Suisse : l'appellation absinthe devient protégée

Publié le Mis à jour le
Écrit par avec l'AFP

L'Office fédéral de l'agriculture a décidé jeudi d'attribuer une Indice Géographique Protégée (IGP) aux eaux de vie "absinthe", "Fée Verte" et "la Bleue".

Du coup, les eaux de vie sous ces appellations et produites ailleurs que dans le Val de Travers et dans le canton de Neuchâtel, ne pourront plus être vendues ni importées en Suisse.
De quoi inquiéter les producteurs d’absinthe de Pontarlier, qui avait obtenu de l’INAO en février dernier une « indication géographique », premier pas vers l’IGP. Dorénavant, la bouteille d'absinthe ne pourra plus s'exporter en Suisse sous ce nom. Cela pourrait engendrer une perte énorme pour les distillateurs francs-comtois. L'an dernier, les Helvètes ont dû importer 45 000 litres d'absinthe pour répondre à la demande.

Comme le précise un communiqué de la Confédération suisse, "la décision de l'OFAG peut être attaquée dans un délai de 30 jours auprès du Tribunal administratif fédéral" et l’office s’attend déjà à des recours. Durant l'instruction du dossier, qui a pris presque 2 ans, la Suisse a "eu des oppositions de France, d'Autriche, des Etats-Unis, de Grande-Bretagne et d'Allemagne", a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'Office. 
La notion d’IGP en France et en Suisse

  • L’INAO français
En France, c’est l’Institut National des Indications d’Appellation Contrôlées (INAO) qui décerne les AOC et les IGP.
Sur son site, l’INAO explique les principaux critères d’attribution de ce label : "l'IGP distingue un produit dont toutes les phases d'élaboration ne sont pas nécessairement issues de la zone géographique éponyme mais qui bénéficie d'un lien à un territoire et d'une notoriété. (…) La relation entre le produit et son origine est moins forte que pour l'AOC mais suffisante pour conférer une caractéristique ou une réputation à un produit et le faire ainsi bénéficier de l'IGP. L'aire géographique d'une IGP est délimitée".
  • Association suisse des AOC-IGP
A ce jour, en attendant la fin de recours contre l’IGP de l’absinthe, neuf productions suisses bénéficient d’une indication géographique protégée. Comme le précise l’association suisse des AOC-IGP sur son site, "les AOC-IGP sont par nature des produits à forte identité qu’ils puisent dans leur origine géographique. C’est le terroir au sens large, avec ses composantes géographiques, pédologiques, climatiques, techniques et humaines qui confèrent au produit sa personnalité". 

Suisses et Franc-comtois ont su par le passé se mettre d’accord sur l’absinthe. La Route de l’Absinthe traverse ainsi la frontière, de Pontarlier à Fontaine Froide du Creux du Van.