Cet article date de plus de 4 ans

Bocuse d'or Europe : Laurent Lemal, le chef catalan de Bélesta, remporte le prix spécial viande

Le chef hongrois Tamas Széll a remporté mercredi à domicile le Bocuse d'or Europe, concours gastronomique où s'affrontaient les représentants de 20 pays. La Hongrie devance la Norvège et la Suède. Le chef catalan de Bélesta Laurent Lemal arrive 4ème et remporte le prix spécial viande.

Le chef catalan de Bélesta Laurent Lemal a remporté le prix spécial viande au Bocuse d'Or Europe - 11 mai 2016
Le chef catalan de Bélesta Laurent Lemal a remporté le prix spécial viande au Bocuse d'Or Europe - 11 mai 2016 © Bocuse d'or

Les vingt candidats devaient séduire le jury en livrant leur interprétation d'un plat de viande de cerf et d'un plat de poisson à base d'esturgeon.

Prix de consolation pour la France


Le team France, emmené par le chef catalan de Bélesta Laurent Lemal, arrive à une assez décevante 4ème place au pied du podium. Mais les tricolores ne repartent pas les mains vides. Ils remportent tout de même le prix spécial viande.



Laurent Lemal qualifié pour la finale mondiale


Considérés comme les chefs les plus prometteurs d'Europe, ayant remporté les sélections nationales de leur pays, les concurrents se sont affrontés durant deux jours à Budapest. Onze d'entre eux : la Hongrie, la Norvège, la Suède, la France, l’Islande, la Finlande, les Pays-Bas, la Suisse, la Belgique, le Danemark et l’Estonie, ont obtenu leur ticket pour la finale mondiale du Bocuse d'or en janvier prochain à Lyon.


La Hongrie triomphe à domicile


Tamas Szell, 34 ans, est une des figures d'une jeune cuisine hongroise qui tente de donner à la gastronomie nationale une autre image que celle de son traditionnel goulash.
Il est le chef du restaurant Onyx de Budapest, qui fut l'un des premiers en Hongrie à décrocher une étoile au guide Michelin. En 2013, il avait terminé à la 10e place du Bocuse d'or mondial.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie sorties et loisirs cuisine alimentation société tourisme économie