Pénurie de carburant : l'inquiétude des automobilistes avant les vacances de la Toussaint

Publié le

Ce week-end marque le début des vacances de la Toussaint. En Bourgogne, les automobilistes s'inquiètent de trouver de l'essence avant de prendre le volant.

Quand quête d'essence rime avec départ en vacances. Ce week-end marque le début des congés de la Toussaint pour de nombreux Français. L'occasion de partir quelques jours se ressourcer. Mais avant de pouvoir poser ses bagages dans son lieu de location, il faut d'abord se déplacer. Si certains se ruent sur les transports en commun, notamment les trains, d'autres font le choix de la voiture. Avec une question en tête : y aura-t-il assez d'essence dans le carburant ?

Josiane doit aller de Dijon (Côte-d'Or) jusqu'à Saint-Etienne pour ses vacances. Soit 250 kilomètres. Elle est venue ce vendredi 21 octobre faire le plein. "Je ne veux pas tomber en panne sur l'autoroute. C'est beaucoup plus cher. C'est embêtant quoi. On a cherché des stations sur internet et on a beaucoup téléphoné. Il y avait beaucoup de gazole mais pas de SP95. Mais on a eu de la chance on nous a dit qu'il y en avait ici".

90 % des stations sur les autoroutes ont leurs stocks remplis en Bourgogne

Pierre va encore plus loin, jusqu'à Aix-en-Provence. Alors qu'il fait quelques courses avant de se rendre sur son lieu de vacances, il en profite pour remplir son réservoir. "J'en prends là, mais je ne suis pas inquiet. Je prends l'autoroute et sur ces axes les stations sont approvisionnées". Il est vrai que dans notre région, 90 % des établissements autoroutiers ont leurs stocks remplis en Bourgogne selon la préfecture de la région.

Mais la statistique ne rassure pas Marine. Elle part en vacances mardi, mais fait déjà son plein. "C'est une source d'inquiétude. Je pars dans le Nord. J'ai 600 à 700 kilomètres et je me demande si je vais réussir à y aller et à arriver au bout !".

À quelques mètres, Sarah part seulement pour le week-end. "Hier, j'ai fait le tour des stations mais il n'y avait pas d'essence. Je me suis levée tôt ce matin pour venir en faire. Normalement le plein me suffit, donc c'est bon. J'espère... sinon j'ai peur", confie-t-elle.

Je suis positive. Ca commence à revenir petit à petit à la normale. Pour le moment tout va bien. Les gens peuvent partir sans soucis.

Liliana Goncalves, manager d'une station-service

Au final, les futurs vacanciers arrivent à se fournir en or noir avant le grand départ. "Il n'y a pas de soucis en termes d'approvisionnement. On avait prévu les deux semaines de vacances. On fait attention à nos stocks, ils ont bien monté et sont déjà prévenus pour la semaine prochaine", rassure Liliana Goncalves, manager d'une station-service.

Quelle est la situation en Bourgogne ?

Ce vendredi, on compte 114 stations en rupture totale de carburant en Bourgogne, contre 136 la veille Selon les informations transmises par le gouvernement sur le site prix-carburants.gouv.fr. L'Yonne est le département le plus impacté par la pénurie avec 35 stations épuisées. Viennent ensuite la Côte-d'Or (31), la Saône-et-Loire (26) et la Nièvre (22). Ces trois départements voient une amélioration de la situation. 

► À LIRE AUSSI : CARTE ACTUALISÉE. Pénurie de carburant : 114 stations en rupture totale ce vendredi en Bourgogne, découvrez où trouver de l'essence et du gazole

Avec la carte ci-dessous, vous pourrez découvrir la situation dans chaque station de la région. Vous pouvez recharger la page si elle ne s'affiche pas correctement.

La relance d'une partie de l'activité au dépôt de Feyzin (Rhône), le site qui alimente la région en carburant, semble porter ces fruits. Pour rappel, le gouvernement a réquisitionné dans la semaine 10 salariés pour retourner travailler au dépôt. Dès mercredi, les deux dépôts de Dijon avaient reçu de l'essence. 

Pour autant, il faut encore un peu patienter une dizaine de jours pour un retour total à la normale.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité