TEMOIGNAGE. 80 ans du droit de vote des femmes, une centenaire témoigne de cette grande avancée dans la société française

C'était il y a 80 ans. Le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France...le début d'un changement de mentalité, le début de l'indépendance et d'un peu d'égalité entre les hommes et les femmes. Voici le témoignage d'une centenaire, qui a connu cette époque.

On célèbre ce 21 avril 2024, les 80 ans du droit de vote accordé aux femmes. Certaines sont encore là pour témoigner de cet événement. Rencontre avec Marie, âgée de 102 ans. 

21 Avril 1944

Comme chaque jour, une quinzaine de résidentes de la maison de retraite Edenis Marie-Antoinette à Muret en Haute-Garonne, viennent parler de l'actualité avec une animatrice. L'information de ce dimanche : les 80 ans du droit de vote des femmes. 

"Quel âge aviez-vous en 1944 ?", demande l'animatrice à l'une des pensionnaires. "Je suis de septembre 1922", répond Marie Betou. "Et bien voilà, vous aviez 22 ans". Marie Betou fêtera bientôt ses 102 ans. Une vie bien remplie, un métier de couturière et trois enfants à élever. 

Premier droit pour les femmes

Aujourd'hui Marie a 7 petits-enfants et 14 arrière-petits-enfants. Depuis un peu plus de 6 mois, elle vit à l'Ehpad, mais elle se souvient bien de l'époque de sa jeunesse : "Quand j'étais jeune moi, on n’était pas à égalité avec les hommes", raconte Marie. "C'était monsieur qui commandait". 

"Dans beaucoup de cas, dans les usines, presque partout, c'était l'homme qui décidait. Ce n’était pas la femme", rajoute la centenaire. Le 21 avril 1944, une ordonnance provisoire du général De Gaulle donne pourtant le droit de vote aux femmes. Elles se rendent aux urnes pour la première fois en mai 1945 pour des élections municipales. 

Fidèle au vote

Aujourd'hui, elles sont plus nombreuses que les hommes, inscrites sur les listes électorales : "Je trouve que c'est bien que les femmes votent", témoigne Marie. "Parce que quelquefois elles se trouvent dans un contexte, où il n'y a pas d'homme. Alors comment peuvent-ils juger de quelque chose qu'ils ignorent ?"

Et quand on demande à Marie si elle vote encore lorsqu'il y a des élections, la centenaire répond : "Et bien sûr ! Et pourquoi je ne voterais pas ? Bien sûr, je vote !" Le droit de vote en 1944, le droit d'ouvrir un compte en banque sans le consentement de son mari en 1965, le droit à l'avortement en 1975, Marie a vécu toutes ces avancées.

En 80 ans, la place des femmes a certes évolué. Mais les jeunes générations ont encore du travail pour améliorer la condition féminine.