Mairie/ Métropole/ FO : La triangulaire de Marseille

Compétences grandissantes pour la Métropole, au détriment d'une Mairie .
Et pourtant : 12 000 personnes travaillent à la Mairie, 7500 à la Métropole.
Plus de compétences, moins de salariés.
Et quid des divergences politiques ? Patrick Rué, leader FO, répond.
 

La gestion de la ville de Marseille passe par la mairie (Michèle Rubirola), la Métropole (élection jeudi 9 juillet) et aussi par les syndicats (Patrick Rué, leader de FO, syndicat majoritaire à la mairie)
La gestion de la ville de Marseille passe par la mairie (Michèle Rubirola), la Métropole (élection jeudi 9 juillet) et aussi par les syndicats (Patrick Rué, leader de FO, syndicat majoritaire à la mairie)
Il a passé 25 ans à entretenir d'excellentes relations avec Jean-Claude Gaudin. En Janvier, le maire faisait même ses adieux à FO en présence de Martine Vassal, pour le passage de relais.

Aujourd’hui, Patrick Rué, secrétaire général  FO à Marseille, accueille la nouvelle gouvernance avec sérénité.

"Les Marseillais ont voté, la démocratie a été respectée. Pour l'organisation syndicale, ça doit être pareil : FO a été élu avec 28% de plus que les autres syndicats (devant CFTC/CGC, FSU puis CGT). Il faudra respecter le vote des salariés"

P.Rué, FO



Le leader syndical, admet volontiers que les relations humaines étaient excellentes avec JC Gaudin, "mais c'est à la direction des services que nous avions à faire quotidiennement, et là c'était plus compliqué. Nous la subissions. Les Marseillais voulaient du changement, nous aussi, sur l ‘organisation et la gestion des territoriaux ».

« L’une des difficulté pour le Printemps Marseillais, c’est qu‘il suscite beaucoup d ‘espoir, mais une fois sur le terrain, ca va être plus compliqué »

La rencontre avec la nouvelle gouvernance est prévue pour la semaine prochaine. Mais aucune date n’est fixée.
Patrick Rué admet volontiers que la rentrée va être compliquée mais il évoque des conflits nationaux, et non locaux pour l’ instant.

Les chantiers attendus

Sur les écoles 
« Pourquoi ne pas séparer la délégation du bâti des écoles, de celle de la gestion des classes et des cantines ? « 
L’ancienne adjointe, Danièle Casanova, s’occupait de tout, sous la même délégation. « Ca faisait beaucoup trop à gérer » ajoute Patrick Rué.
Sa première demande : que les quotas adultes/ enfants soit respectés dans le temps cantine. (1 pour 50 en primaire, 1 pour 25 en maternelle)

Sur la propreté :
Beaucoup demandent que cette compétence revienne à la ville (elle dépend actuellement de la Métropole).
« Marseille est la seule ville de la Métropole à ne pas gérer la propreté de ses rues ! »
« Selon les programmes d'avant élection, cette compétence pourrait revenir aux mairies de secteur. Nous veillerons à l’équité des droits et des traitements entre les salariés, si les agents deviennent dépendants des mairies de secteur et non plus de la mairie centrale. »

Sur les divergences Métropole/ Mairie
« Nous avons déjà connu ça quand Eugène Caselli (PS) gérait la métropole, et JC Gaudin, la mairie. Finalement, c’était la période la plus faste. Les deux entités étaient en concurrence et dépendaient l’une de l’autre. Ca aidait dans les négociations. »
 

Métropole /Mairie : qui fait quoi ?

-Eau et assainissement
-Transports
-Déchets /propreté des rues
-Habitat
-Eclairage public
-La voirie et l'état des routes
-Environnement
 - Ecoles : bâti, gestion des classes, du temps cantine et gestion du personnel de cantine, gestion du périscolaire et garderie.
-Piscines
-Bibilothèques
-Culture : musées, opéra, Dôme, Palais des sports, stades...
-Samu social
 -Urbanisme : ce champ revient à la métropole qui controle le PLU (plan local d’urbanisme) mais les maires conservent un droit de veto sur leur territoire.
-Habitat indigne
-Tourisme

A noter que Marseille est la seule ville de la Métropole à ne pas s‘occuper de la propreté de ses rues.
Nous pourrions également nous interroger sur le rôle des mairies de secteur, qui est pratiquement réduit au symbole. A titre de comparaison, à Paris, les mairies de secteur gèrent les cantines des écoles de leur secteur, les attributions des places en crèche et même les inscriptions scolaires et périscolaires.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter