Aude : journée La Piège morte en soutien aux agriculteurs

Mrecredi 14 février, c'était journée morte dans la Piège (Aude). En soutien avec les agriculteurs, tous les services administratifs des communes et des communautés de communes étaient fermés. Ils veulent être reconnus en zone défavorisée. / © A.Grellier
Mrecredi 14 février, c'était journée morte dans la Piège (Aude). En soutien avec les agriculteurs, tous les services administratifs des communes et des communautés de communes étaient fermés. Ils veulent être reconnus en zone défavorisée. / © A.Grellier

Ce mercredi 14 février était journée morte dans la Piège dans l'Aude. En soutien avec les agriculteurs, tous les services administratifs des communes et des communautés de communes étaient fermés. Ils veulent être reconnus en zone défavorisée.

Par OLC avec l'AFP

L'indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN), une aide importante pour maintenir l'élevage, dépend d'une carte dont les communes de la Piège faisaient jusqu'alors partie. Le changement de critères fait que la Piège (Aude) n'en fait plus partie. Les agriculteurs s'étranglent. La Piège serait devenue une zone de plaine. les manifestations se succèdent: blocage de l'A61, ou la mise en vente symbolique des communes sur le Bon Coin ...

 
Ce mercredi 14 février était journée morte dans la Piège. Un enterrement pour que vive la Piège. En soutien avec les agriculteurs, tous les services administratifs des communes et des communautés de communes étaient fermés. 40 communes et leurs maires ont enterré symboliquement leur territoire. 

Aude : Journée La Piège morte
Ce mercredi 14 février était journée morte dans la Piège (Aude). En soutien avec les agriculteurs, tous les services administratifs des communes et des communautés de communes étaient fermés. Ils veulent être reconnus en zone défavorisée. Reportage: A. Grellier et F. Guibal - Reportage: A. Grellier et F. Guibal


Carte validée par la commission européenne


Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert présentera la carte des zones agricoles défavorisées au président de la République mais cette carte ne sera pas publiée avant d'avoir été validée par la commission européenne, a indiqué mercredi le ministère.

"Il y aura bien des échanges entre le ministre et le Président, mais pas de publication avant la transmission de la carte à Bruxelles le 1er mars", a ajouté la porte-parole. "Le 1er mars est la date à laquelle la commission a souhaité recevoir la copie des Etats membres" concernant les ZDS, cependant, "ce n'est pas une date butoir", a encore assuré le ministère.


La nouvelle carte est appelée à remplacer au 1er janvier 2019 la carte actuelle, qui date de 1976. Dans l'hypothèse de travail présentée vendredi par le ministère et avec le ciblage actuel de l'aide, "ce sont près de 60.000 agriculteurs qui pourraient bénéficier de l'ICHN au premier janvier 2019", contre environ 52.500 dans la version précédente, "soit une augmentation de 13% du nombre de bénéficiaires".

Sur le même sujet

Sète (34) : les Assises de la mer et la visite du ministre de l'Agriculture

Les + Lus