Lot : un projet de parc photovoltaïque près de Saint-Cirq-Lapopie divise les habitants

C’est une construction d’ampleur qui se profile, à seulement deux kilomètres de Saint-Cirq-Lapopie (Lot), classé "plus beau village de France". TotalEnergies souhaite en effet installer une forêt de panneaux photovoltaïques. Et le projet divise.

Tour-de-Faure (Lot), vingt-cinq kilomètres à l’est de Cahors. Pour installer un parc photovoltaïque, il faudrait défricher et déboiser près de 19 hectares, 5 000 arbres en moins.

Habitants, élus et éleveurs tentent ainsi de faire entendre leur voix contre un projet jugé démesuré. Quand d’autres défendent un parc qui devrait au contraire bénéficier aux habitants du territoire.

"Il y a de l’herbe, des beaux arbres"

"Selon eux, ce n’est que de la pierre, de la friche", explique Antoine Darion, membre du collectif environnemental "Lot Célé", engagé contre le parc photovoltaïque. "Mais il y a de l’herbe, des beaux arbres."

Antoine Darion fait partie des opposants au projet de TotalEnergies. A Albi, un parc similaire a déjà été installé. Les panneaux solaires sont posés à deux mètres au-dessus du sol et produisent une énergie verte. Pour le militant, si le projet aboutit dans le Lot, il va dénaturer les terres du parc naturel des Causses du Quercy.

Pour le moment, les cinq parcelles concernées sont encore vierges. Mais leurs propriétaires ont d’ores et déjà mutualisé leurs terres et donné leur accord à TotalEnergies, malgré les protestations.

Éleveur de brebis, Martin Vignals s’est décidé à louer deux hectares de son terrain à l’entreprise. Ses bêtes pourront continuer de pâturer sous la centrale. Il espère même en élever davantage : "l’idée, c’est d’avoir une prairie multi-espèces avec des graminées, des légumineuses…", avance-t-il.

Il estime que l’ombre créée par les panneaux pourra sauver une végétation malmenée par des canicules successives : "ce que j’aimerais voir, c’est un peu de verdure au milieu de l’été… Quand tout le reste est cramé."

7 500 foyers fournis en électricité

Trois zones sont concernées par l'installation de 44 000 panneaux. Pour TotalEnergies, le coût global devrait s’élever à 15 millions d’euros. La mairie de Tour-de-Faure a déjà validé le projet et délivré un permis de construire en 2020.

"Ça va produire de l’électricité pour 7 500 foyers", défend Patrick Tesseydre, maire de ce village d’un peu plus de 300 habitants. "Ça nous permet d’avoir de l’électricité propre sur le territoire… Et une indépendance par rapport à l’électricité produite par les centrales nucléaires."

Reste à attendre l’avis de l’enquêtrice publique, courant novembre, mais aussi celui de la préfète du Lot à la fin de l’année. Si le projet est définitivement validé, il devrait être mis en service en 2025.

Ce parc photovoltaïque pourrait être le premier d’une longue série. De quoi pousser, samedi 29 octobre, une vingtaine d’opposants à manifester. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité