VIDÉOS. Avec trois médailles d'or et deux records, retour sur l'incroyable semaine de Léon Marchand aux championnats du monde de natation

Tous les superlatifs ont déjà utilisé à son propos. Il faut déjà pourtant en trouver de nouveaux. Ce dimanche, le Toulousain, Léon Marchand et ses coéquipiers ont terminé quatrième du dernier relai. La fin d'une semaine exceptionnelle qui l'a consacré sur le toit du monde, à un an des Jeux Olympiques de Paris.

C'est une semaine qui restera gravée dans la mémoire de Léon Marchand. Ce dimanche 30 juillet, le nageur toulousain est passé tout proche de s'offir sa quatrième médaille, aux championnats du monde de natation à Fukuoka (Japon), grâce au relai 4x100 mètres quatre nages. Avant cela, il avait déjà décroché trois autres médailles. Toutes en or.

Une semaine pour l'histoire

Au moment de débarquer au pays du soleil levant, le dauphin du TOEC vient de passer un mois chez lui, à Toulouse (Haute-Garonne). Une ville dont il s'est éloigné pour vivre le rêve américain, fait d'entraînements intenses avec son nouveau coach, l'Américain Bob Bowman, et de la poursuite de ses études. Dans la ville rose, il retrouve son club des Dauphins du TOEC et l'entraîneur qui le suit depuis ses débuts, Nicolas Castel. À propos de son poulain, ce dernier assure alors : "Léon, je le connais depuis 13 ans. Je l'ai vu changer sur les aspects physiques, techniques et mentalement aussi. Mais il reste la même personne, humble". 

Humble donc, mais déterminé, Léon Marchand fait exploser un record du monde dès sa première finale des mondiaux, dimanche 23 juillet, sur le 400 mètres quatre nages. En 4.02.50, il envoie aux oubliettes le précédent record, détenu par Michael Phelps. C'est d'ailleurs ce dernier qui lui remet la médaille d'or. Le passage de témoin vient d'avoir lieu. 

La moisson du dauphin

Trois jours plus tard, sur le 200 mètres papillon, le jeune homme de 21 ans, décroche sa deuxième médaille d'or de la semaine au terme d'une course bien gérée. ll doit alors encore s'élancer sur trois courses. Sa moisson est loin d'être terminée. 

Dès le lendemain, Léon l'affamé est de retour dans les bassins. Et sur la plus haute marche du podium. 1 minute 54 sec 82 centièmes, il bat le record d'Europe du 200 mètres quatre nages. Avec ce troisième sacre mondial de la semaine, le cinquième depuis le début de sa carrière, il devient le nageur français le plus titré.

Finalement, ce dimanche, et au lendemain d'un relais déjà terminé à la quatrième place, Léon Marchand et ses coéquipiers ont, une nouvelle fois, terminé au pied du podium. La seule ombre au tableau du champion.

À un an des Jeux Olympiques de Paris, le Toulousain vient d'envoyer un signal à tous ses concurrents. Il faudra compter sur lui.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité