Cet article date de plus de 3 ans

Accident de bus à Millas : ce que l'on sait au lendemain du drame

La dramatique collision entre un TER et un bus scolaire sur un passage à niveau à Millas, dans les Pyrénées-Orientales, a fait 5 morts selon le bilan officiel provisoire. On fait le point sur ce que l'on sait au lendemain du drame.
Un accident mortel s'est produit, ce jeudi à 16h06, entre un TER et un bus scolaire au lieu-dit Los Palaus sur un passage à niveau à Millas, près de Perpignan.

Les victimes


Après avoir indiqué que le bilan s'était alourdi à 6 morts dans un premier temps, à 14h30, la préfecture des Pyrénées-Orientales a finalement indiqué dans un nouveau communiqué que "le nombre de victimes décédées est de 5". L’identification des victimes était terminée ce vendredi matin. Le bilan provisoire fait également état de 6 personnes blessées en "urgence absolue". Les corps des victimes ont été transportés vers l'institut médico-légal de Montpellier.


Accueil des familles et des élèves


Dès 7 heures, ce vendredi, les élèves, leurs familles et les personnels du collège de Millas ont été accueillis et pris en charge par une cellule d’urgence médico-psychologique composée de 60 personnels de l’académie de Montpellier (médecins, psychologues, infirmiers, assistants sociaux et personnels académiques), en présence du ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

Accident de bus à Millas : une cellule d'écoute au collège vendredi matin

Tôt ce vendredi matin, le ministre de l'éducation nationale, le recteur d'académie et de nombreux psycologues accueilleront l'équipe éducative du collège Christian Bourquin de Millas puis les élèves après le décès de quatre collégiens dans la collision entre un bus et un TER.


Des collectes de sang


La tragédie de Millas suscite l'émoi dans tout le pays catalan et entraine un véritable élan de solidarité. Les donneurs de sang affluent l'établissement français du sang de Perpignan. Pour le responsable de cet établissement de collecte de sang, cette mobilisation de la population est nécessaire mais elle doit s'étaler dans le temps. Une autre collecte de sang était prévue cet après midi à Saint Feliu d'Avall à partir de 15h30 à la salle polyvalente.

Accident de bus à Millas: les habitants affluent pour donner leur sang

La foule est compacte dans ce hall. Depuis 8 h ce matin, les habitants du Pays Catalan affluent dans l'établissement français du sang de Perpignan. Une donneuse d'un village voisin vient pour la première fois: "Probablement que ces petits vont avoir besoin de plusieurs interventions. Et puis, il n'y a pas qu'eux.


Toutes les questions autour du passage à niveau


Le passage à niveau est-il dangereux ? La signalisation déficiente ? Les barrières étaient-elles levées ? Les témoignages sont contradictoires. Dès jeudi soir certains témoins parlent de barrières levées, ce qui pourrait laisser entendre que le système automatique des barrières n'a pas fonctionné au passage du bus scolaire. La grand-mère d'une victime relaie le témoignage de sa petite fille. Elle est formelle : la barrière était levée.



Le point sur l'enquête

La scène a été modélisée par scanner en 3D grâce au matériel dont dispose la gendarmerie. Les investigations sont portées en premier lieu sur le bus scolaire. Dans un second temps, elles porteront sur le train dont la bande graphique est de toute façon entre les mains des enquêteurs.

Deux conducteurs se trouvaient dans la motrice du TER dont un stagiaire en formation. Les tests d’alcoolémie et de stupéfiants sont négatifs. La vitesse du train était de 75km/h pour une zone autorisée à 100km/h. par ailleurs, la configuration des lieux exclut une vitesse excessive du bus. L’audition de la conductrice n’a pas encore pu avoir lieu. En état, son alcoolémie est négative.

Une enquête de flagrance pour "homicides et blessures involontaires" a été confiée au groupement de gendarmerie des Pyrénées-Orientales. Elle permettra de "mettre toute la lumière sur les circonstances exactes de la survenue de cet accident", a précisé le procureur.

durée de la vidéo: 01 min 38
Millas: point sur l'enquête

Le parquet de Marseille saisi de l'enquête


Le parquet de Marseille s'est saisi de l'enquête via son pôle spécialisé dans les accidents collectifs, a annoncé vendredi à l'AFP le procureur de la République à Marseille. "Après analyse des circonstances de l'accident et en accord avec le parquet de Perpignan, le pôle accident collectif du parquet de Marseille se saisit de cet accident", a annoncé Xavier Tarabeux, qui donnera à 18h00 une conférence de presse au tribunal de grande instance de Marseille. "Deux magistrats sont sur place pour conduire les investigations", a-t-il ajouté.

Le rappel des faits


L'accident a eu lieu, jeudi à 16h06, à Millas, dans les Pyrénées-Orientales. Un train TER a percuté un bus scolaire par l'arrière sur un passage à niveau sur l'axe ferroviaire Perpignan-Villefranche-de-Conflent. L'accident s'est produit à hauteur du passage à niveau n°25 de Millas. "Le train circulait à 80 km/h, vitesse réglementaire sur cette voie, au moment de l'accident", d'après une porte parole de la SNCF. "Le choc a été violent", a déclaré Philippe Vignes, le préfet des Pyrénées-Orientales. "Le bus a été très gravement percuté, il est très gravement accidenté", a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Perpignan Jean-Jacques Fagny, qui était sur place.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
enquêtes justice société sncf économie transports accident bus millas faits divers police sécurité