Trafic de drogue : un dealer marseillais interpellé en plein Ubershit à Aubagne

Des trafiquants ont été interpellés à Aubagne en début de semaine au cours d'une transaction avec un acheteur, de l'argent et de la drogue ont été saisis au domicile du dealer à Marseille.

Trois jours après le déploiement de l'opération "place nette" dans les Bouches-du-Rhône, des dealers marseillais ont été pris la main dans le sac, en début de semaine, au cours d'un Ubershit, une livraison de drogue à domicile, dans la commune voisine d'Aubagne, a appris France 3 Provence-Alpes le jeudi 21 mars de source policière. L'interpellation a eu lieu lundi après-midi dans le quartier de la gare, selon la même source.

Une perquisition a été menée dans la foulée au domicile de l'un des suspects, square La Pauline, dans le 9ᵉ arrondissement de Marseille, dans les quartiers sud.

La perquisition a permis aux enquêteurs de saisir 15 000 euros en liquide et 1,5 kilos de drogue : résine de cannabis, cocaïne et ecstasy. 

Aubagne conaît ces derniers mois une recrudescence de la violence en lien avec le trafic de drogue. En février dernier, une femme de 76 ans a été blessée chez elle par des tirs dans la cité du Charrel. Fin octobre, un homme a été assassiné dans sa voiture sur un parking, près de la maison de retraite La Bretagne.

Rendre la vie impossible aux consommateurs

Cette interpellation intervient trois jours après le lancement de l'opération anti-drogue, dans les cités marseillaises et d'autres communes des Bouches-du-Rhône. Mardi 19 mars, Emmanuel Macron est venu à Marseille dresser le bilan de cette opération, "la première d'une série d'une dizaine d'opérations 'Place nette' dites 'XXL'", qui doivent s'étendre sur plusieurs semaines.

"Oui, la drogue est notre ennemi", a par ailleurs insisté le président, promettant de, "rendre la vie impossible aux consommateurs" et "aux familles des plus jeunes qui servent de guetteurs".