Poursuite du blocage de l'Université Toulouse 2 Jean Jaurès

Une assemblée générale, le 13 mars à l'Université du Mirail / © MAX PPP
Une assemblée générale, le 13 mars à l'Université du Mirail / © MAX PPP

Une assemblée générale a voté lundi la reconduction du blocage du campus de l'Université Toulouse 2 Jean Jaurès par 982 voix pour et 648 voix contre. L'établissement est ainsi paralysé depuis le 7 mars.

Par VA.

Une nouvelle assemblée générale réunissant plus de 1600 personnes s'est prononcée lundi pour la reconduite du blocus de l'Université Toulouse 2 Jean Jaurès. 

983 votants ont voté pour la poursuite du mouvement engagé le 7 mars, contre 648 votants contre ce blocus.

Lors de la dernière assemblée générale, jeudi, 856 voix s'étaient prononcées pour le blocage et 280 contre.

Chaises et tables restent donc empilées à l'entrée des bâtiments, habituellement fréquentés par quelques 22.000 étudiants.

Alors que ce blocage entre dans sa 3è semaine, le maire LR de la ville, Jean-Luc Moudenc, a proposé dans un courrier au nouvel administrateur de mettre des salles municipales à sa disposition.

De son côté, l'administrateur provisoire Richard Laganier, nommé par la ministre de l'Enseignement supérieur après la mise sous tutelle de l'Université, a décidé de renforcer la sécurité sur le campus pour prévenir des dérapages du type de celui qu'a connu la Faculté de Droit de Montpellier. Le nombre des vigiles est ainsi passé de 10 à 30.


Sur le même sujet

Montpellier : rassemblement pour le climat sur l'esplanade de l'Europe

Les + Lus