On vous dit pourquoi les Alpes-Maritimes seront parmi les premiers départements déconfinés

Dans un entretien accordé à la presse régionale, le président de la République a détaillé ce 29 avril le calendrier du déconfinement. Comme les Alpes-Maritimes connaissent une éclaircie dans la crise sanitaire, le département sera rapidement déconfiné. Un déconfinement en 4 étapes.

A partir du mercredi 19 mai, les terrasses des bars, restaurants seront ouverts avec une jauge réduite à 6 personnes. Réouverture des salles de sport prévue le 9 juin.
A partir du mercredi 19 mai, les terrasses des bars, restaurants seront ouverts avec une jauge réduite à 6 personnes. Réouverture des salles de sport prévue le 9 juin. © FTV

Le déconfinement, on en rêvait... c'est presque fait ! Un calendrier avait été esquissé, il est maintenant connu avec certitude.

Emmanuel Macron, dans un entretien accordé à plusieurs quotidiens régionaux et publié jeudi 29 avril, annonce les "quatre étapes" de la levée des restrictions et fermetures imposées pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, ainsi qu'un décalage progressif de l'horaire du couvre-feu.

Comme le département des Alpes-Maritimes, connaît un taux d'incidence bas, largement en-dessous du seuil  de 250 pour 100.000 habitants (seuil fixé par l'état) il fera partie des territoires déconfinés. Actuellement, ce taux est de 166. (cf.graphique ci-dessous)

Retour en classe

Un calendrier progressif. La première étape : fin des restrictions sur les déplacements en journée à partir du 3 mai, qui verra aussi le retour en classe des élèves des collèges et lycées.

C'est la date du 19 mai qui a finalement été retenue pour la deuxième phase, le 19 mai, soit après  : la réouverture des commerces actuellement fermés, des terrasses de bars et restaurants, et des musées, cinémas et théâtres. Dans ces lieux culturels, une jauge de visiteurs devra être respectée.

Voici le détail du calendrier du déconfinement en 4 étapes : 

Lundi 3 mai : 1ère étape

Mercredi 19 mai : 2ème étape

Mercredi 9 juin : 3ème étape

Mercredi 30 juin : 4ème étape

Décalage du couvre-feu

Le chef de l'Etat confirme également le décalage de l'heure de début du couvre-feu, qui passera de 19 heures à 21 heures le 19 mai.

Le 9 juin, les cafés et restaurants pourront également rouvrir en intérieur, de même que les salles de sport. Le couvre-feu débutera alors à 23 heures. Enfin, le 30 juin, le couvre-feu prendra fin. Juste à temps pour les vacances d'été. 

Vaccinodrome

Dans le même temps, la vaccination continue, notamment au parc des expositions de Nice, le plus grand vaccinodrome de France.

A Nice, un marathon de vaccination est engagé au Palais des Expositions. C'est le plus grand vaccinodrome de France.
A Nice, un marathon de vaccination est engagé au Palais des Expositions. C'est le plus grand vaccinodrome de France. © VALERY HACHE / AFP

La ville de Cannes annonce ce 28 avril ouvrir la programmation des rendez-vous de vaccination aux Cannois âgés de 40 ans et plus sans comorbidité.

Nous les vaccinerons, tout en garantissant la priorité d’accueil des publics prioritaires qui se décident tardivement et en sanctuarisant les secondes injections pour les Cannois ayant d’ores et déjà bénéficié de leur premier rendez-vous

Le maire de Cannes, David Lisnard sur LCI ce mercredi.

Entre le samedi 9 janvier et le mardi 27 avril, 35.269 injections ont été réalisées (23 269 premières injections et 12 000 deuxièmes injections) dans sa ville.

Cannes, Nice... Les villes et plus globalement, les Alpes-Maritimes se sont distinguées dans la lutte contre le Covid depuis ce début d'année. Mais ce 28 avril, ce n'est plus le mauvais élève que l'on a connu avec ses taux d'incidence et de réanimation plus élevés qu'ailleurs.

Au contraire. Les chiffres sont meilleurs, voire bons. Le taux de contamination a été divisé par quatre, grâce notamment aux mesures sanitaires prises très tôt. La France a passé le 15 avril dernier la barre des 100.000 morts. En région Paca, on dénombrait ce mardi 27 avril 7.353 décès à cause du virus.

Une éclaircie qui pousse Lionnel Lucas à demander un assouplissement des mesures. Le maire de Villeneuve-Loubet a écrit au préfet Bernard Gonzalez espérant obtenir la suppression de l'obligation du port du masque sur le bord de mer, les plages et dans les parcs naturels dont est dotée sa commune.

Evolution du taux d'incidence 

Mais la situation reste délicate. Le virus continue néanmoins de circuler. Le taux d’incidence est bien en dessous du seuil d’alerte maximale fixé à 250 cas pour 100 000 habitants.

Le maire LR d'Antibes Jean Leonetti estimait lui le 22 avril "logique" de rouvrir en premier ses restaurants, bars et plages qui sont sur le périmètre de sa commune. Plusieurs élus demandent un déconfinement anticipé en huit points.

Les eaux usées aussi savent parler 

La tendance se confirme depuis plusieurs jours via l’analyse des eaux usées effectuée deux fois par semaine par les services de la Métropole Nice Côte d'Azur.

Tout comme au CHU de Nice. Plusieurs unités Covid ont fermé, les services peuvent ainsi récupérer des lits d'abord réquisitionnés pour la pandémie.

On a progressivement fermé ces unités, ce qui correspond à une diminution du capacitaire de plus de 50 % par rapport à la situation au plus fort de l'épidémie

selon le professeur Michel Carles, chef du service infectiologie du CHU de Nice.

Nombre de personnes positives au Covid hospitalisées dans les Alpes-Maritimes :

Deux doses

Le nombre de personnes vaccinées est aussi à noter. Près de 30% des Niçois ont reçu une première dose, soit 9% de plus que la moyenne nationale. Ce 23 avril dans Le Parisien, le maire LR de Nice Christian Estrosi estime qu'il "faut vacciner ceux qui vont permettre à l'activité de reprendre, dans les administrations, les commerces, les services publics, les activités culturelles". 

Jusqu'à présent, plus de 14 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin, près de 5 millions et demi d'entre eux ont reçu les deux doses. 

Posez-nous vos questions sur le Covid-19

Nos journalistes répondent à vos interrogations en ligne ou sur nos antennes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19 #onvousrépond