dans le secteur de Landiras

    Malgré la baisse des températures, la météo reste très compliquée pour les pompiers qui œuvrent dans le secteur de Landiras, notamment en raison des vents changeants. Le feu a progressé en direction nord ouest, vers Hostens.

    Huit cent hectares supplémentaires ont brûlé dans la nuit, a précisé le sous-préfet de Langon. Le total de la superficie détruite dans le sud Gironde s'étend désormais à 12 800 hectares.

    Des dégâts matériels sont aussi à déplorer: une maison a brûlé, ainsi que quelques granges  garages et véhicules situés dans le secteur de Guillos et Origne, a ajouté Vincent Ferrier.

    Des évacuations ont eu lieu à Saint-Magne lundi soir. La commune reste, avec Hostens, un point particulièrement sensible. "Le périmètre du feu s'étend aujourd'hui à 65 km", a précisé le colonel Lafourcade.

    Le point à 9h15

    Ce mardi matin, la situation reste très tendue en Gironde, après une nouvelle nuit très difficile pour les 2 000 pompiers qui  luttent toujours contre les flammes sur les trois incendies en cours dans le département. Seul le feu de Vensac a été fixé ce mardi matin. 

    • A la Teste-de-Buch, la superficie brûlée atteint 6 500 hectares, et 950 pompiers sont mobilisés sur le secteur.

    • Les évacuations se poursuivent, dans la nuit, un EHPAD du Pilat-sur-mer a été évacué à titre préventif

    • A Landiras, ce sont déjà 12 800 hectares qui sont partis en fumée. Aucune évacuation supplémentaire n'a eu lieu pendant la nuit. Dans la journée de lundi, 15 000 personnes avaient été évacuées sur les secteurs de Landiras et de la Teste-de-Buch.

    Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
    France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité